Bretagne
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
6,559
On Slideshare
4,522
From Embeds
2,037
Number of Embeds
4

Actions

Shares
Downloads
59
Comments
0
Likes
2

Embeds 2,037

http://bretagnelocations.net 1,731
http://albanjarry.wordpress.com 295
http://www.slideshare.net 9
https://albanjarry.wordpress.com 2

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. La Bretagne RÉGION DE LA FRANCE
  • 2.
    • La Bretagne est une péninsule de l'ouest de la France, entre la Manche et l‘océan Atlantique.
    • La Bretagne étend ses 27.207 km2 sur quatre départements : les Côtes d'Armor (22), le Finistère (29),  l'Ille-et-Vilaine (35) et le Morbihan (56). Elle occupe 5% du territoire français, héberge plus de trois millions de Bretons qui vivent le long de 40% des côtes françaises. La Bretagne, c'est d'abord la mer.
  • 3.
    • La Bretagne s’élance dans l’Océan Atlantique, telle une péninsule. Entourée d’eau sur trois de ses côtés, c’est une région maritime par excellence (Armor) : son littoral est ponctué de ports et de côtes.
    • A l’intérieur, la terre reprend ses droits :hameaux, champs et pâturages marquent le caractère profondément rural de la région (Argoat).
    • Les alignements de hauteurs, formés par les Monts d’Arrée, les landes de Méné, les Montagnes Noires et les Landes de Lanvaux expliquent la faible densité de population dans ces contrées.
    • Le sommet du Massif Armoricain, qui s’étend de Brest à Lamballe, culmine à 388 m. Parallèles à la côte sud, les Montagnes Noires vont en s’aplatissant de Locronan à Malestroit et dominent les cuvettes formées par Châteaulin, Loudéac et Rennes.
  • 4.
    • Le climat breton est océanique et tempéré. Le temps en Bretagne varie au rythme des marées, selon les cycles de la lune et en fonction des vents.
    • C’est ce qui explique le climat changeant que l’on trouve sur les côtes bretonnes. Brumeux le matin, il n’est pas rare de voir le soleil percer en milieu de journée pour laisser ensuite la place à la pluie, légendaire, puis au retour du ciel bleu.
    • Le temps en Bretagne peut changer du tout au tout en moins d’un quart d’heure.
    • L’hiver la région essuie ses plus lourdes tempêtes mais les températures sont rarement négatives alors que, l’été, l’air du littoral vient rafraîchir l’atmosphère.
  • 5.
    • 2000 ans d'histoire: c'est des guerres terribles, des combats de corsaires, des fortunes de mer en cette terre d'Armorique.
    • À la fin de l’Empire romain, elle est peuplée par l'immigration massive de Bretons de Grande- Bretagne dans une partie de l'ancienne Armorique celte. Ceux-ci créent un royaume au I xe siècle, qui devient ensuite un duché.
    • Elle devient en 1532 une « province réputée étrangère » unie à la France sous la même couronne jusqu'à sa disparition administrative en 1790 et sa division en cinq départements.
  • 6.
    • Le territoire de la future Bretagne, comme toute l‘Armorique, fut conquis par les Romains lors de la guerre des Gaules.
    • À la fin du 5e siècle, les Bretons de l'île de Bretagne (Grande-Bretagne actuelle), peut-être chassés par les Anglo-Saxons, y auraient émigré en masse avec leurs coutumes et leur langue. Ils ont donné leur nom à cette région, qui s'est longtemps appelée Petite Bretagne, par opposition avec leur île d'origine.
    • Au Haut Moyen Âge, la Bretagne était divisée en deux, puis trois royaumes, qui furent réunis sous l'autorité des ducs et rois de Bretagne au IX e siècle.
    • (photo: Bertrand du Guesclin- chevalier français d’origine bretonne du XIV e siècle)
  • 7.
    • Anne de Bretagne (1477-1514) a joué un rôle très important dans l’histoire de la région.
    • Elle était la fille de François II (1435-1488), duc de Bretagne.
    • Mariée avec Maximilien Ier, Charles VIII de France, Louis XII de France, elle est devenue par ses mariages, archiduchesse d'Autriche et reine des Romains (1490-1491), puis reine de France (1491-1498) et reine de Sicile et de Jérusalem en droit, puis de nouveau reine de France (1499-1514) et duchesse de Milan.
    • Elle a eu 2 filles: Claude de France, devenue reine de France, et Renée de France, devenue duchesse de Chartres.
    • Elle est un enjeu central dans les luttes d'influence qui aboutiront après sa mort à l'union de la Bretagne à la France. Elle a également une place à part dans l'imaginaire collectif breton comme celle qui défendit le duché face à l'appétit de ses voisins.
    Anne de Bretagne
  • 8.
    • Les XV e, XVI e et XVII e siècles sont considérés comme la période la plus faste de la Bretagne qui est alors placée au cœur des routes commerciales maritimes les plus actives entre l'Espagne, l'Angleterre et la Hollande.
    • Les conflits avec l'Angleterre plongeront les Bretons progressivement dans la pauvreté, qui culminera à la fin du XIX e siècle.
    • À la Révolution française, les provinces sont abrogées la nuit du 4 août 1789 et la Bretagne cesse d'exister en tant qu'entité administrative, étant divisée en 1790 en cinq départements :Côtes-du-Nord devenues Côtes-d'Armor en 1990), Finistère, Ille-et-Vilaine, Loire Inférieure (devenue Loire-Atlantique en 1957), Morbihan.
    • En 1848, les cinq départements bretons sont réunis sous l'autorité du commissaire général de la Bretagne. (photo: Nantes- Le château des Ducs de Bretagne)
  • 9.
    • Le drapeau breton a 9 bandes blanches et noires, et un quartier d'hermines. Il a été créé en 1925, sur le modèle des armoiries de Rennes et de drapeaux tels que celui des États-Unis ou de la Grèce.
    • Les 4 bandes blanches représentent les 4 diocèses bretonnants ou "pays" (bro) : bro-Leon (k. Pol), bro Gerne (Kemper), bro Gwened (Gw.), bro Treger (Tr.).
    • Les 5 bandes noires représentent les diocèses de langue gallaise (gallo) : St Brieuc, Dol, St Malo, Rennes, Nantes.
    • Le quartier d'hermines est une référence au plain champ d'hermines des Ducs de Bretagne. Le nombre d'hermines n'a pas de signification.
  • 10.
    • La langue bretonne est la seule langue celtique à ne pas bénéficier de statut juridique. Elle est classée par l'UNESCO parmi les langues en danger sérieux d'extinction.
    • La pratique du breton a décliné continuellement au cours du XX e siècle : la langue bretonne est l'une des langues de France qui a le moins bien résisté; la proportion de locuteurs dans la population a été divisée par 10 en un siècle.
    • En 1999, trois brittophones sur quatre avait plus de 50 ans et un sur deux plus de 65 ans. La langue bretonne est également en danger du fait du recul de la transmission familiale parent-enfant. Une rupture de la transmission familiale s'est opérée dans les années 1950. Depuis les années 1980, presque tous les enfants parlent français avec leurs parents; le breton n'est plus que rarement transmis et s'il l'est c'est majoritairement sur le mode occasionnel. (photo: texte en breton)
  • 11.
    • A chaque pays son costume. A chaque costume, son statut social. Il suffit donc de tourner autour d'une jeune fille pour tout savoir du patrimoine familial.
    • Au départ, la Bretagne est divisée en deux zones distinctes: la Basse-Bretagne, où l’on parle le breton, et la Haute-Bretagne où l’on parle le gallo. Puis ces zones sont découpées en pays (bro), chacun se distinguant par son costume. (photo: carte du costume breton)
  • 12.
    • La coiffe bretonne n'est pas traditionnelle. Elle apparaît en effet seulement au 19ème siècle et ne survivra jusqu'à la moitié du 20ème que dans les campagnes. De plus, dans chaque pays breton, la coiffe n'a cessé de se modifier et les robes, costumes, tissus ou motifs de changer. Il y avait bien sûr à l'intérieur de chaque pays, des coiffes d'usages différents : coiffes de paysannes ou d'artisanes, pour les mariages, les deuils ou les pardons, pour l'usine, etc. On parle de 1200 types de coiffes regroupés en 66 modes principales.
    • Le pays bigouden tient son nom du mot qui désignait la pointe surmontant les anciennes coiffes. Réalisées sur un support en mousseline ou en tulle à leur début, les coiffes sont désormais en organdi. La mitre a nécessité la mise au point d'une technique d'amidonnage et de repassage. Les gilets sont brodés avec les motifs de chaînes de vie, soleil, plumes de paon, cornes de béliers, arêtes de poisson. Les femmes portent des broches et des épingles de pardon. (photo: costumes bretons)
  • 13.
    • bigoudens coiffe
  • 14. Femmes…
  • 15.
    • La pêche et les industries connexes, la construction navale civile et militaire (Brest, Lorient), le tourisme (surtout estival et côtier) formaient déjà les principaux secteurs de l'économie bretonne de la première partie du XX e siècle.
    • L'économie de la Bretagne contemporaine s'est tournée dans les années soixante vers une agriculture (primeurs) et un élevage (porcin, avicole, bovin) intensifs, vers l'industrie agroalimentaire, la construction automobile (Citroën), le tourisme estival sur la bordure côtière, la grande distribution (E. Leclerc, Intermarché) et quelques pôles technologiques avancés à Brest, Rennes et Lannion.
    • La Bretagne est leader pour la production française de porcs et de volaille (autour de 50 %), de choux-fleurs (autour de 60 %), d‘artichauts (autour de 85 %), de paquebots (100 %). Elle est première pour la production laitière. (photos: agriculture et culture de huîtres à Cancale)
  • 16.
    • Parmi les spécialités régionales on peut citer le kouign amann (gâteau au beurre), les crêpes , les galettes , les kouigns , le harstum (à base de confiture), le far breton (gâteau), le palet (biscuit), le kig-ha-farz (litt. «  viande et far ») et la cotriade. La proximité des côtes et la douceur du climat font de la Bretagne une région riche en fruits de mer (crabes, crustacés, coquillages) et en poissons. Citons également le beurre blanc .(photos: crêpe et galette bretonnes)
  • 17.
    • La Bretagne est une région cidricole importante. Les Bretons affectionnent une sorte de kir appelé simplement kir breton , mélange de crème de cassis et de cidre.
    • C'est aussi une région viticole ancienne, aujourd'hui le vignoble le plus connu est le vignoble de Muscadet.
    • Elle produit également un hydromel appelé c houchenn (prononcer « chouchène »).
    • Enfin, depuis quelques années la production de bière locale est en plein essor, avec une vingtaine de producteurs qui proposent des bières classiques ou originales 
    • Une entreprise malicieusement dénommée "Phare Ouest", confectionne un "Cola Breizh" qui est déjà diffusé hors de Bretagne. (photos: du cidre et de l’hydromel)
  • 18.
    • L’ère néolithique a légué les menhirs, les dolmens et les cromlech, dont la quantité ainsi que la qualité font de la Bretagne le principal site mégalithiques d’Europe, et, peut-être au monde.
    • Sous les Plantagenets et les Capétiens, de nombreuses villes fortifiés, des châteaux ont vu le jour. Un peu plus tard la Duchesse Anne et sa fille Claude ont contribué à l’apogée de la Bretagne et ont légué à leur région un patrimoine artistique et architectural extraordinaire.
    • Les imposantes architectures militaires, elles aussi en granit, succèdent aux petites maisons en pierre, témoins de la volonté d’habiter un territoire historiquement “hostile”.
    • La lumière de Bretagne reste à jamais imprimée dans les toiles des impressionnistes et de l’École de Pont-Aven animée par Paul Gauguin. Autant d’artistes qui s’avancèrent jusqu’ici pour trouver une nouvelle inspiration. (photos: les alignements de Carnac, le dolmen de Kerran-Locmariaquer)
  • 19. Rennes-la capitale de la Bretagne
  • 20. Des Châteaux
    • Le château de Vitré
    Le château de Rochers Sévigné Le château de Fougères Le château de Suscinio
  • 21.
    • Villes de Bretagne: Dinan, Auray, Quimper et St. Malo
  • 22. Merci Beaucoup Haidautu Patricia Realise par