Your SlideShare is downloading. ×

Ppt cci vaucluse

641

Published on

Published in: Business, Economy & Finance
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
641
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
26
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. VENTES EN LIGNE:
    COMMENT LES ECHANGES ENTRE INTERNAUTES PEUVENT BOOSTER VOTRE ACTIVITE
  • 2. Où et quels types d’échanges sur Internet?Quelles solutions pour mon entreprise ?Comment mettre en œuvre ce type de stratégie et à quels coûts ?
  • 3. I- De quoi parle-t-on?
    I.1. Internet: un réseau puissant et populaire
    0,75
    38
    13
    4
    Nombre d’années pour atteindre 50 millions d’utilisateurs
  • 4. I.2. Un formidable centre commercial
    Tout est à portée de clic!
  • 5. I.3. le e-commerce en France
    Le chiffre : +30%
    - CA e-commerce en France
    val. 31 Milliards d’€
    -nombre de boutiques en ligne
    80.000 sites marchands actifs. C’est 15 fois plus qu’en 2003.
    • 72% des internautes français achètent en ligne
    panier moyen annuel > 950€
  • 6. I.4. Pourquoi un tel succès? Faire ses achats sur internet, que des avantages?
    -d’une boutique à l’autre sans bouger
    -comparaison facilitée
    -pas de gêne
    -à toute heure et en faisant autre chose
    -prix (ultra) compétitifs
    -livraisons à domicile
    -paiement sécurisé
    Oui mais …
  • 7. I.5. Un frein principal: l’intangibilité
    -quelle confianceaccorder à un vendeur que l’on ne « rencontre » pas?
    -pas de contact sensoriel,
    pas d’essai du produit
    Pendant ce temps, un nouvel entrant fait « du bruit » sur internet…
  • 8. I.6.
    + de 500 millions d’utilisateurs dans le monde, 20 millions en France
    des internautes assidus et habitués à communiquer des informations personnelles
    Des internautes avides d’actualité, d’échanges, d’offres exclusives, de contenu…
    +
    +
    =
    Une plateforme incontournable pour exister sur Internet.
    C’est LE point de rencontre!
    Un formidable outil de marketing!
  • 9. I.7. La puissance de facebook entraîne une remise en cause de la publicité traditionnelle et un rééquilibrage des rapports de force
    Seuls 15%
    des internautes font confiance aux informations diffusées par la publicité
    VS
    70%
    des internautes font confiance aux messages relayés par d’autres internautes
    MKG DES PDTS
    MKG DE L INFLUENCE
  • 10. II. Apparition du social commerce
    Décision stratégique
    Dans la logique du web 2.0
    -Les internautes sont devenus actifs, s’expriment et veulent être entendus!
    -C’est le prolongement de notre vie quotidienne et de l’histoire
    -Avec Internet, les communautés détrônent les marques!
    -La publicité traditionnelle perd de son impact
    -Faire parler les clients, c’est rassurer les prospects!
    -C’est améliorer sa visibilité sur le net
    -C’est travailler sa e-reputation
    -Pour vendre à des clients de plus en plus versatiles et impatients
  • 11. II.1. Social commerce =rencontre des médias sociaux et du commerce traditionnel
    +
  • 12. II.2. Définition
    «Le social commerce comprend l’ensemble des activités collaboratives de shopping mises en place sur Internet, au service de la vente et de l’achat de produits et de services »
     c’est l’équivalent des sorties shopping entre ami(e)s
    ou du bouche à oreille appliqué au e-commerce
     aide les gens à entrer en connexion à l’endroit où ils achètent et à acheter à l’endroit où ils sont connectés
     Aide les produits à trouver les gens
  • 13. II.3. Illustration des interactions
    Puissance du graph social
    Client
  • 14. II.4. Le social commerce est une démarche gagnant-gagnant
    Pour les internautes
    mieux acheter
    En demandant conseil ou en recommandantun produit
    Pour les marques et les marchands
    mieux vendre
    En déployant des outils pour se rapprocher deleurs clients, pour se différencier et en conquérir de nouveaux
    Le social commerce est donc bénéfique aux 2 parties
  • 15. II. Les différentes formes de Social Commerce
    II.1. Deux niveaux de social commerce complémentaires
    Niveau 1: interactions et partage d’expérience sur les sites de e-commerce
    Niveau 2: le e-commerce sur les réseaux sociaux (depuis 2008)
  • 16. II.2. Le 1er niveau de social commerce
    Les forums
  • 17. Le parrainage et les recommandations
  • 18.
  • 19. Facebookconnect
  • 20. Exemple: en 2009, Levi’s lance Friends Store avec Facebookconnect
  • 21. ShopTogether, une application facebook pour faire ses achats « en équipe »
  • 22. II.3. Le 2ème niveau de social commerce
    Les achats groupés
  • 23.
  • 24. Purchase sharing ou publication automatique des achats
  • 25. Prodca’st, la version française du purchase sharing
  • 26. Promotion sur les réseaux sociaux+lien vers boutique
  • 27. Vente directe sur les réseaux sociaux
  • 28. Prolongation des points de vente physique sur les réseaux sociaux
  • 29. III. Quelles solutions pour mon entreprise
    III.1. Pré-requis
    Etre prêt à y consacrer (beaucoup) de temps
    Avoir 1 site optimisé
    -ergonomie,
    -navigation,
    -large choix de produits,
    -moyens de paiement
    Avoir 1 budget dédié
    Le Social commerce est un investissement humain et financier stratégique mais qui ne compense pas un dispositif marchand bancal
  • 30. III.2. Avoir en tête les objectifs du social commerce
    Monétiser votre investissement « médias sociaux » (ROI)
    Travailler votre image de marque
    Favoriser le bouche à oreille
    Améliorer votre trafic et vos ventes
    Améliorer l’expérience utilisateur et la fidélité à votre marque
    Pénétrer votre marché en profondeur et multiplier les points de rencontre
    Pêchez là où sont les poissons!
  • 31. III.3. Il n’existe pas de stratégie « prête à l’emploi »
    Dans tous les cas, les solutions retenues doivent permettre aux internautes de:
    Consulter avant achat
    Discuter pendant
    leurs achats
    Partager après
    leur achat
    Votre stratégie doit être
    Rentable
    Utile
    Expérientielle
    Evolutive
  • 32. IV. Mise en œuvre et coûts
    IV.1. Se renseigner
    Que disent les spécialistes?
    -bloggeurs
    -sites et presse spécialisés dans le e-marketing
    Que me propose-t-on?
    -salons
    -acteurs régionaux
    -sites des fournisseurs de solutions
    Que font vos concurrents?
    Il n’y a pas de règle pré-établie et chaque cas est différent. Quelle est la solution qui semble la plus adaptée à ma situation?
  • 33. IV.2. Préparez le terrain, optimisez le contenu, verrouillez vos points faibles
    • De quoi allez-vous parler?
    • 34. Qu’est ce qui va intéresser vos clients?
    • 35. Quelle valeur ajoutée?
    Créez votre blog (1-2j/h)
    Postez des vidéos sur youtube (1-2j/h)
    Créez votre fan page sur facebook (vitrine dynamique) (1j/h)
    Ne pas hésiter à consulter des spécialistes du community management
  • 36. IV.3. Améliorez l’expérience utilisateur sur votre site
    Chat en ligne sur votre site
    (à partir de 20€/mois + temps)
    Système d’avis et commentaires
    (à partir de 15€/mois)
    Recommandations produits
    Ces éléments permettent de donner confiance à vos visiteurs et sont de puissants déclencheurs d’achat
  • 37. IV.4. Adoptez une stratégie multicanale
    Ajoutez les boutons
    Animez votre communauté, surprenez-la! Vos fans doivent parler de vous!
    Jouez sur la viralité (publicité et annonces)
    Intervention éventuelle d’un webmaster et idéalement d’un community manager
  • 38. Forum
    Profil Youtube
    Concours Vidéo
    Boutique
    News/Actualités
    Profil Facebook
    Exemple de stratégie multicanal réussie: flysurf.com
  • 39. Fan Page
    Profil
    Concours photo
    Boutique
    Evènements
  • 40. V. Le futur du social commerce
    Partenariats
    Multiplication des échanges d’avis-feedback
    Exclusivités et rétributions spéciales pour les fans
    Mobilité
    Personnalisation des marques
    Consommation collaborative
    Migration de la publicité
    Like de fb en points de vente
    Virtualité
    Applications fb
  • 41. CONVERSATION
    CONVERSION
    « Talk is money »
  • 42. Conclusion
    Le social commerce sur Internet n’a pas 10 ansmaisilconcentre déjà toutel’attention des spécialistes du web et du e-commerce en particulier.
    Il va se généraliserdans les prochainesannées pour répondre aux attentes des internautesavides de participation, ilestdoncabsolumentnécessaire pour les e-commerçants de prendredès à présent les décisionsnécessaires à son implémentation.
  • 43. Mylidoli: une plateforme d’évaluation collective qui s’appuie sur la puissance du graph social

×