• Like
Mes 5 coups de coeur littéraires pour cet été
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

Mes 5 coups de coeur littéraires pour cet été

  • 65 views
Published

Mes 5 coups de coeur littéraires pour vos vacances

Mes 5 coups de coeur littéraires pour vos vacances

Published in Lifestyle
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
65
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
1
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. NEWSLETTER - 23 JUILLET 2014 1 - © Agnes Menso Après ma newsletter de début juillet, je n’avais pas prévu, en cette période estivale, de reprendre la plume. Mais cette newsletter, comme vous allez le constater, n’est pas une chronique comme les autres. Je l’ai imaginée comme un lien entre vous et moi. 
 J’ai eu envie de vous faire partager, comme ça, sur un coup de tête, cinq de mes livres « coup de coeur ». Cette sélection ne vous plaira peut-être pas. Mais je vous la propose en toute honnêteté et en toute transparence. Le choix n’a pas été difficile, il s’est même fait tout seul, car ce sont des romans que j’ai aimés et qui m’ont touchée. Loin de moi l’idée d’être critique littéraire, ou d’avoir une quelconque expérience en la matière… 
 C’est d’ailleurs la première fois que je me livre par écrit à ce genre d’exercice, et j’espère que vous ferez preuve d’indulgence. Ma préférence va à Longues peines, de Jean Teulé, qui nous plonge dans l’univers carcéral français, où se côtoient hommes et femmes. 
 Découvrez le quotidien des quatre hommes de la cellule 108, avec par exemple Jacky Coutances, qui a probablement trucidé trois de ses fiancées, et Biche, qui a jeté son gamin dans le vide ordures de son appartement.
 Entre infanticide et perversité, les femmes qui partagent la cellule 209 ne sont pas en reste non plus… 
 Oserai-je enfin vous parler de ce jeune gardien trop fragile, du Directeur de la prison et de son épouse tombée dans la folie ? Comment ne pas se laisser happer par ce roman, qui vous étouffe, vous oppresse dans sa réalité et sa cruauté. Mes cinq coups de cœur littéraires pour cet été
  • 2. 2 - © Agnes Menso Je ne suis pas fan des histoires de famille qu’on expose sur la place publique. C'est pourtant la publication d’un ami sur un réseau social qui m’a incitée à surmonter mon préjugé et ainsi découvrir l’histoire d’Edouard Louis, à travers son roman En finir avec Eddy Bellegueule. Inspiré d’une histoire vraie, il a, à sa sortie, « fait le buzz ». 
 Ce jeune auteur nous plonge dans son enfance, entre chômage, violence, ennui, racisme de toute sorte et misère. Enfance dans laquelle la différence n’a ni le droit de citer, ni le droit d’exister. Que faire ? Continuer à subir les humiliations et les injures de l’Homme, dans tout ce qu’il a de plus bête, de plus vil et de plus grossier ? Ou fuir ? Les mots sont crus, le style direct et l’ambiance lourde. 
 C’est juste l’histoire ordinaire et banale d’un gamin homosexuel, battu et souillé parce qu’il ne rentre pas dans les cases. Le héros de Je vais mieux, de David Foenkinos a mal au dos. La douleur s’installe, sournoise et lancinante. Pourtant, des examens poussés ne révèlent rien d’anormal.
 En apparence, la vie de notre héros semblerait même plutôt agréable : Un job sympa, une femme aimante, des amis, de grands enfants… Notre héros en a juste plein le dos. 
 Plein le dos de son boulot bien stable qui ne le rend pas heureux, de son épouse, trop sage selon lui et pour qui le désir s’est émoussé, de ses enfants qui lui reprochent de ne pas avoir été là, de ses parents qu’il ne supporte plus et de ses amis dont il a ras le bol. Ce roman nous met face à un homme perdu, qui entre un rendez-vous avec un ostéopathe et une prostituée, décide de revisiter son passé et de se confronter à son histoire, faite de noeuds bien serrés, de blocages, de frustrations, de ratés et de non-dits. Dans La liste de mes envies, Grégoire Delacourt nous fait partager la vie de Jocelyne et son mari. Les enfants sont partis et ils vivent tous deux à Arras, où Jocelyne tient une mercerie. Son blog, sur le tricot et la dentelle, lui apporte une certaine célébrité.
 Même si ses rêves de grandeur et de prince charmant sont passés aux oubliettes, Jocelyne est satisfaite de sa vie et n’en demande pas plus. 
 Jusqu’au jour, où elle joue au loto. Et gagne le gros lot. Tour à tour, Jocelyne nous émeut et nous agace. Elle pourrait même être chacun(e) de nous. Son mari aussi d’ailleurs.
  • 3. agnesmenso-coaching.com Avec simplicité, ce livre nous fait toucher du doigt des instants de vie et de bonheur, simples et authentiques, qu’on connait tous, mais qui peuvent basculer à tout moment. J’ai lu La vague de Todd Strasser dans le métro. Et j’ai souvent raté mon arrêt. Cette histoire est basée sur une expérience réelle menée aux Etats- Unis dans les années 70. 
 Elle a été initiée par un professeur d’histoire dont le but était d’expliquer à ses élèves les mécanismes du nazisme. Les étudiants de ce lycée ne sont pas plus dociles ou disciplinés qu’ailleurs. 
 Le slogan « la Force par la Discipline, la Force par la Communauté, la Force par l’Action », leur procure un sentiment de toute puissance, d’invincibilité et d’unité. Jusqu’où cela va-t-il aller ? Et surtout comment redonner à ces élèves leur libre- arbitre et leur faire dire « stop, ça va trop loin ? » 
 Ce livre fait aujourd’hui partie des manuels scolaires d’histoire en Allemagne. 
 Ce serait bien qu’il le devienne en France aussi… Je n’ai pour ma part pas encore fait de choix quant aux livres que je vais emporter, même si je sais que Darling, de Jean Teulé, sera en bonne place dans ma valise. Si vous avez des idées à me communiquer, surtout n’hésitez pas, elles seront les bienvenues. ! ! ! ! ! A tous, excellentes vacances et bonnes lectures. 
 Je vous retrouve avec plaisir courant septembre avec une nouvelle chronique.