00's achèvement de l'hypermodernisme by toasted
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

00's achèvement de l'hypermodernisme by toasted

on

  • 343 views

Cette présentation est une étude sur les effets sociétaux, culturelles, économiques... de l'hypermodernisme dans les années 2000.

Cette présentation est une étude sur les effets sociétaux, culturelles, économiques... de l'hypermodernisme dans les années 2000.

Statistics

Views

Total Views
343
Views on SlideShare
343
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
2
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • Mouvement qui trouve son origine en Italie au cours du Xvème s. va au cours du XVIème inonder toute l’Europe jusqu’à unifier le vieux continent dans un même courant de pensée, influençant l’art, les sciences, la philosophie…
  • Cette recherche du bonheur personnel et l’émergence d’un hédonisme moderne occidental au sein des démocratie naissantes sera mis en lumière par Toqueville au cours de ses immersions au sein de la population américaine.
  • On ne nait pas citoyen libre (a contrario des sociétés antiques grecques et romaines). L’accession au statut d’homme libre se fait par un travail, une concession de sa propre libertéCette recherche du bonheur personnel et l’émergence d’un hédonisme moderne occidental au sein des démocratie naissantes sera mis en lumière par Toqueville au cours de ses immersions au sein de la population américaine.
  • Un pouvoir dominateur s’est substitué à un autre, les structures socialisantes traditionnelles ont définitivement perdu leur hégémonie. La recherche de liberté , ce qui ne signifie pas pour autant que l’homme s’est affranchi de toutes règles, il a transféré sa souveraineté d’homme libre dans une forme étatique nouvelle qui repose sur le concept de souveraineté national Ce nouveau pouvoir est tout aussi conditionnant et contrariant, mais cette domination s’opère de manière beaucoup plus perverse, où la coercition et les mécanismes de contrôle ont été remplacés par le consensus collectif (Contrat Social de Rousseau), le dialogue et la communication.
  • Deux points de départ: Fin duXIXè, lors de la seconde révolution industrielle, on entre dans une ère de production de masse, les moyens de production s’automatisent (augmentation de la production / TAYLORISME). Mais les produits issus de ces avancées techniques sont encore l’apanage de la classe bourgeoise. La société dans son ensemble ne basculera dans l’ère postmoderne qu’au lendemain de la seconde guerre mondiale (les 30’s glorieuses…). Il devient nécessaire pour les industriels de l’époque d’écouler le surplus de marchandises produites depuis 50ans (la seule classe bourgeoise n’est plus suffisante à l’absorption de cet excès de production…). Les produits manufacturés, le gout de la nouveauté vont être enfin accessible aux classes populaires. La désirabilité de ces nouveaux produits aux yeux de cette néo classe consommatrice sera favorisée par les nouvelles techniques de persuasions marchandes (Le marketing et la publicité)Outre l’émergence de la consommation, le passage à l’ère Postmoderne se caractérise par une
  • MichelFreitag: « La Postmodernité est un mode de reproduction sociale, régulé de manière décisionnelle et opérationnelle et non plus de manière politioco-institutionnelle (vs Modernité)
  • Autrefois l’apanage de la noblesse, puis des classes de bourgeoise, le culte du frivole et de la représentation de soi s’ouvrent aux classes populaires, car il est nécessaire pour les industriels d’écouler un surplus de marchandises dû au gain d’efficacité et de production.Leur diffusion sera favorisé par de nouvelles techniques de persuasion marchande, c’est l’âge d’or du marketing et de la publicitéOn rentre dans l’ère de la consommation concurrentielle
  • Conséquence: la création d’un nouvel individu qui sera baptisé « Narcisse » par Gilles Lipovetsky dans son ouvrage L’ère du vide
  • La construction de ce nouvel épistémè va être corrélée avec la façon dont les mécanismes de consommation sont appréhendés par les individusModernisme: La nouvelle classe dominante (la bourgeoisie) construit sa domination par la consommation (« Le bourgeois gentil homme » de Molière…). Déjà ostentatoire sous l’ancien régime (Louis XIV etc…), la consommation va s’affirmer comme un véritable pouvoir de domination entre les mains d’une bourgeoisie détentrice des nouveaux moyens de production.Postmodernisme: La logique de consommation s’est ouverte aux classes inférieures, beaucoup plus nombreuses, moins homogènes… l’ensemble de la population à des échelles respectives est soumise à la consommation concurrentielle. (Bourdieu)Hypermodernisme: Dans le contexte hypermoderniste, la consommation n’est plus l’objet d’un affrontement entre classes où individus…. Cette dernière est désormais vécue comme une expérience personnelle. On consomme d’abord pour se faire plaisir avant de vouloir afficher un statut social.-> Passage du Luxe statutaire au luxe émotionnel

00's achèvement de l'hypermodernisme by toasted Presentation Transcript

  • 1. 00’s Achèvement del’hypermodernisme (extrait) ByTOASTED
  • 2. IntroductionLe XXIème s. s’est ouvert sur une décennie remplie de promesses, d’attentes, d’aspirations nouvelles, où les valeurs humaines devaient être enfin exaltées.Les blessures du passé, si nombreuses, semblaient pansées et l’on s’autorisait enfin à croire en un siècle serein.
  • 3. IntroductionMais cet optimisme sera de courte durée – Il semble que l’hypermodernisme, épistémè influençant depuis une vingtaine d’années les relations et comportements sociaux occidentaux, ait révélé ses paradoxes pernicieux dans les années 2000’s… – … et ne paraît plus s’imposer comme un modèle référent d’accession au bonheur collectif.
  • 4. IntroductionLe récent passage aux 10’s est une occasion d’analyser l’influence de l’hypermodernisme sur la décennie précédente et d’esquisser les contours épistémiques de la suivante
  • 5. SommaireL’hypermodernisme c’est quoi ?L’hypermodernisme dans les 00’sExplosion du modèle hypermoderniste2010 – 2020 vers un nouvel épistémè… ?
  • 6. Partie I L’hypermodernisme c’est quoi… ?
  • 7. Une évolution épistémiqueUn épistémè qui s’inscrit dans une construction historique: Renaissance Modernisme Postmodernisme Hypermodernisme Lumières Seconde guerre 80’s mondiale
  • 8. Modernisme
  • 9. Tout commence avec la renaissance Marque le passage de l’époque médiévale à l’époque moderne… … On assiste alors à la naissance d’un monde désenchanté, libre, où l’Homme reconquiert son universalité en s’affranchissant des structures socialisantes traditionnelles (l’église, le pouvoir royal & aristocratique…)
  • 10. Lumières & modernisme Si l’idéologie « moderniste » s’est amorcée au cours de la renaissance, elle connaitra son apogée sous l’influence des Lumières au XVIIIème s. qui croyaient en la force libératrice et pacificatrice de la « Raison » L’accomplissement de cette pensée se trouvera dans la révolution française de 1789
  • 11. Le contrat modernisteL’ensemble du modèle moderniste est pensé sous la forme d’un contrat
  • 12. Une autonomie relativeMais le contrat social moderniste n’affranchit pas réellement l’humain.Ce dernier reste soumis à une nouvelle forme de pouvoir, où seuls les valeurs et moyens de diffusion de cette domination évoluent.
  • 13. Un transfert de domination et des valeurs qui l’accompagnePouvoir Divin et Aristocratique Pouvoir Étatique et Sociétale Coercition Communication Autorité Contrat social Violence Pacification des mœurs Tradition Innovation Asservissement Liberté Ascétisme Jouissance Mysticisme Désenchantement
  • 14. Postmodernisme
  • 15. La PostmodernitéInitiée à la fin du XIXème s. avec la seconde révolution industrielle et l’augmentation exponentielle de la productivité…… elle influencera socialement les populations occidentales au lendemain de la seconde guerre mondialeCette évolution épistémique se caractérise par 3 faits majeurs
  • 16. 1 Dissolution de la « Raison » comme référent à la transcendance des sociétés occidentalesPierre angulaire de la réflexion des Lumières, la «Raison» s’essouffle sous l’ère postmoderne RAISONUne forme nouvelle de concurrence entre individus se créer…… et les actions humaines se réduisent à des comportements adaptatifs – Calcul marginal Gains / Pertes – Gagnants / Perdants
  • 17. Cet essoufflement de la raison et l’émergence d’un individu devenu rationnel et calculateur marquera la fin des grandes idéologies qui avaient jusqu’ici fédéré les populations dans une recherche collective de liberté et de bien être.
  • 18. 2 Métas récits et idéologies ne mobilisent plus… Les différents évènements (guerres, régimes totalitaires…) qui ont jalonné la première moitié du XXème s. ont fortement contribué aux désenchantement des populations occidentales vis à vis des grandes idéologies ou utopies professées à la fin du XIXème s. …l’identité humaine se fragmente et se complexifie.
  • 19. Ce besoin de construction de soi en tant qu’entité individuelle et les nouvelles quêtes de bonheur personnel vont s’épanouir au sein de la naissante logique de consommation.
  • 20. 3 Logique de la mode et consommation pénètrent le tissu socialLe culte de la consommation et de la nouveauté se sont substitués aux grandes idéologies.On entre dans l’ère de la consommation concurrentielle – Le bonheur n’est plus représenté que par la réussite social et le niveau de consommation conféré par cette dernière
  • 21. Tous ces bouleversements socio-économiques auront pour conséquences l’émergence d’un nouveau sociotype postmoderne
  • 22. Narcisse: Anthropomorphe postmoderne HygiénismeHédoniste
  • 23. Modernité vs Postmodernité Modernité Postmodernité Raison RelativismeProgrès général Profits individuels Réalité Représentation Devoir Hédonisme Éffort Désir Société Individu
  • 24. hypermodernisme
  • 25. Point de départLes premières formes individuelles d’hypermodernismes apparaissent vers 1970La Société se modifie dans son ensemble entre 1980 et 1990Ne met pas fin à la modernité au contraire, elle l’accélère…
  • 26. Déni global…L’hypermodernisme se caractérise avant tout par une forme de déni collectifLe monde extérieur et ses composantes deviennent anxiogènes, l’individu hypermoderne se repli sur lui même (cocooning)…… Et tente de fuir une réalité qu’il ne semble plus contrôler par le biais de simulacre
  • 27. … et refus de l’altéritéIl refuse de voir, d’appréhender tout ce qui peut freiner l’accession à sa transcendance personnelleOn tombe alors dans l’autosatisfaction, l’autocensure, l’autogestion etc…
  • 28. Une nouvelle fois, la mécanique consumériste va s’imposer comme une composante déterminante de l’évolution épistémique de la modernité
  • 29. Hypermodernisme& Consommation Consommation Modernisme ostentatoire ConsommationPostmodernisme concurrentielle ConsommationHypermodernisme expérentielle
  • 30. Les personnalités se fragmententCette recherche d’expérience a pour conséquence une déstandardisation des modes de consommationEt ce besoin de différenciation conduit à l’émergence de personnalités patchwork
  • 31. Et les valeurs s’affrontentCertes jouisseur consumériste, l’individu hypermoderne ne sacrifie pas pour autant certains grands principes universels comme les Droits de l’Homme, l’Amour, l’AmitiéIl devient alors le lieu d’un affrontement de valeurs provoquant des comportements parfois paradoxaux
  • 32. Paradoxes hypermodernes Jouisseur Développement carpe diem durable Vintage TechnophileIndividualisme Droits de l’homme Liberté Autorité
  • 33. Un modèle schizophrénique ?Mais si les individus semblaient s’accommoder un temps de cette synthèse, il semblerait que ces paradoxes se soient exacerbés dans les 2000’s sonnant le glas de cette entente cordiale
  • 34. Partie II L’hypermodernisme dans les00’s
  • 35. Toaster stratégique Toaster commercial Toaster digital CÉDRIC BARNAT JOËL MERGUI ALEXANDRE CHEVRYcedric@toasted.fr joel@toasted.fr alexandre@toasted.fr+33 6 10 20 04 09 +33 6 25 97 17 93 +33 6 11 61 80 18 www.toasted.fr