Baromètre web & santé Hopscotch Listening Pharma

872 views

Published on

1er baromètre Web & Santé par Hopscotch, l’agence de Relations Publiques et de communication digitale, et Listening Pharma, institut d’études spécialisé dans la santé.
Une étude croisée analysant le comportement des internautes en matière de santé sur 8 pathologies chroniques, et explorant la connaissance des médecins généralistes vis-à-vis de la pratique de leurs patients.

Published in: Health & Medicine
0 Comments
3 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
872
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
84
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
3
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Baromètre web & santé Hopscotch Listening Pharma

  1. 1. 1er BaromètreWeb & Santé23 avril 20131
  2. 2. 2Les enjeux
  3. 3. des Français sont des « internautes santé » : ilsont déjà recherché ou utilisé de l’information santésur Internet*49%*56%*des internautes« santé »déclarent jugerl’informationsanté online fiabledes internautes« santé »échangent etdialoguentautour de la santé33%*Sources:* A la recherche de l’epatient (LauMa Communication / Patients & Web)– avril 2013** 3ème baromètre sur l’utilisation professionnelle des supports numériques par le corps médical, CESSIM, 2011des médecins généralistes en France utilisentinternet 1 fois par semaine pour des raisonsprofessionnelles76%**3
  4. 4. Que recherchent les internautesen matière d’information santé ?Quels sont les contenus santéles plus accessiblespour les internautes ?Où ont lieu les conversationssanté ? Sur quels sujets ?Que recherchent les médecinssur le web ?Quelles sont leurs sourcesd’information online ?Quelle vision les médecinsont-ils des usages webde leurs patients ?Grand public Professionnels de santé4
  5. 5. Méthodologie5
  6. 6. Etude quantitative auprèsde 101 médecins généralistesdu panel WorldoneTerrain du 3 au 15 avril 201318%15%17%36%15%Grand public et médecins,deux études en miroirUne étude quantitativeauprès des médecinsUne étude internaute-centricAudit d’intérêt et de visibilité• Nombre moyen de requêtesmensuelles réalisées sur Googleau cours des 12 derniers• Nombre de contenus indexés parGoogle sur les requêtes les pluscourantes• Typologie des liens suggérés en1ère page Google sur les requêtesles plus courantes• Typologie de fanpages et degroupes suggérés par Facebooksur les requêtes les plus courantes(10 premières fanpages / 10premiers groupes)Analyse des contenus générés online surles mois de janvier et février6Répartition des MG par Région
  7. 7. 8 pathologiesétudiées• Cancer• Diabète• Maladiescardiovasculaires• Maladiesrespiratoires• Maladieschroniques dufoie• Sida• Tuberculose• Troubles mentaux7
  8. 8. Enseignements clés8
  9. 9. 78% des contenus santé sont généréspar les internautes, majoritairement sur facebookGoogle est un outil incontournablepour les professionnels de santé96% des médecins interrogés l’utilisent pour chercherde l’information dans le cadre professionnel 9
  10. 10. Wikipédia et Doctissimo s’imposent commeles sources d’information santé les plus visibles,devant les sites des institutions de santé.Le cancer, le sida, le diabèteet la dépression sont les pathologiesles plus recherchées sur le web.Les troubles mentaux et le cancersont les pathologies dont on parle le plus.10
  11. 11. Résultats11
  12. 12. Intérêt Visibilité12
  13. 13. Le cancer, la pathologie qui suscitele plus de recherches d’information sur GoogleSource : Google Adwords• Parmi les maladiescardiovasculaires, le terme « AVC »suscite en moyenne 201 000requêtes par mois, au même niveauque les recherches concernantl’autisme.• Parmi les affections respiratoires,l’asthme suscite le plus d’intérêt,avec 90 500 requêtes mensuellesen moyenne.• L’hépatite B génèrent 60 500requêtes mensuelles, la cirrhoseet l’hépatite C 40 500 chacune.13
  14. 14. • Le cancer de la prostate,qui a la plus forte incidence enFrance, ne suscite en moyenneque 60 500 requêtes moyennemensuelles.• A noter que près de la moitiédes requêtes réalisées sur lelymphome sont réalisées surle terme exact, laissant penserune méconnaissance du termeUn volume de recherches qui n’est pas forcémentcorrélé à l’incidence des pathologies14Recherche Large : la somme des volumes derecherche pour le mot clé, ses variantesgrammaticales, synonymes et termes associés.
  15. 15. Wikipédia et Doctissimo, les sourcesd’information les plus visibles pour l’internaute…• Passeport Santé dans 60% descas• Le site de l’OMS dans 30% descas• Au féminin est visible dans 12%des cas• www.sante.gouv.fr est visibledans 9% des cas15
  16. 16. … et également les plus cités en consultationselon les médecinsQuels sont les sites internet sourced’information que les patients citentle plus aux MG ?19,41%10,99%Parmi ces 8 pathologies quelles sont celles surlesquelles le patient a le plus consultéd’informations sur web avant de venir au cabinet ?A noter que le cancer, les maladiescardiovasculaires et le diabètesont les maladies sur lesquellesle patient se renseignent le plusavant la consultation16Moyenne de rank en réponse à la questionCV=maladies cardiovasculaires; C=cancer; D=diabète; VIH/sida;TM=trouble mentales; MR=maladies respiratoires;MCF=maladies chroniques du foie; TBC=tuberculose
  17. 17. Un territoireencore peuinvesti par lesinstitutions etles laboratoiresFacebook, l’espace privilégiépour des initiatives spontanées de patients738 : c’est le nombre moyende fans des fanpages étudiées,montrant une dispersion desconversations sur une multituded’espaces, plutôt que la présencevisible de lieux d’expressionréférents17
  18. 18. Usagesdes médecinsgénéralistes18
  19. 19. Personnellement, dans le cadre de votre profession, êtes vous amené à faire desrecherches/requêtes sur Google ?19Type d’informations recherchéesA quelle fréquence?Moyen de rank100%Google, utilisé par 96% des médecins interrogés dans le cadrede leur pratique professionnelle• Plusieurs fois par jour 15%• Au moins 1 fois par jour 26%• Plusieurs fois par semaine 29%• Au moins une fois par semaine 13%• Plusieurs fois par mois 10%• Au moins une fois par mois 7%Moyenne de rank en réponse à la question19
  20. 20. 20CV=maladies cardiovasculaires; C=cancer; D=diabète; VIH/sida;TM=trouble mentales; MR=maladies respiratoires;MCF=maladies chroniques du foie; TBC=tuberculoseQuelles sont les pathologies sur lesquellesvous faites le plus de recherche ?Moyenne de rank en réponse à la questionLe cancer, les maladies cardiovasculaires et le diabètesuscitent le plus de recherches par le médecin20
  21. 21. 21Moyen de rank100%Quels sont les 3 sites internet que vousconsultez le plus ?14,49%10,95%6,36%Personnellement, dans le cadre de votreprofession, où trouvez vous le plus de contenu surle web ?Les sites d’information médicale, institutionnelset de laboratoires, principales sources d’informationMoyenne de rank en réponse à la question21
  22. 22. Le diabète, la pathologie où le médecin considèrequ’il y a le plus de patients experts22CV=maladies cardiovasculaires; C=cancer; D=diabète; VIH/sida;TM=trouble mentales; MR=maladies respiratoires;MCF=maladies chroniques du foie; TBC=tuberculoseParmi ces 8 Pathologies où y a-t-il le plus de patients‘experts’ ?Moyen de rankMoyenne de rank en réponse à la question22
  23. 23. 23Maladies cardiovasculaires 100%Cancer 100%Diabète 100%Maladies respiratoires 100%Troubles Mentaux 100%Maladies chroniques du foie 100%VIH/sida 100%Tuberculose 100%prévention 21%traitement 18%Facteurs de risques 11%cholesterol 8%deces 7%traitement 40%prostate 11%diagnostic 10%cancer femme 10%traitement 48%régime 28%Traitement 26%BPCO 18%asthme 17%facteur de risque 12%hepatite 22%traitement 18%facteurs de risque 16%cirrhose 15%dépression 28%traitement 24%bipolaire 10%traitement 55%transmission 18%prevention 9%traitement 28%contagion 26%Les traitements, principaux sujets de recherche onlinedes patients pour les médecinsQuels sont les thèmes par pathologie qui génèrent selon vous le plus de recherche ?23
  24. 24. Analyse des contenus générés sur le webJanvier et février 201324
  25. 25. 020000400006000080000100000120000140000160000Volumétrie de contenus générés sur la périodeLes troubles mentaux, le sujet qui génèrele plus de contenus25
  26. 26. 80% des contenus sont généréspar les internautes !Le diabète est lapathologie où la partdes conversationsest la plusimportante, le cancern’arrivant qu’en 7eposition% de contenus générés par les internautes par pathologie26
  27. 27. Les troubles mentaux,1er sujet de conversation en volumétrie**42 418 contenus en excluant lestermes hors « cancer » en lien avecla pathologie :Lymphome,Tumeur, Leucémie,Biopsie, Métastase, Oncologie, Carcinome, Mélanome Sarcome 27
  28. 28. Facebook, 1er lieu des conversations santé28
  29. 29. Des internautes focalisés sur les traitements• Les traitements, l’évocationde la mort et la guérison,les 3 sujets dont on parle le plusqu’elles que soient les pathologies• Une proportion de contenus liésaux traitements bien plus élevéeautour des maladies du foie(56%, soit +18 points vs le n°2, latuberculose)• La plus forte part de contenusliés à la mort se retrouve dans lesmaladies cardiovasculaires (30%)Top 3 des sujets de conversation**selon un listing de mots-clés retenus comme pertinentsdans le cadre de cette étude 29
  30. 30. La citation des professionnels de santé majoritairementassociés aux maladies chroniques du foie30
  31. 31. Une faible citation des laboratoiresdans les conversations* Sur la requête « laboratoire(s) » et sur un listing de noms de laboratoires** Sur la requête « lobby(ing) »31
  32. 32. http://www.hopscotch.fr/ http://www.listeningpharma.com/Contact :Manuel Droguetmdroguet@hopscotch.fr01 58 65 00 0032

×