Th4_Transmission des prix internationaux du riz sur les marchés africains
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share

Th4_Transmission des prix internationaux du riz sur les marchés africains

  • 482 views
Uploaded on

3rd Africa Rice Congress ...

3rd Africa Rice Congress
Theme 4: Rice policy for food security through smallholder and agribusiness development
Mini symposium 2: Policy and price transmission mechanisms affecting rice sector development in Africa
Author: David-Benz & Lancon

More in: Technology
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
482
On Slideshare
482
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
4
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Transmission des prix internationaux du riz sur les marchés africains : le long terme, la crise de 2008… et maintenant ? Hélène DAVID-BENZ Frédéric LANÇON
  • 2. Problématique • Consensus : hausse de la volatilité et du niveau des prix internationaux (Prakash, 2011 ; HLPE, 2011; Gilbert et Morgan, 2011, Couharde, 2012…) • Transmission des prix : enjeu majeur pour les pays à faibles revenus (notamment riz / pays africains) • Travaux durant et juste après la crise (CIRAD, MSU) : transmission hétérogène selon les pays, souvent partielle • Focale sur 3 pays à comportements contrastés : Sénégal, Mali, Madagascar o De relations de long terme à l’évolution récente : changements majeurs ? o Programmes de relance de la riziculture : quelle incidence sur les marchés intérieurs ?
  • 3. % de la consommation / tête (kcal) 3 pays contrastés 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Autres aliments Autres céréales Riz local Riz importé Sénégal Mali Madagascar Source : FAO
  • 4. Méthodologie • Analyse des prix o Long terme : 1994 – 2009. Test de causalité Granger (cointégration), puis modèles VECM, VAR et fct de réponse impulsionnelle o Choc : 2007 – 2009 o Période récente : 2009 – 2013 • Mesures politiques Marché international CAF (25% ou brisures) Riz importé conso (capitale) Riz local conso (capitale) Riz local prod (bassin prod) • Stratégies des acteurs dominants (import, gros)
  • 5. Transmission sur longue période 500 500 2000 SENEGAL MADAGASCAR MALI 400 400 300 300 1500 1000 200 200 MMIL 100 0 500 100 0 94 96 98 00 02 04 06 08 0 94 96 98 00 02 04 06 08 94 96 98 00 02 04 06 08 10 Riz CAF RIZ importé conso. RIZ local conso. RIZ producteur 0 Sénégal Mali Madagascar Marché international riz importé Forte (cointégration) Faible transmission Très faible (tendance) Riz importé - riz local conso Forte : importé  local Ajustement : importé  local Ajustement : importé  local
  • 6. Lors de la crise internationale 500 500 400 400 300 2000 1500 300 1000 MMIL 200 MALI MADAGASCAR 0 10 Riz CAF RIZ importé conso. RIZ local conso. RIZ producteur 0 Sénégal Riz importé Mali Riz local Riz importé (prod.) Amplitude de la hausse(1) % de la hausse internationale 250 FCFA/kg (0,55 $) 103% 158 65% Madagascar Riz local Riz importé (prod.) 125 FCFA/kg (0,27 $ ) 58% 130 61% Riz local (prod.) 74 Ar/kg (0,03 $) 9% 44 5% Jul-09 Jan-09 0 Jul-08 Jul-09 Jan-09 Jul-08 Jan-08 Jul-07 Jan-07 0 500 Jan-08 100 SENEGAL Jul-07 100 Jan-07 200
  • 7. • Niveaux de transmission déterminés par : o le poids des importations dans l’offre de riz Sénégal Mali Madagascar Degré de transmission Fort Faible à moyenne Absence Part du riz importé dans la disponibilité totale en riz Sénégal : 80 à 90 % Mali : 10 à 25% Madagascar : 5 à 15% o les politiques publiques : exonérations tarifaires, prix plafond (Sen), subvention à l’import (Sen), déstockage (Mali), import GtoG (Mada), interdiction d’export (Mali, Mada) • Stratégies des opérateurs privés (stockage) : limitent réduisent la « micro » instabilité et contribuent à absorber une part des chocs
  • 8. Période récente : Sénégal 500 FCFA / kg 400 300 200 M MIL Riz producteur Riz importé (Dakar) Riz A1Sup (CAF) 100 0 07 08 09 10 11 12 13 Fixation d’un prix plafond au consommateur = > déconnexion du marché international Prg de relance de la production =>  production Mais  des fluctuations saisonnières
  • 9. Période récente : Mali 500 FCFA / kg 400 300 200 100 Riz 25% (CAF) RIZ importé (Bamako) RIZ local (Bamako) RIZ producteur 1 3 1 2 11 1 0 0 9 0 8 0 7 0 Transmission par paliers des variations internationales Hausse des prix du riz local (2012 >2008) ; écart se creuse avec les prix au producteur ; forte instabilité des prix producteurs Incertitudes sur les niveaux de production, officiellement en très forte  => baisse des importations
  • 10. Madagascar : période récente 1750 1500 Ariary / kg 1250 1000 750 500 RIZ local (Tana) RIZ importé (Tana) Riz 25% (CAF) 250 0 07 08 09 10 11 12 13 Demeure essentiellement déterminé par la conjoncture nationale : crise politique, incertitudes sur la production et les interventions publiques 2011 : crise lié à désinformation et contexte d’incertitude
  • 11. Conclusion • Transmission de l’instabilité des prix internationaux sur les marchés nationaux : ni systématique, ni complète • Liée à la part des importations dans la couverture des besoins nationaux => pertinence des politiques visant à limiter la dépendance alimentaire • Volatilité des marchés nationaux : avant tout de nature domestique => outils de gestion nationale (ou régionale) de l’instabilité à privilégier • Mais les mesures visant essentiellement le soutien à la production (sans prise en compte de l’ensemble de la filière), tendent à générer de l’instabilité • Politiques de relance « politico-médiatiques » => effets d’annonce déstabilisateurs • Stratégies des « grands » acteurs privés (et proximités des décideurs) => stratégies PPP à développer dans la gestion des stocks