Th2_Les sources d’inoculum primaire de la pyriculariose
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Th2_Les sources d’inoculum primaire de la pyriculariose

on

  • 362 views

3rd Africa Rice Congress

3rd Africa Rice Congress
Theme 2: Intensification and diversification
Mini symposium: Rice pests: evidence of effects and management
Author: Raveloson

Statistics

Views

Total Views
362
Views on SlideShare
362
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
1
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Th2_Les sources d’inoculum primaire de la pyriculariose Th2_Les sources d’inoculum primaire de la pyriculariose Presentation Transcript

    • Les sources d’inoculum primaire de la pyriculariose: Rôle des semences et des pailles infectées dans le développement des épidémies Harinjaka RAVELOSON (FOFIFA) Didier THARREAU (CIRAD) Mathilde SESTER (CIRAD)
    • Riz et pyriculariose à Madagascar -2nd Producteur de riz en Afrique (environ 5 millions de tonnes/an). - Aliment de base (130 kg/hab/an). - Surface pour le riz estimée à 1,9 Million ha ( >12% riziculture pluviale) (FAO, 2011) Pyriculariose: - Maladie fongique la plus dévastatrice sur la culture du riz. - polycyclique et cycle rapide. - Stades foliaire et paniculaire
    • Le riz pluvial à Madagascar Equipe SCRiD (Systèmes de Culture et Rizicultures Durables) : - Fonctionnement du sol - Amélioration de la productivité, - Protection Intégrée du riz pluvial - Conception et évaluation des systèmes de culture durables (ex. Systèmes de culture avec semis direct sous couvert végétal SCV) Développement des cultures sur les collines (Tanety) Augmentation de la pression foncière sur les terres inondées
    • Problématique et Hypothèses semences infectées Parcelle 2 Survie du pathogène pendant l’interculture (maiseptembre) Parcelle 1 Année 1 contamination d’une parcelle résidus de récolte Année 2
    • Survie de mycélium de M. oryzae Objectif: Evaluer la durée de survie de mycélium de M. oryzae sur des résidus de riz infectés par la pyriculariose. - (2010) 2011-2012, Hautes Terres, - Régime climatique tropical d’altitude. - Résidus infectés : 20 cous/lot - parcelles avec mulch : • sur le mulch Sous le mulch Dans le sol Sur le mulch • sous le mulch • à 10 cm de profondeur dans le sol - 4 répétitions - 1 prélèvement par mois. Test au labo de la capacité à sporuler
    • Résultats préliminaires survie sur résidus Sans Riz Semis Phase Phase Véget. Matur. Sans Riz Semis Phase Véget. J Ju A S O N D J F M M A M J Ju A S O N D 120 Absence de sporulation sur les pailles dans le sol 100 80 60 SUR LA COUVERTURE SOUS LA COUVERTURE 40 20 Jour Après Mise en place 560 532 504 476 448 420 392 364 336 308 280 252 224 196 168 140 112 84 56 0 28 % de cous sporulant Juin 2011 à Décembre 2012
    • Initiation d’épidémies par semences et résidus Objectif: comparer l’importance relative de chacune de sources potentielles d’inoculum primaire comme initiateur des épidémies. Variété sensible F 152 - SNT : semences non traités, sol nu - STEJ : semences traitées avec de l’hypochlorite de sodium, sol nu - STF : semences traitées avec du fongicide, sol nu - SNTP : semences non traitées avec apport de pailles infectées - STP : semences traitées avec du fongicide avec apport de pailles infectées Suivis épidémiologiques : - Comptage de nombre de lésions par poquet. - Notation sur 10 poquets de la sévérité de la pyriculariose foliaire et paniculaire
    • Résultats Préliminaires initiation de maladie nombre de lésions par poquet 14 10 SNT 8 STEJ 6 STF 4 2 SNTP ** ** STP 35 150113 240113 Date de notation 7 6 5 SNT 4 STEJ 3 STF 2 SNTP 1 STP Sévérité paniculaire (%) 0 110113 sévérité foliaire (%) (*) Effet significatif pour l’apport des résidus infectés sur le nombre de lésions par poquet. ** 12 30 25 SNT 20 STEJ STF 15 SNTP 10 STP 5 0 18032013 0 12022013 Sévérité de la pyriculariose foliaire Sévérité globale de pyriculariose paniculaire
    • Conclusions et Perspectives • • • La survie du mycélium sur les pailles varie suivant l’emplacement des pailles infectées sur le terrain. L’agent pathogène de la pyriculariose pourrait survivre sur des pailles infectées durant 530 jours dans une zone de climat tropical d’altitude et pourrait être une source de maladie pour la culture de riz suivantes, même en cas de rotation bisannuelle Le rôle des semences n’a pas été très clairement mis en évidence Quelles priorités pour limiter la propagation des épidémies de pyriculariose à l’échelle régionale ?  Envisager une amélioration de la gestion des résidus en cas de forte attaque sur une parcelle , envisager une gestion des variétés à l’échelle du bassin versant  Limiter la transmission des semences infectées (aucun contrôle à ce niveau à Madagascar)  Informer les agriculteurs pour réagir rapidement en cas de contournement d’une variété appréciée
    • Etude appuyée par Le Groupement Semis Direct de Madagascar (GSDM) et le Projet Gestion Agronomique de la Résistance du riz à la Pyriculariose (ANR/GARP) MERCI DE VOTRE AIMABLE ATTENTION