Club Marketing PME - Passer au 20h, c’est possible. Même si je suis une PME ou une TPE !

487 views
416 views

Published on

Published in: Social Media
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
487
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
5
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Club Marketing PME - Passer au 20h, c’est possible. Même si je suis une PME ou une TPE !

  1. 1. Club Marketing PME Compte-rendu de la réunion du jeudi 3 octobre 2013 animée par Valérie Alasluquetas, Marie Lacoste et Elie Liberman, Présidente et Animateurs du Club Synthèse rédigée par Catherine Beilin-Lévi Passer au 20h, c’est possible. Même si je suis une PME ou une TPE ! Pro-activité, sens du relationnel, intelligence du sujet, messages clairs, tels sont les ingrédients pour réussir à passer à la télé quand on est une PME. Pas évident, mais l’enjeu en vaut la chandelle, surtout quand on connaît le ticket d’entrée publicitaire sur les écrans ! Passez au JT quand on est une PME ou une TPE est-il mission impossible ? Absolument pas. Vous avez toutes vos chances. Encore faut-il savoir comment fonctionne la mécanique journalistique et savoir s’y prendre. Avant toute chose, n’attendez-pas qu’on vienne vous chercher ! Mettez-vous en contact avec les rédactions. « Les PME les plus réactives sont toujours privilégiées », souligne Thérèse Zaydman, Présidente de TELEVISION &CO, agence spécialisée dans la médiation TV et radio des entreprises. Les chaînes sont en attente. « Nous avons 35 à 40 minutes de journal à nourrir tous les jours », dit Viviane Jungfer, Journaliste à la rédaction de TFI, service Sociétés. Les chaînes sont en attente. Mais n’y allez pas à l’aveugle ! « Il faut se mettre en contact avec le bon service et le bon responsable de rubrique, car chacun a sa spécialité, donc savoir les identifier, explique Viviane Jungfer. C’est aussi valable pour les grandes entreprises. » Une fois vos interlocuteurs repérés, sachez nouer des liens privilégiés avec eux. Ne pas hésiter à les appeler. Les mails sont peu efficaces. C’est une affaire de relationnel. Un journaliste est, certes, constamment sollicité, mais répond toujours aux personnes qu’il connaît. ChaPacha  pousse  les  portes   Créée  il  y  a  cinq  ans,  ChaPacha  est  une  charmante  TPE  qui  fait  du  gardiennage  de  chats  à  domicile  en   région  parisienne  pendant  que  leurs  maîtres  sont  en  vacances.  Une  nounou  pour  minous  vient  voir   s’ils  vont  bien  et  les  nourrir,  les  câliner  pour  qu’ils  ne  souffrent  pas  trop  de  la  solitude  !    Et  en  plus,   elle     arrose   les   plantes   si   besoin   ou   rend   tout   autre   service   à   la   demande.   Tout   un   art.   «  On   se   met   à   la  place  des  personnes  et  des  chats,  explique  Céline  Lorac,  la  Fondatrice  de  cette  société  peu  banale.   Pas  étonnant  que  la  télé  soit  venue  la  chercher.  Son  activité  intéresse  et  intrigue.  Elle  est  passée  sur   France  2  au  13H  et  dans  une  émission  sur  France  24.  Elle  ne  s’est  pas  arrêtée  en  si  bon  chemin.  Elle  a   démarché   Canal   +   en   direct   en   assistant   à   l’émission   qui   l’intéressait   et   a   été   à   la   rencontre   de   la   productrice,   l’interceptant   avant   qu'elle   n'entre   sur   le   plateau.   Elle   a   fait   mouche   avec   son   look   sympathique   et   sa   besace   pleine   d’histoires   à   raconter  !   Le   retour   sur   investissement   en   termes   de   clients  d’un  passage  à  la  télé  n’est  pas  immédiat,  mais  on  gagne  en  visibilité,  relate  Céline  Lorac.  A   moi  de  savoir  la  travailler.  »     Adetem – 12 rue de Milan – 75009 Paris – 01 53 32 30 00 - www.adetem.org
  2. 2. Club Marketing PME- Compte-rendu de la réunion du 3 octobre 2013 Pas de communication déguisée Vous tenez votre interlocuteur, soyez percutant avec lui : un discours convaincant, un bon sujet bien étayé surtout. Soyez prêt à répondre à toutes les questions du journaliste qui ne manquera pas de vous aiguillonner. Et pas de communication déguisée. Elle ne passe pas ! Le journaliste déteste et sait toujours trier le bon grain de l’ivraie. « On attend du contenu, de l’innovation, du différent, surtout une histoire à raconter, en rapport avec l’actualité, explique Viviane Jungfer. Et un annonceur n’a pas de passe-droit. C’est l’intelligence du sujet qui est le passe-droit. » Thérèse Zaydman abonde dans le même sens : « Aux entreprises de savoir transformer leur communication en information, en sachant transcrire leur réalité et trouver des angles ». Avec un bon sujet, on peut même intéresser différentes chaînes en développant des éclairages différents. Et n’oubliez pas que votre sujet doit non seulement être pertinent, mais aussi transformable en images ! « Aux entreprises de penser aux situations de tournage, en se positionnant en téléspectateur », synthétise Viviane Jungfer. The  Other  Store  à  BFM  TV  avec  un  thème  d’actualité  percutant   Yann   Rivoallan,   Fondateur   de   The   Other   Store,   une   jeune   PME   florissante   de   l’Internet   qui   crée   et   assure   la   logistique   technique   et   marketing   de   sites   de   e-­‐commerce   (Naf   Naf,   Sinequanone,   par   exemple),   souhaitait   développer   sa   notoriété   en   passant   à   la   télé.   Pas   gagné   d’avance.   Les   clients   de   la  société  sont  connus,  mais  pas  elle,  car  elle  tire  les  ficelles  dans  l’ombre.  Et  rien  de  nouveau  dans  le   concept   d’e-­‐commerce   qui   existe   depuis   10   ans.   Pas   si   simple   donc   de   susciter   l’intérêt   des   journalistes.   Il  a  pourtant  décroché  une  interview  en  direct  sur  BFM  TV  de  6  minutes  30,  en  proposant,  avec  l’aide   de  son  attaché  de  presse,  un  thème  percutant  d’actualité  :  on  peut  développer  une  boîte  et  réussir,   même  en  période  de  crise…   L’exercice   de   l’interview   en   direct   n’avait   rien   d’évident.   «  Je   m’y   suis   préparé   pendant   dix   heures,   travaillant   ma   communication   verbale   et   me   préparant   aux   questions   qu’on   pourrait   me   poser  »,   relate  Yann  Rivoallan.     Ce   passage   à   la   télé   lui   a   valu   dix   candidatures   spontanées   de   qualité   et   a   fait   boule   de   neige,   déclenchant   des   interviews   presse.   Il   a   aussi   utilisé   l’interview   pour   sa   communication,   la   relayant   dans  sa  newsletter  électronique  et    sur  sa  page  Facebook. Tous ces exercices ne sont pas si faciles à faire tout seul. Il faut être quelque part un peu journaliste soi-même ! « Il peut être utile de se faire aider d’un intermédiaire bien introduit auprès des journalistes et qui connaît leurs besoins », explique Thérèse Zaydman qui parle d’expérience. Savoir se préparer en amont Mais la partie n’est pas pour autant gagnée. Le sujet suggéré est soumis à la conférence de rédaction. « Le journaliste qui le propose doit savoir convaincre son chef de service, d’où l’intérêt d’avoir été soi-même convaincu du bien-fondé de ce sujet, donc bien briefé », précise Viviane Jungfer. Adetem – 12 rue de Milan – 75009 Paris – 01 53 32 30 00 - www.adetem.org 2
  3. 3. Club Marketing PME- Compte-rendu de la réunion du 3 octobre 2013 Le sujet est acté, reste le dernier round : le tournage, parfois dans des délais serrés. Il se prépare en amont pour éviter les couacs impromptus contreproductifs. Si l’équipe de tournage se rend sur le terrain, mieux vaut se mettre d’accord avant sur les lieux et les personnes qui seront filmées et interviewées. « On aime faire le portrait de gens qui font, pas forcément le grand patron », précise, à cet égard, Viviane Jungfer. Au final, le retour sur investissement de ces efforts se révèle payant. Une PME peut grandement gagner en notoriété, grâce à son passage à la télé, en sautant la coûteuse case publicité. A elle ensuite de savoir la faire fructifier ! C’est là que la communication reprend le dessus… Idées-clés Les PME les plus réactives sont toujours privilégiées Se mettre en contact avec le bon service et le bon responsable de rubrique Soigner le relationnel Proposer un sujet pertinent bien anglé Se préparer en amont avant le grand jour Adetem – 12 rue de Milan – 75009 Paris – 01 53 32 30 00 - www.adetem.org 3

×