Your SlideShare is downloading. ×
Le divertissement : élu produit de l’année (03.04.13)
Le divertissement : élu produit de l’année (03.04.13)
Le divertissement : élu produit de l’année (03.04.13)
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Le divertissement : élu produit de l’année (03.04.13)

716

Published on

Suite à la publication de la deuxième édition de l’Entertainment Report d’Eurodata TV Worldwide dédié au divertissement, Sahar Baghery, Responsable d’Etudes, observe que « Dans un contexte de crise, …

Suite à la publication de la deuxième édition de l’Entertainment Report d’Eurodata TV Worldwide dédié au divertissement, Sahar Baghery, Responsable d’Etudes, observe que « Dans un contexte de crise, les diffuseurs investissent dans des valeurs sûres et des formats éprouvés. Les téléspectateurs, quant à eux, ont besoin de se réfugier dans le divertissement léger et social. Cette socialisation des contenus de divertissement passe également par l’exploitation des nouveaux moyens interactifs pour regarder la télévision ».
Le divertissement impose sa marque et ses marques
Porté par des contenus riches et des marques globales puissantes, le divertissement est le genre préféré au niveau mondial en 2012. Les formats de télé-réalité et de recherche de talents mènent la danse (Got Talent, Strictly come dancing, X-Factor, Masterchef, Idols…). Emblématique de cette tendance, The Voice a réalisé d’excellents scores lors de ses lancements en Australie, Espagne, France et Royaume-Uni, jusqu’à doubler les performances de la case pour ces pays.
Tandis que la précédente génération de programmes de recherche de talents, bien installée, se concentre principalement sur les aptitudes musicales et culinaires, les nouveaux vont dénicher des talents inédits hors des sentiers battus. Le hit Hollandais Celebrity splash a intégré la catégorie des formats à succès, en mettant en avant la performance et la présence de célébrités pour réaliser des plongeons artistiques. Aux Pays-Bas, le programme atteint une part d’audience de 25.8% chez les 20-49 ans - soit 15 points de plus que la moyenne de SBS6 en prime time, et multiplie déjà les adaptations en 2013 en France, Espagne, Royaume-Uni, Argentine et Etats-Unis.

0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
716
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
5
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Levallois, le 3 Avril 2013 Communiqué de presse ENTERTAINMENT REPORT Le divertissement : élu produit de l’annéeSuite à la publication de la deuxième édition de l’Entertainment Report d’Eurodata TVWorldwide dédié au divertissement, Sahar Baghery, Responsable d’Etudes, observe que« Dans un contexte de crise, les diffuseurs investissent dans des valeurs sûres et desformats éprouvés. Les téléspectateurs, quant à eux, ont besoin de se réfugier dans ledivertissement léger et social. Cette socialisation des contenus de divertissement passeégalement par l’exploitation des nouveaux moyens interactifs pour regarder la télévision ». Le divertissement impose sa marque et ses marquesPorté par des contenus riches et des marques globales puissantes, le divertissement est legenre préféré au niveau mondial en 2012. Les formats de télé-réalité et de recherche detalents mènent la danse (Got Talent, Strictly come dancing, X-Factor, Masterchef,Idols…). Emblématique de cette tendance, The Voice a réalisé d’excellents scores lors deses lancements en Australie, Espagne, France et Royaume-Uni, jusqu’à doubler lesperformances de la case pour ces pays.Tandis que la précédente génération de programmes de recherche de talents, bien installée,se concentre principalement sur les aptitudes musicales et culinaires, les nouveaux vontdénicher des talents inédits hors des sentiers battus. Le hit Hollandais Celebrity splash aintégré la catégorie des formats à succès, en mettant en avant la performance et la présencede célébrités pour réaliser des plongeons artistiques. Aux Pays-Bas, le programme atteintune part d’audience de 25.8% chez les 20-49 ans - soit 15 points de plus que la moyenne deSBS6 en prime time, et multiplie déjà les adaptations en 2013 en France, Espagne,Royaume-Uni, Argentine et Etats-Unis. Les formats II : La cure de jouvenceEn temps de crise, l’exploitation de formats à la notoriété déjà testée est privilégiée. Portéespar leurs réussites, de nouvelles déclinaisons locales de marques à succès voient le jour.Aux Pays-Bas, la version pour enfants de The Voice, The Voice Kids a battu tous les scoresavec 38.3% de part d’audience chez les 20-49 ans, et entend continuer sur sa lancée avecune prochaine adaptation allemande. De même, Masterchef All Stars en Australie refaitappel aux participants des précédentes saisons de l’émission-mère et « nourrit » le topnational. The great british bake off : masterclass atteint des sommets d’audience surBBC2 au Royaume-Uni, mettant en avant les célébrités ou les recettes les plus populairesde l’émission phare.Autre tendance en 2012 : la rediffusion de formats stoppés depuis plusieurs années outransférés sur une plus petite chaîne, dont les téléspectateurs sont friands. En France, leSource: Entertainment Report – 2013 Issue / Copyright Médiamétrie – Eurodata TV Worldwide – Partenaires audimétriques – Tous droits réservés 1/3
  • 2. retour de Nouvelle Star (Idols) et de Star Academy (Operacion Triunfo), diffusés dans lepassé sur les chaînes historiques, a enregistré de belles performances sur la TNT, doublantlargement les audiences de D8 et NRJ12. La seconde version suédoise de Deal or No Deal(Miljonjakten), diffusée il y a 6 ans sur TV4, multiplie par deux la performance de la case surTV3. Aux Pays-Bas, les téléspectateurs sont également de fervents adeptes des « comebacks » : troisièmes versions pour les dating shows The Bachelor, Dating in the Dark etWho wants to marry my son. Aide-toi, la TV nationale t’aideraAux côtés des marques bien établies et adaptées à la sauce locale, les programmes dedivertissement originaux prennent de l’ampleur. Parmi les 10 programmes les plusperformants en access/prime dans les territoires étudiés, 74% des nouveautés sontnationales. Cette tendance s’observe particulièrement en Australie, en Suède et enEspagne. De nouveaux concepts locaux de variété, jeux et factual entertainment se créent,avec une dimension humoristique et/ou emprunte de réalité et toujours proche de l’audience,mettant l’accent sur la communauté, la solidarité et l’entraide. L’objectif : rassembler etvéhiculer des valeurs positives, rassurantes et légères.Le comedy show australien Hamish and Andy’s euro gap year emmène lestéléspectateurs faire un tour en Europe, et se classe quatrième parmi les meilleursprogrammes en prime time. Le jeu Lo Sabe, no lo Sabe (aka Smart Face) descend dans lesrues espagnoles pour interagir avec les piétons et, après avoir dynamisé Cuatro, s’adapte enArgentine. Quant aux Etats-Unis, les chaînes du câble mettent de plus en plus lescommunautés à l’honneur: Duck dynasty met en avant la famille et porte le prime sur A&E,et Breaking Amish, troisième meilleur programme sur le câble américain, nous plonge dansle quotidien de la communauté anabaptiste. Le divertissement tisse sa toile #socialeFace à la révolution des usages, il est devenu nécessaire pour les formats de divertissementde développer leur stratégie digitale. Ils multiplient les nouveaux dispositifs pour interagir endirect avec les téléspectateurs et fidéliser l’audience. Les programmes, en particulier lesrecherches de talents, investissent internet, les applications second écran, et maximisentl’exploitation des réseaux sociaux. Ils réinventent leurs contenus en devenant desexpériences à suivre, à commenter en direct et à vivre au-delà de leur diffusion.Aux Etats-Unis, Fox a lancé des applications compagnons innovantes pour ses deuxprogrammes de compétition musicale X-Factor et American Idol, permettant aux fansd’accéder aux différentes performances des participants, aux coulisses de l’émission et à del’information en temps réel. De même au Royaume-Uni, pour la deuxième saison de TheVoice, la BBC a lancé « Predictor Game », une application compagnon qui propose undispositif play-along *.* jeu immersif permettant aux téléspectateurs de deviner en temps réel quel coach sera choisi par les participantsde l’émission, et de sélectionner eux-mêmes les meilleures performances d’après un casting audio exclusif. Source: Entertainment Report – 2013 Issue / Copyright Médiamétrie – Eurodata TV Worldwide – Partenaires audimétriques – Tous droits réservés 2/3
  • 3. Eurodata TV Worldwide sera présent sur le stand 06.10 au MIPTV 2013, l’occasion de découvrirce rapport ainsi que l’ensemble des rapports thématiques sur la fiction, l’animation, le cinémaet le sport.A propos de l’étude « Entertainment report »Dans son étude « Entertainment report - édition 2013 », Eurodata TV Worldwide dresse le bilan 2012de la consommation de divertissement dans le monde et des succès d’audience et tendancesémergentes dans 10 territoires : Allemagne, Australie, Espagne, Etats-Unis, France, Italie, Japon,Pays-Bas, Royaume-Uni et Suède.À propos d’Eurodata TV WorldwideCréé par Médiamétrie, Eurodata TV Worldwide distribue l’information des sociétés de mesure del’audience de la télévision dans le monde, grâce à des accords de partenariat. La banque de donnéesEurodata TV Worldwide couvre plus de 5 500 chaînes, dans plus de 100 territoires et fournit uneinformation quotidienne et exhaustive sur la programmation, les contenus, la production, la distributioninternationale et les audiences des programmes par cible, provenant directement de ses homologuesdans le monde entier. Ces résultats s’intègrent dans une gamme de services d’aide à la décision quis’adressent aux professionnels de l’audiovisuel à l’international : producteurs, distributeurs, diffuseurs,gestionnaires de droits, sponsors, etc. Pour de plus amples informations, visitez notre site web :www.eurodata.fr. Suivez-nous sur Twitter : https://twitter.com/#!/EurodataTV et sur Facebook :www.facebook.com/EurodataTV.À propos de MédiamétrieLeader des études médias, Médiamétrie observe, mesure et analyse les comportements du public etles tendances du marché. Créée en 1985, Médiamétrie développe ses activités en France et àl’international sur la Télévision, la Radio, l’Internet, le Cinéma, le Téléphone Mobile et le Cross-Médias. En 2012, Médiamétrie a réalisé un chiffre d’affaires de 73,1 M€.Pour de plus amples informations, visitez notre site web : www.mediametrie.fr.Suivez-nous sur Twitter: www.twitter.com/Mediametrie_TM et sur Facebook : www.facebook.com/mediametrie.Contacts presse :Laure Osmanian Molinero - Tél. : + 33 1 47 58 97 55E-mail : losmanian@mediametrie.frIsabelle Lellouche Filliau - Tél. : + 33 1 47 58 97 26E-mail : ilellouche-fillilau@mediametrie.frPour plus dinformations, merci de contacter :Alexandre Callay, Directeur Eurodata TV Worldwide - Tél. : + 33 1 47 58 36 24E-mail : acallay@eurodatatv.comSource: Entertainment Report – 2013 Issue / Copyright Médiamétrie – Eurodata TV Worldwide – Partenaires audimétriques – Tous droits réservés 3/3

×