Your SlideShare is downloading. ×
Vertov et le cinéma vérité
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Introducing the official SlideShare app

Stunning, full-screen experience for iPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Vertov et le cinéma vérité

1,230
views

Published on

Notes de cours en Anthropologie audiovisuelle, Dziga Vertov pionnier du cinéma du réel. Mis en ligne par Mme Souad AZIZI, à l'attention des étudiants de la filière de sociologie de Mohammedia, …

Notes de cours en Anthropologie audiovisuelle, Dziga Vertov pionnier du cinéma du réel. Mis en ligne par Mme Souad AZIZI, à l'attention des étudiants de la filière de sociologie de Mohammedia, Parcours Anthropologie des Mondes urbains (5ème sem.).

Published in: Education

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,230
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Département de Sociologie de Mohammedia Filière de Sociologie Professeur: Souad AZIZI U.E.: Anthropologie audiovisuelle Année: 2007-2008 Niveau: 4ème sem.Dziga VERTOV et le Cinéma vérité 1
  • 2. Plan du cours: Dziga VERTOV et leCinéma véritéI.Qui est Dziga VERTOV ?II.Eléments importants de son œuvrecinématographiqueIII. Son Apport théoriqueIV. La Philosophie du Cinéma vérité Références bibliographiques Souad AZIZI _ Anthropologie audiovisuelle _ 05 mai 2008 2
  • 3. I. Qui est Dziga VERTOV ? Une personnalité virevoltante Russe d’origine polonaise (1896-1954). Véritable nom : Denis Arkadiévtich Kaufman. Installation de sa famille à Moscou en 1915, fuite devant l’armée allemande. Dziga Vertov : nom d’enregistrement dans l’état civil des Soviets. Dziga = terme ukrainien = « toupie », « roue qui tourne sans cesse », « mouvement perpétuel ». Vertov = du verbe russe « vertet » = « tourner », « pivoter ». Souad AZIZI _ Anthropologie audiovisuelle _ 05 mai 2008 3
  • 4. Un génie du bruitage Poète et musicien dès le plus jeune âge; 1916-1917: premières expériences de bruitage futuriste; Fonde son Laboratoire de l’ouïe, enregistre et monte des bruits (torrents, paroles, machines en mouvement, etc.), avec un vieux phonographe; Montages de mots avec ses poèmes. Souad AZIZI _ Anthropologie audiovisuelle _ 05 mai 2008 4
  • 5. Fonction publique 1918, Rejoint le Comité cinématographique (Kino Komitet) du Commissariat du Peuple à l’Instruction publique (Narkompros), Rédacteur et chef monteur du 1er journal d’actualités cinématographiques, le Ciné-Semaine (Kino-Nédélia) [29 numéros]. Souad AZIZI _ Anthropologie audiovisuelle _ 05 mai 2008 5
  • 6. Un génie du montage : documentaires historiques 1919, pour le 2nd anniversaire de la Révolution,utilise les anciens numéros du Kino-Nédélia pour produire le 1er film de montage d’actualités : « L’Anniversaire de la Révolution », (3h). Souad AZIZI _ Anthropologie audiovisuelle _ 05 mai 2008 6
  • 7. 1919-1922, plusieurs documentaires Les Combats de Tsaritsyne (soviets contre armées blanches); Le Staroste de toutes les Russies, Kalinine (tournée de propagande du président sur les fronts du Sud- Ouest; L’exhumation des reliques de Serge Radonejski (reportage anti-religieux, faux saint); Histoire de la guerre civile, Chronique historique (montage de documentaire et d’actualités sur la guerre civile ,1918-1921); Chroniques judiciaires (procès des contre- révolutionnaires et collaborateurs); Univermag, Esquisse (documentaire, magasin d’Etat de Moscou). Souad AZIZI _ Anthropologie audiovisuelle _ 05 mai 2008 7
  • 8. II. Eléments importants de son œuvrecinématographique Théoricien du cinéma vérité 1922-1925, Kino Pravda (Ciné-Vérité) Magazine audiovisuel Chaque numéro composé de 2 ou 3 reportages portant sur des sujets divers. Montages expérimentaux très originaux Souad AZIZI _ Anthropologie audiovisuelle _ 05 mai 2008 8
  • 9. Les Kinoki (les Ciné-Yeux) 1922, Conseil des Trois avec sa femme (Elisabeth Svilova) et son frère (Mikhaïl Kaufman) 1923, devient le groupe des Kinoki Lancent des « appels aux cinéastes soviétiques » Publient des manifestes théoriques : le Kinoki Perevorot (Kinoks Révolution), 1923 ; le Ciné-Œil, 1926. Souad AZIZI _ Anthropologie audiovisuelle _ 05 mai 2008 9
  • 10.  1924 et sq., série de documentaire expérimentaliste les Ciné-Œil. Objectif : saisir la vie à l’improviste (titre de la 1ère série). Fin des années 20 : films et théories de Vertov connus dans plusieurs pays européens et aux USA. Souad AZIZI _ Anthropologie audiovisuelle _ 05 mai 2008 10
  • 11. 1929, L’Homme à la caméra Ciné-feuilleton Thème : une journée d’une grande ville, de l’aube à la nuit 4 sous-thèmes : la vie réelle, lhomme à la caméra qui la filme, le réalisateur qui la monte et le public qui la regarde. Usage d’effets spéciaux, de trucages. Souad AZIZI _ Anthropologie audiovisuelle _ 05 mai 2008 11
  • 12. Hommage de Jean Rouch Dans l’Homme à la caméra, on trouve : « la seule démonstration cinématographique jamais réalisée au monde sur le langage spécifique (et la philosophie) du cinéma » Souad AZIZI _ Anthropologie audiovisuelle _ 05 mai 2008 12
  • 13. 1930, Enthousiasmeou Symphonie du Donbass Premier film documentaire sonore de Vertov. Enregistrements sonores en direct. Film sans succès mais beaucoup apprécié par Charlie Chaplin : « Je n’aurais jamais imaginé que les bruits industriels pouvaient ainsi être ordonnés et devenir si beaux. Je considère Enthousiasme comme une bouleversante symphonie… ». Souad AZIZI _ Anthropologie audiovisuelle _ 05 mai 2008 13
  • 14. 1934, Trois chansons sur Lénine Résultat d’un énorme travail de recherches d’archives visuelles et sonores Documents historiques organisés de manière poétique Objectif : dresser un tableau de la vie et de l’œuvre de Lénine. Souad AZIZI _ Anthropologie audiovisuelle _ 05 mai 2008 14
  • 15. III. Apport théorique de Dziga Vertov Le Manifeste ciné-œilSouad AZIZI _ Anthropologie audiovisuelle _ 05 mai 2008 15
  • 16. Le « lyrisme de la machine »Eloge de l’œil mécanique : la camérapermet de Voir le monde d’une manière inédite, inaccessible à l’œil humain, libérée des contraintes spatio-temporelles (mouvement perpétuel) Une nouvelle organisation de l’univers, une nouvelle conception du monde. Souad AZIZI _ Anthropologie audiovisuelle _ 05 mai 2008 16
  • 17. Le lyrisme de la machinePhoto de l’Homme à la caméra. Illustration de l’influence du mouvement futuriste Souad AZIZI _ Anthropologie audiovisuelle _ 05 mai 2008 17
  • 18. La suprématie de la caméra Photos de l’Homme à la caméraLa caméra remplace l’œil humain La caméra est au-dessus du peuple Souad AZIZI _ Anthropologie audiovisuelle _ 05 mai 2008 18
  • 19. Condamnation du cinéma de fiction « Le cinéma dramatique est l’opium du peuple ». Contre la mise en scène du quotidien, Pour un cinéma réaliste, Contre le cinéma qui ne donne à voir que des personnalités et ignore les « petites gens ». Souad AZIZI _ Anthropologie audiovisuelle _ 05 mai 2008 19
  • 20. Projet : filmer l’homme nouveau Filmer: « l’homme électrique irrécusable » « Filmer l’homme incapable de maîtriser les évolutions » et le réconcilier à la machine. Souad AZIZI _ Anthropologie audiovisuelle _ 05 mai 2008 20
  • 21. Saisir la vie à l’improviste Vertov et ses collègues pensaient pouvoir filmer les gens dans leurs activités quotidiennes, sans qu’ils s’en aperçoivent, sans que la caméra ne perturbe le déroulement normal de leurs activités. « Chacun de nous poursuit son travail sans avoir à perturber celui des autres. Le but des Kinoks est de vous filmer sans vous déranger. » Souad AZIZI _ Anthropologie audiovisuelle _ 05 mai 2008 21
  • 22. Sa théorie du montage Théorie adoptée par Jean Rouch Fonction du montage selon Vertov : Organiser le monde Le montrer sous un jour autrement inaccessible à l’œil humain. Définition de six étapes principales Souad AZIZI _ Anthropologie audiovisuelle _ 05 mai 2008 22
  • 23. Etapes du montage1ère étape Pendant l’observation Montage durant le repérage qui précède la prise de vue. Le choix est immédiat et se fait à « l’œil nu » (sans caméra).2ème étape Après l’observation Montage après le repérage . Le réalisateur planifie et organise ses angles de prises de vue.3ème étape Pendant la prise de vue Montage pendant le tournage. L’« œil armé » recherche la meilleure position pour la caméra et s’adapte aux conditions du milieu du tournage (éclairage, conditions météorologiques, etc.).4ème étape Après la prise de vue Montage après le tournage. Vérifier qu’il ne manque pas de plans essentiels. Premier essai d’organisation des rushes.5ème étape Recherche des séquences Vérification de la pertinence des séquences au laboratoire montées.6ème étape Montage final Dernière étape Souad AZIZI _ Anthropologie audiovisuelle _ 05 mai 2008 23
  • 24. Célébration des techniques de montage  Séquence de démonstration du montage (L’Homme à la caméra, 1929)La monteuse Opération de coupe Image gardée L’image prend vie Souad AZIZI _ Anthropologie audiovisuelle _ 05 mai 2008 24
  • 25. Récapitulatif Réflexion et préparation du montage commencent dans la phase d’observation Le montage se poursuit pendant la prise de vue Ne finit que lors de l’opération de montage proprement dite. Plan de tournage et prise de vue sont déjà des montages. Souad AZIZI _ Anthropologie audiovisuelle _ 05 mai 2008 25
  • 26. « Le montage roi »« Avant 1960, il y avait grossièrement une rupture entre l’enquêteet le tournage d’une part et le montage de l’autre. Le montageétait alors considéré comme une opération autonome, commel’illustre la position de Dziga Vertov, qui, dans les annéesvingt, exaltera le montage-roi ; c’est le montage qui crée le filmet Vertov construit un poème futuriste à travers le regroupementdes images ; il parle d’«éclats de réel » qu’il organise en poème.Il ne tournait pas lui-même mais utilisait les images produites pard’autres comme des mots qui lui servaient à composer un textepoétique ; c’est dans le montage, opération créatrice du film, quel’on introduit la cohérence, et non dans la relation avec les sujetset les situations (enquête et tournage). » (Althabe, 2000 : 10) Souad AZIZI _ Anthropologie audiovisuelle _ 05 mai 2008 26
  • 27. La philosophie du Kino-Pravda Volonté de montrer la réalité vraie, sans aucun fard, ni artifice. Montrer le peuple, les travailleurs saisis à l’improviste dans leurs rapports à la machine. Mettre la caméra au service de la vie vraie des petites gens jusque là ignorées dans les chroniques historiques.
  • 28. Références bibliographiques« Biographie de Dziga Vertov », Manifeste, revue moderne. Disponible sur :http://revuemanifeste.free.fr/numeroun/biovertov.html, (consulté le 30/10/2006)« Manifeste Ciné-œil de Dziga VERTOV, 1923 », Manifeste, revue moderne. Disponible sur :http://revuemanifeste.free.fr/numeroun/manifestedv.html, (consulté le 30/10/2006).ALTHABE, Gérard. 2000. « Lecture ethnologique du film documentaire », L’Homme et lasociété, n°142, oct-déc.PIAULT, M-H. 2000. « Construction de l’image et/ou démarche anthropologique: le cas Vertov», pp. 53-67, in : Anthropologie et cinéma, Paris: Nathan.ROUCH, Jean. 1968. « Le film ethnographique », pp. 440-447, in Ethnologie générale . Paris:Gallimard.ROUCH, Jean. 1979. « La caméra et les hommes », pp. 56-57, in: Pour une anthropologievisuelle, Paris: Mouton & EHESS.Extraits vidéos du film « L’Homme à la caméra » (1929)The Man with a movie camera (silent-1929). Disponible sur:http://www.youtube.com/watch?v=brVO2l4bONc&feature=related, (consulté le 23/06/2007).Extrait de l’Homme à la caméra Ŕ Dziga Vertov (1929). Disponible sur :http://www.youtube.com/watch?v=kIdZ8AD3jFQ, (consulté le 08/03/2007).L’Homme à la caméra Ŕ Extrait 1 Ŕ Dziga Verov. Disponible sur :http://www.youtube.com/watch?v=w5SB9h9_aG8&feature=related, (consulté le 23/06/2007).