Ad6 Review - Le big data - 4 décembre 2012

96
-1

Published on

Il n’y a pas de doutes, nous sommes bien dans l’ère dite de « l’information ». En effet, tous les jours nous créons ou uploadons des informations sur le Web, ces dernières étant stockées au sein de gigantesques « Data Centers » répartis autour du monde. Comme l’indique Stephen Gold, directeur marketing des solutions IBM « 90% de l’ensemble des données du monde ont été créés ces deux dernières années ». Rien qu’en 2011, plus d’1,8 Zettabitsde données ont été créée… Rapporté à une tablette standard de 32 gigas de mémoire, il en faudrait plus de 57,5 milliards pour mémoriser les évènements de 2011, équivalent à plus de 25 fois la hauteur du mont Fuji…

Published in: Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
96
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Ad6 Review - Le big data - 4 décembre 2012

  1. 1. Ad6 Review!Du 4 Décembre 2012 : « LE BIG DATA, un potentiel en cours d’exploitation?»Il n’y a pas de doutes, nous sommes bien dans l’ère dite de « l’information ». En effet, tous lesjours nous créons ou uploadons des informations sur le Web, ces dernières étant stockées au seinde gigantesques « Data Centers » répartis autour du monde. Comme l’indique Stephen Gold,directeur marketing des solutions IBM « 90% de l’ensemble des données du monde ont été créésces deux dernières années ». Rien qu’en 2011, plus d’1,8 Zettabitsde données ont été créée…Rapporté à une tablette standard de 32 gigas de mémoire, il en faudrait plus de 57,5 milliardspour mémoriser les évènements de 2011, équivalent à plus de 25 fois la hauteur du montFuji… (Source : Mashable Infographics).Après des années de collecte d’informations, les grands du Web à l’instar de Google, Facebook,LinkedIn ou encore Amazon utilisent désormais ces mines d’informations afin d’aiguiser leursservices en ligne comme le retargeting publicitaire, l’affichage de données personnalisées, les
  2. 2. suggestions de connections, les recommandations… Le but étant d’anticiper les besoins desutilisateurs.L’exploitation de ces gigantesques bases de données est estimée à 22 milliards d’euros pour 2012d’après le cabinet Gartner, et près de 28 milliards d’euros pour 2013. Celle-ci laisse entrevoir denombreuses opportunités Business, des grandes entreprises jusqu’aux TPE. Le Big Data avocation à prendre le pas sur les analyses classiques basées sur des hypothèses plus ou moinsfiables, en poussant le modèle vers des analyses en live construites autour de certitudestechniques…à condition d’être capable de les exploiter.Une approche acquise en théorie mais pas forcément bien appliquée. Bien qu’il soit « facile » decollecter les données, il est plus difficile de les trier de manière pertinente, de les analyser et deles réutiliser. Cela constitue de nombreux défis en termes de management de l’information, derecrutement de profils « analytics » pour tirer parti de ces données, et un défi juridique au regarddes politiques de privacy avec la notion d’opt-in, et de respect de la vie privée. En effet,l’acquisition et l’utilisation de ces données étant encadrées par les droits des consommateursspécifiques à chaque Etat. Il s’agit encore d’un petit marché en comparaison de son potentiel,mais nul doute que le BigData sera l’une des tendances forte de cette décennie. Adriano RUIZ, Chargé de marketing et de communicationSource

×