SOMMAIREI. INTRODUCTION												                                  4II. CARACTERISTIQUES GLOBALES DU SECTEUR							     ...
LISTE DES ABREVIATIONSAPI 		    Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation.CEPI		    Centre d’Etudes et de Pros...
I -INTRODUCTION    Le secteur des Industries Diverses, tel qu’il est défini par le code d’incitations aux investissements,...
II. CARACTERISTIQUES GLOBALES DU SECTEURII.1 ENTREPRISES DU SECTEUR, EMPLOI ET PARTENARIATII.1.1. ENTREPRISES DU SECTEURLe...
TAB. /2 REPARTITION DES ENTREPRISES PAR REGIME ET PAR BRANCHE (ANNEE 2008)           Branche                              ...
TAB./4 REPARTITION PAR PAYS DES ENTREPRISES EN PARTENARIAT                         Pays                                   ...
TAB. /6 EVOLUTION DES INVESTISSEMENTS REALISES DANS LES INDUSTRIES DIVERSES                                          DURAN...
Sur la période 2004-2008, la valeur des exportations a plusque doublé passant de 477 MTND à 1005 MTND, soit unTCAM de 21%....
TAB. /10 EVOLUTION DES DOSSIERS APPROUVES PAR LE BUREAU DE MISE A NIVEAU DANS LE SECTEUR DES                             I...
III. CARACTERISTIQUES PAR BRANCHEIII.1 BOIS, LIEGE ET AMEUBLEMENTIII.1.1 ENTREPRISES DE LA BRANCHE, EMPLOI ET PARTENARIATD...
Dans l’industrie du liège on relève essentiellement la fabrication d’articles d’isolation (plaques de liège expansé) etde ...
FIG. /3 EVOLUTION DE LA PRODUCTION DE LA BRANCHE BOIS, LIEGE ET AMEUBLEMENT SUR LA PERIODE 2004-2008		                    ...
TAB. /17 EVOLUTION DES IMPORTATIONS DE LA BRANCHE BOIS,                             LIEGE ET AMEUBLEMENT SUR LA PERIODE 20...
Principaux pays fournisseurs en 2008                                   Pays              Valeurs en MTND         Parts    ...
Principaux produits exportés en 2008La Tunisie exporte du liège expansé et des articles en liège (13%) (Bouchons, plaques ...
TAB. /20 EVOLUTION DU TAUX DE COUVERTURE DANS LA BRANCHE BOIS, LIEGE ET AMEUBLEMENT                                       ...
Dans la menuiserie de bâtiment, le retard technologique par rapport au niveau européen est encore plus accentuéque dans le...
On remarque la présence de la France et l’Italie pour 6 unités chacune, USA et la Belgique sont présentes chacunedans 2 en...
FIG. /8 EVOLUTION DE LA PRODUCTION DE LA BRANCHE PAPETIERE SUR LA PERIODE ( 2004-2008 )                                   ...
FIG. /9 EVOLUTION DES IMPORTATIONS DE LA BRANCHE PAPETIERE SUR LA PERIODE 2004-2008	                                      ...
Principaux pays fournisseurs en 2008                                         Pays                Valeurs en MTND          ...
FIG. /11 EVOLUTION DES EXPORTATIONS DE LA BRANCHE PAPETIERE SUR LA PERIODE 2004-2008                                      ...
Principaux clients en 2008                                         Pays           Valeurs en MNTD                         ...
FIG. /13 EVOLUTION DU TAUX DE COUVERTURE DANS LA BRANCHE PAPETIERE SUR LA PERIODE 2004-2008                               ...
En matière d’investissements nouveaux, les nouvelles données du marché imposent l’orientation vers les activités àforte va...
III.3 INDUSTRIE DU PLASTIQUEIII.3.1 ENTREPRISES DE LA BRANCHE, EMPLOI ET PARTENARIATLes industries des matières plastiques...
•	   le polystyrène «PS» est l’unique matériau servant au conditionnement des semi liquides alimentaires : yaourt et     m...
FIG. /15 EVOLUTION DES INVESTISSEMENTS REALISES DANS LA BRANCHE DU PLASTIQUE                                          SUR ...
Principaux produits importés en 2008En 2008, à titre d’exemple, les principaux produits importés ont été les suivants :   ...
III.3.4.2. LES EXPORTATIONSLes exportations ont plus que doublé en valeur durant la période considérée passant de 166 MTND...
FIG. /19 REPARTITION DES EXPORTATIONS DU PLASTIQUE PAR FAMILLE DE PRODUIT EN 2008                                         ...
Il est à signaler que ce taux a connu une évolution et cela est dû au développement des exportations de la brancheparticul...
Certaines entreprises tunisiennes, soucieuses de la nécessité d’améliorer la qualité de leurs produits, ont adopté denouve...
III.4 BRANCHE «DIVERS»III.4.1 ENTREPRISES DE LA BRANCHE, EMPLOI ET PARTENARIATLa branche «Divers» du secteur des Industrie...
III.4.3 INVESTISSEMENTSLes investissements réalisés dans cette branche sont passés de 10 MTND en 2004 à 12 MTND en 2008.  ...
Principaux produits importés en 2008                    Produits                                         Valeurs en MTND  ...
Les industries diverses en Tunisie
Les industries diverses en Tunisie
Les industries diverses en Tunisie
Les industries diverses en Tunisie
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Les industries diverses en Tunisie

1,613

Published on

Published in: Business
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
1,613
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
27
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Les industries diverses en Tunisie"

  1. 1. SOMMAIREI. INTRODUCTION 4II. CARACTERISTIQUES GLOBALES DU SECTEUR 5 II.1 ENTREPRISES DU SECTEUR, EMPLOI ET PARTENARIAT 5 II.2 PRODUCTION ET VALEUR AJOUTEE 7 II.3 INVESTISSEMENTS 8 II.4 ECHANGES EXTERIEURS 8 II.5 MISE À NIVEAU 10 II.6 ENTREPRISES CERTIFIEES 10III. CARACTERISTIQUES PAR BRANCHE 11 III.1 BOIS, LIEGE ET AMEUBLEMENT 11 III.2 PATES, PAPIERS ET CARTONS 18 III.3 INDUSTRIE DU PLASTIQUE 27 III.4 BRANCHE «DIVERS» 34 2
  2. 2. LISTE DES ABREVIATIONSAPI Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation.CEPI Centre d’Etudes et de Prospective Industrielles.CETIBA Centre Technique des Industries du Bois et de l’Ameublement.COPIL Comité de Pilotage du Bureau de Mise à NiveauINS Institut National de la Statistique.MDCI Ministère du Développement et de la Coopération Internationale.MTND Million de Dinars TunisiensmTND Mille Dinars TunisiensPAKTEC Centre Technique de l’EmballagePE Polyéthylène.PEBD Polyéthylène Basse DensitéPEHD Polyéthylène Haute DensitéPEN Polyéthylène orientéPET Polyéthylène térephtalène.PMN Programme de Mise à NiveauPP Polypropylène.PS Polystyrène.PVC Polychlorure de vinyle.T TonneBMN Bureau de Mise à Niveau 3
  3. 3. I -INTRODUCTION Le secteur des Industries Diverses, tel qu’il est défini par le code d’incitations aux investissements, regroupe les activités qui peuvent être classées parmi les branches suivantes: • Branche «Bois, Liège et Ameublement» ; • Branche «Pâte, Papier et Carton» ; • Branche «Plastique» ; • Branche «Divers». Le secteur compte plus de 7 000 entreprises. Celles employant 10 personnes et plus sont au nombre de 742 dont 165 sont totalement exportatrices. Elles emploient 38 397 personnes. Le recensement des micro entreprises est difficile à établir du fait que la majorité d’entre-elles appartiennent au secteur non structuré. Cependant, leur nombre, estimé à 6 000, en fait des opérateurs non négligeables, particulièrement dans les filières bois et divers. Les échanges extérieurs ont connu des évolutions différenciées d’une branche à l’autre. Il en est de même pour les investissements et l’adhésion au programme de mise à niveau. TAB. /1 TABLEAU SYNOPTIQUE DU SECTEUR DES INDUSTRIES DIVERSES Production Exportations Importations Investissements Entreprises EmploisBranche MTND % MTND % MTND % MTND % TE* NTE** Total TE* NTE** TotalBois,Liège et 1 259 42% 107 11% 367 15% 34 24% 30 164 194 1 074 8 218 9 292AmeublementPâtes, Papier 648 21% 251 25% 539 22% 71 50% 18 176 194 927 10 539 11 466et CartonIndustries 564 19% 379 38% 1 262 51% 26 18% 74 183 257 5 126 7 436 12 562du PlastiqueAutreIndustries 538 18% 268 27% 299 12% 12 8% 43 54 97 3 022 2 055 5 077DiversesTotalIndustries 3 009 100% 1 005 100% 2 467 100% 143 100% 165 577 742 10 149 28 248 38 397Diverses Sources : MDCI, INS et API * TE : Totalement exportatrices ** NTE : Non totalement exportatrices 4
  4. 4. II. CARACTERISTIQUES GLOBALES DU SECTEURII.1 ENTREPRISES DU SECTEUR, EMPLOI ET PARTENARIATII.1.1. ENTREPRISES DU SECTEURLe secteur compte plus de 7 000 entreprises, parmi lesquelles 742 ont un effectif supérieur ou égal à 10 personnes.Le secteur des industries diverses, tel que défini par le Code d’incitations aux Investissements, englobe les branchesbois, papiers cartons, plastique et divers.• Branche bois, liège et ameublement194 entreprises de 10 emplois et plus opèrent dans cette branche et sont réparties entre : • les industries de première transformation : sciage, séchage, traitement de préservation, déroulage, tranchage ; • les industries de deuxième transformation : industrie des panneaux dérivés du bois, menuiserie, ameublement, parqueterie, charpentes.• Branche pâte, papier et cartonDans cette branche, on dénombre 194 entreprises réparties entre : • la fabrication de la pâte à papier et du carton ainsi que l’ouate de cellulose ; • la transformation du papier et du carton : articles d’emballage, fournitures scolaires et articles de bureau, articles à usage sanitaire et domestique, papiers peints, articles moulés et autres articles techniques (filtres, isolants diélectriques) ; • les arts graphiques et l’édition : imprimerie de presse, de labeur, reliure et finition.• B ranche plastiqueOn compte dans cette branche 257 entreprises réparties ainsi : • les matières plastiques de base : plastifiants, compound, résines ; • les industries de première transformation : plaques, tubes, profiles ; • les industries de deuxième transformation : articles d’emballage, articles sanitaires et domestiques, produits destinés au bâtiment, articles de bureau.• B ranche «D ivers »97 entreprises sont recensées dans cette branche. Elles sont réparties entre : • la lustrerie, horlogerie, lunetterie, bijouterie de fantaisie ; • la brosserie, la pinceauterie, la fabrication d’instruments de musique, de crayons et de produits abrasifs et de polissage ; • la reproduction d’enregistrements sonores, vidéo et informatiques ; • le recyclage et la récupération de matières non métalliques. 5
  5. 5. TAB. /2 REPARTITION DES ENTREPRISES PAR REGIME ET PAR BRANCHE (ANNEE 2008) Branche TE NTE Total Bois, Liège et Ameublement 30 164 194 Pâtes, Papier et Carton 18 176 194 Industrie du Plastique 74 183 257 Autres Industries Diverses 43 54 97 Total Industries Diverses 165 577 742 Source : API/BDI - Novembre 2009 FIG1- REPARTITION DE L’EMPLOI PAR BRANCHE Autres industries diveres 13% Industrie du Plastique 35% Bois, Liège et Ameublement 26% Pâtes, Papier et Carton 26% Source : API/BDI - Novembre 2009II.1.2. EMPLOILe secteur structuré des industries diverses (entreprises ayant 10 emplois ou plus) emploie 38 397 personnes avec lacréation de 1 000 postes d’emploi par an en moyenne sur la période 2004-2008. TAB. /3 REPARTITION DES EMPLOIS PAR REGIME ET PAR BRANCHE Branche TE NTE Total Part Bois, Liège et Ameublement 1 074 8 218 9 292 24% Pâtes, Papier et Carton 927 10 539 11 466 30% Industrie du Plastique 5 126 7 436 12 562 33% Autres Industries Diverses 3 022 2 055 5 077 13% Total Industries Diverses 28 248 10 149 38 397 100% Source : API/BDI - Novembre 2009II.1.3. PAYS PARTENAIRESOn recense dans le secteur 165 entreprises totalement exportatrices ainsi que 140 entreprises à capitaux partiellementou totalement étrangers. Ces derniers proviennent essentiellement de la France (79), de l’Italie (43), l’Allemagne (13)et la Belgique (8). 6
  6. 6. TAB./4 REPARTITION PAR PAYS DES ENTREPRISES EN PARTENARIAT Pays France Italie Allemagne Belgique Autres pays Total** Branches Bois, Liège et 16 8 4 3 10 41 Ameublement Pâtes, Papier et Carton 10 8 1 2 13 31 Industrie du Plastique 44 22 4 0 21 84 Autres Industries 9 5 4 3 10 29 Diverses Source : API/BDI - Novembre 2009** une même entreprise d’une même branche pouvant être comptabilisée plusieurs fois. RÉPARTITION PAR PAYS DES ENTREPRISES EN PARTENARIAT DU SECTEUR ID EN 2008 France Italie Allemagne Belgique Autres pays Source : API/BDI - Novembre 2009II.2 PRODUCTION ET VALEUR AJOUTEELa valeur de la production du secteur des industries diverses est passée de 2 312 MTND en 2004 à 3 009 MTND en 2008,soit un taux d’accroissement moyen annuel de 7%.Quant à la valeur ajoutée, elle a représenté, durant cette période, plus que le tiers de la valeur de la production del’ensemble du secteur (soit 36% en moyenne). TAB./5 EVOLUTION DE LA PRODUCTION ET DE LA VALEUR AJOUTEE DES INDUSTRIES DIVERSES SUR LA PERIODE 2004-2008 En MTND Désignation 2004 2005 2006 2007 2008 TCAM Bois, Liège et Ameublement 988 1 031 1 097 1 173 1 259 6% Pâtes, Papier et Carton 537 567 581 607 648 4% Industrie du Plastique 427 438 462 522 564 7% Autres Industries Diverses 360 441 476 503 538 10% Total production 2 312 2 477 2 616 2 805 3 009 7% Valeur Ajoutée (VA) 828 885 935 1 010 1 085 7% VA/Production en (%) 36 36 36 36 36 - Source : MDCIII.3 INVESTISSEMENTSLes investissements réalisés dans le secteur des Industries Diverses, durant la période 2004-2008, ont atteint625,7  MTND et ont évolué comme suit : 7
  7. 7. TAB. /6 EVOLUTION DES INVESTISSEMENTS REALISES DANS LES INDUSTRIES DIVERSES DURANT LA PERIODE 2004-2008 En MTND Branche 2004 2005 2006 2007 2008 Total Bois, Liège et Ameublement 20,4 30,4 34,5 34 34 153,3 Pâtes, Papier et Carton 64,2 52,2 49,8 50,5 71 287,7 Industrie du Plastique 25.4 26,1 27 26 26 130,5 Autres Industries Diverses 10 10 10.5 11.7 12 54,2 Total investissements 120 118,7 121,8 122,2 143 625,7 Source:MDCIII.4 ECHANGES EXTERIEURSII.4.1 IMPORTATIONSLes importations globales du secteur, durant la période 2004-2008, ont atteint 9 278 MTND. Elles ont évolué commesuit : TAB. /7 EVOLUTION DES IMPORTATIONS DES INDUSTRIES DIVERSES SUR LA PERIODE 2004-2008 En MTND Branches 2004 2005 2006 2007 2008 TCAM Bois, Liège et Ameublement 181 192 224 342 367 19% Pâtes, Papier et Carton 339 369 403 484 539 12% Industrie du Plastique 693 816 899 1 132 1 262 16% Autres Industries Diverses 147 146 201 243 299 19% Total 1 360 1 523 1 727 2 201 2 467 - Source : INSIl est à signaler que l’évolution des importations durant la période 2004-2008 a été de 16% passant de 1 360 MTNDen 2004 à 2 467 MTND en 2008.II.4.2 EXPORTATIONSLes exportations sur la période de référence ont été de 3 415 MTND et ont évolué comme le présente le tableausuivant : TAB. /8 EVOLUTION DES EXPORTATIONS DES INDUSTRIES DIVERSES SUR LA PERIODE 2004-2008 En MTND Branches 2004 2005 2006 2007 2008 TCAM Bois, Liège et Ameublement 55 43 54 119 107 22% Pâtes, Papier et Carton 164 165 178 225 251 11% Industrie du Plastique 166 163 198 343 379 23% Autres Industries Diverses 92 104 192 176 268 31% Total exportations 477 475 622 863 1 005 21% Source : INS 8
  8. 8. Sur la période 2004-2008, la valeur des exportations a plusque doublé passant de 477 MTND à 1005 MTND, soit unTCAM de 21%.II.4.3 TAUX DE COUVERTURE TAB. /9 EVOLUTION DU TAUX DE COUVERTURE DANS LES INDUSTRIES DIVERSES SUR LA PERIODE 2004-2008 En MTND Années 2004 2005 2006 2007 2008 Total Importations 1 360 1 523 1 727 2 201 2 467 9 278 Exportations 477 475 622 863 1 005 3 442 Taux de couverture en % 35 31 36 39 41 37 Source : INSLe taux de couverture moyen sur la période 2004-2008 pour l’ensemble du secteur a été de 37% avec un maximumde 41% en 2008 résultant d’une amélioration relative des exportations.Le niveau, relativement faible, du taux de couverture est le résultat des importations des matières premières dont lesecteur reste toujours tributaire pour la plupart des branches. FIG. /2 EVOLUTION DES IMPORTATIONS ET DES EXPORTATIONS DES INDUSTRIES DIVERSES SUR LA PERIODE 2004-2008 Source : INSII.4.4. PAYS PARTENAIRESLes courants commerciaux se font avec les partenaires habituels de la Tunisie : la France, l’Italie, la Belgique etl’Espagne.II.5 MISE À NIVEAU134 dossiers ont été approuvés dans le cadre du programme de MAN durant la période considérée,2004 – 2008. L’investissement global pour ces opérations a été de 246 347 mTND réparti comme suit :• 1 765 mTND pour les diagnostics ;• 21 529 mTND pour les investissements immatériels ;• 223 053 mTND pour les investissements matériels. 9
  9. 9. TAB. /10 EVOLUTION DES DOSSIERS APPROUVES PAR LE BUREAU DE MISE A NIVEAU DANS LE SECTEUR DES INDUSTRIES DIVERSES SUR LA PERIODE 2004-2008 Années Nombre Investissements en mTND de dossiers Diagnostic Matériel Immatériel Total 2004 28 379 44 966 5 526 50 871 2005 21 323 35 308 4 126 39 757 2006 29 346 36 752 3 881 40 979 2007 38 487 75 846 5 890 82 223 2008 18 230 30 181 2 106 32 517 Total 134 1 765 223 053 21 529 246 347 Source : BMN TAB./11 EVOLUTION DES DOSSIERS APPROUVÉS PAR LE BUREAU DE MISE A NIVEAU DANS LE SECTEUR DES INDUSTRIES DIVERSES PAR BRACNHE SUR LA PERIODE 2004-2008 Nombre Investissements en m TND Branche de dossiers Diagnostic Matériels Immatériels TotalBois, Liège et 19 262 26 195 3 451 29 908AmeublementPâtes, Papier et Carton 40 502 75 489 5 861 81 852Industrie du Plastique 26 342 53 176 4 533 58 051Autres Industries 49 659 68 193 7 684 76 533DiversesTotal 134 1 765 223 053 21 529 246 347 Source : BMNL’analyse de ce tableau montre que 33% des investissements de mise à niveau approuvés par le COPIL dans le  secteurdes Industries Diverses, sur la période 2004-2008 ont concerné les entreprises de la branche « Pâtes, Papier et Carton »suivies par celles du « Autres industries diverses » avec 31% .II.6 CERTIFICATIONLe secteur des Industries Diverses compte 75 entreprises certifiées ISO 9001, 15 entreprises certifiées ISO 9002 etdeux entreprises certifiées ISO 14001. La part de lion revient à la branche des « Plastiques » avec 37 certificationsISO  9001, 6 en ISO 9002 et 2 en ISO 14001. On dégage que la branche des « plastiques » s’intéresse à l’améliorationde la qualité et de l’environnement. TAB. /12 REPARTITION DES ENTREPRISES CERTIFIEES PAR BRANCHES Branches ISO 9001 ISO 9002 ISO 14001 Industries du Plastique 37 6 2 Pâtes, Papier et Carton 21 6 Bois, Liège et Ameublement 13 1 Autre Industries Diverses 4 2 Totales Industries Diverses 75 15 2 Source API 10
  10. 10. III. CARACTERISTIQUES PAR BRANCHEIII.1 BOIS, LIEGE ET AMEUBLEMENTIII.1.1 ENTREPRISES DE LA BRANCHE, EMPLOI ET PARTENARIATDans cette branche, opèrent 194 entreprises d’une taille respectable, employant plus de 10 personnes, et environ6 000 unités artisanales. La partie structurée de la branche occupe 9 292 personnes. TAB. /13 RÉPARTITION GÉOGRAPHIQUE DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE BOIS, LIEGE ET AMEUBLEMENT Localisation Nombre d’entreprise Emplois Sfax 43 2 135 Sousse 29 2 655 Grand Tunis 47 2 041 Nabeul 11 380 Monastir 10 374 Autres gouvernorats 54 1 707 Total 194 9 292 Source: API/BDI - Novembre 2009La répartition des entreprises est concentrée dans les grandes villes avec une prédominance du Grand Tunis (47 unitésemployant plus de 2 000 personnes) suivi par Sfax et Sousse avec respectivement 43 et 29 entreprises employant 2 135et 2 655 personnes. TAB. /14 REPARTITION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE BOIS, LIEGE ET AMEUBLEMENT PAR TRANCHE D’EMPLOIS Nombre d’Entreprises Tranche d’emplois TE NTE Total Part [10 - 20[ 12 68 80 41% [20 – 50[ 12 54 66 34% [50 – 100[ 4 23 27 14% [100 – 200[ 1 15 16 8% >= 200 1 4 5 3% Total 30 164 194 100% Source:API/BDI - Novembre 2009Près de 90% des entreprises sont des PME où le nombre d’emploi est inférieur à 100.Le régime totalement exportateur de la branche compte 30 entreprises dont 19 opèrent essentiellement dans l’industrie desmeubles et ameublement.Signalons également la présence de :• 6 scieries ;• 7 unités de fabrication de panneaux dérivés du bois ;• 8 unités de transformation de liège, dont 3, totalement exportatrices.• 9 unités d’emballages en bois dont 3 totalement exportatrices. 11
  11. 11. Dans l’industrie du liège on relève essentiellement la fabrication d’articles d’isolation (plaques de liège expansé) etde bouchons.L’industrie du bois, de l’amont à l’aval, couvre les produits suivants :• bois de chauffe, tuteurs d’agriculture et bois de trituration ;• sciages et placages tranchés et déroulés ;• emballages, y compris palettes ;• panneaux dérivés du bois : particules, contre-plaqués, fibres (MDF) ;• panneaux revêtus ;• articles d’ameublement et d’agencement ;• divers articles en bois : jouets, échelles, manches d’outils, cintres, cercueils, encadrements et profilés.Certaines industries du bois ne sont pas encore introduites en Tunisie. Parmi celles-ci nous citons :• les scieries mobiles ;• la fabrication de colophane et d’essence de térébenthine à partir de la gemme de pin d’Alep et autres résineux du pays ;• le traitement de préservation de bois ronds (poteaux de ligne et tuteurs pour l’agriculture) ;• l’aboutage d’avivés ;• les tambours et bobines en bois pour câbles électriques.Parmi les entreprises de la branche, 33 sont à capitaux partiellement ou totalement étrangers. L’origine de cescapitaux est essentiellement française (15), Italienne (7), Belgique (3) et Allemagne (2).III.1.2 PRODUCTION ET VALEUR AJOUTÉELa plupart des fabricants de meubles produisent de petites séries pour faire face à la demande, qui est généralementsaisonnière.Quelques entreprises ont choisi de développer un créneau spécialisé comme les meubles de cuisine, les rampesd’escalier, le mobilier scolaire, les meubles de jardin.La production des menuiseries est destinée surtout au bâtiment, sous forme de fermetures ou d’agencements.Quelques unités ont aménagé dans leurs usines des lignes de fabrication d’emballage en bois et de palettes.La production annuelle de la branche Bois, Liège et Ameublement a été de 1 124 MTND en moyenne durant lesannées 2004-2008 , passant de 988 millions de dinars en 2004 à 1 259 MNTD en 2008 .La valeur ajoutée a été de 308 millions de dinars en 2008, soit 37% de la valeur de la production.L’évolution de la production de cette branche est présentée dans le tableau suivant : TAB. /15 EVOLUTION DE LA PRODUCTION DANS LA BRANCHE BOIS, LIÈGE ET AMEUBLEMENT SUR LA PERIODE 2004-2008 En MTND Activités 2004 2005 2006 2007 2008 TCAM Panneaux de particules 142 149 159 173 188 7% Emballages en bois 77 79 82 88 94 5% Articles de lièges 77 79 82 88 94 5% Menuiserie de bâtiment 367 387 414 441 473 7% Meubles 325 337 360 384 410 6% Total production 988 1 031 1 097 1 174 1 259 6% Source : MDCI 12
  12. 12. FIG. /3 EVOLUTION DE LA PRODUCTION DE LA BRANCHE BOIS, LIEGE ET AMEUBLEMENT SUR LA PERIODE 2004-2008 Source : MDCIIII.1.3 INVESTISSEMENTSDurant la période 2004-2008, les investissements dans la branche « Bois, Liège et Ameublement » ont été de 30MTNDpar an en moyenne. L’essor de la branche a été remarquable entre 2004 et 2008 passant de 20,4 MTND à 34 MTND. TAB. /16 EVOLUTION DES INVESTISSEMENTS REALISES DANS LA BRANCHE BOIS, LIEGE ET AMEUBLEMENT SUR LA PERIODE 2004-2008 En MTND Activités 2004 2005 2006 2007 2008 Total Ameublement 10 15 17 17 17 76 Menuiserie de bâtiment 10 15 17 16,5 16,5 75 Ouvrages en liège 0,4 0,4 0,5 0,5 0,5 2,3 Investissements total 20,4 30,4 34,5 34 34 153,3 Source : MDCI FIG. /4 EVOLUTION DES INVESTISSEMENTS REALISES DANS LA BRANCHE BOIS, LIEGE ET AMEUBLEMENT SUR LA PERIODE 2004-2008 EN MTND Sources :API/ M.D.C.IIII.1.4 ECHANGES EXTÉRIEURSIII.1.4.1. LES IMPORTATIONSLes besoins de la branche en matières premières sont assurés à raison de 76 % par les importations. 13
  13. 13. TAB. /17 EVOLUTION DES IMPORTATIONS DE LA BRANCHE BOIS, LIEGE ET AMEUBLEMENT SUR LA PERIODE 2004-2008 En MTND Années 2004 2005 2006 2007 2008 TCAM Importations 181 192 224 342 367 19% Source : INS FIG. /5 EVOUTION DES IMPORTATIONS DE LA BRANCHE BOIS, LIEGE ET AMEUBLEMENT SUR LA PERIODE 2004-2008 Source : INSPrincipaux produits importés en 2008 TAB. /18 PRINCIPAUX PRODUITS IMPORTES DE LA BRANCHE BOIS, LIEGE ET AMEUBLEMENT EN 2008 Désignation Valeur en MTND Bois et ouvrages en bois 278 Lièges et ouvrages en liège 1 Ouvrages de sparterie et de vannerie 1 Autres 87 Total 367 Source : INS 14
  14. 14. Principaux pays fournisseurs en 2008 Pays Valeurs en MTND Parts Finlande 63 17% Italie 48 13% Suède 47 13% France 36 10% Autriche 28 8% Espagne 15 4% Russie 14 4% Portugal 14 4% Cameroun 14 4% Cote d’ivoire 14 4% Chine 11 3% Allemagne 9 2% Roumanie 8 2% Autres pays 46 13% Total 367 100% Source :INSIII.1.4.2. LES EXPORTATIONSLes exportations portent essentiellement sur des articles oeuvrés en liège (bouchons, plaques d’isolation), les meublesfinis, le contre-plaqué et certains ouvrages de menuiserie. Elles ont presque doublé sur la période de référence,passant ainsi de 55 MTND en 2004 à 107 MTND en 2008, soit un TCAM de 18%. TAB. /19 EVOLUTION DES EXPORTATIONS DE LA BRANCHE BOIS, LIEGE ET AMEUBLEMENT SUR LA PERIODE 2004-2008 En MTND Années 2004 2005 2006 2007 2008 TCAM Valeurs des Exportations 55 43 54 100 107 18% Source :INS FIG. /6 EVOLUTION DES EXPORTATIONS DE LA BRANCHE BOIS, LIEGE ET AMEUBLEMENT SUR LA PERIODE 2004-2008 EN MTND Source : INS 15
  15. 15. Principaux produits exportés en 2008La Tunisie exporte du liège expansé et des articles en liège (13%) (Bouchons, plaques d’isolation), des meubles, desouvrages de menuiserie et des panneaux revêtus (87% des exportations). FIG. /7 REPARTITION DES PRINCIPAUX PRODUITS EXPORTÉS EN 2008 Lièges et ouvrages en lièges 13% Bois et ouvrages en bois 36% Meubles arts de literie 51% Source : INSPrincipaux clients de la Tunisie en 2008 Pays Valeurs en MNTD Parts France 34 31% Libye 17 16% Allemagne 13 12% Italie 12 11% Algérie 7 7% Portugal 6 6% Grèce 4 4% Royaume-Uni 3 3% Maroc 2 2% Russie 2 2% Autres pays 7 6% Total 107 100% Source : INSLe Portugal et l’Italie sont les principaux importateurs de liéges expansés et articles divers de liéges avecrespectivement 52% et 47% des exportations. La France, l’Allemagne, l’Italie et la Libye sont les premiers clients dela Tunis en produit de meubles avec respectivement 20%, 17%, 13% et 12% des exportations.III.1.4.3. TAUX DE COUVERTURELe taux de couverture de la branche : Bois, Liège et Ameublement reste toujours faible et n’a pas dépassé 31%.Ceci s’explique par le fait que les matières premières sont essentiellement importées et que les exportations restentrelativement faibles. 16
  16. 16. TAB. /20 EVOLUTION DU TAUX DE COUVERTURE DANS LA BRANCHE BOIS, LIEGE ET AMEUBLEMENT SUR LA PERIODE 2004-2008 EN MTND Années 2004 2005 2006 2007 2008 TCAM Importations 181 192 224 321 367 19% Exportations 55 43 54 100 107 18% Taux de couverture en % 30 22 24 31 29 - Source : INSIII.1.5 MISE À NIVEAU19 entreprises ont bénéficié du programme de MAN durant la période considérée 2004–2008. L’investissement globalpour ces opérations a été de 29 909 mTND réparti comme suit :• 262 mTND pour les diagnostics ;• 3 451 mTND pour les investissements immatériels ;• 26 196 mTND pour les investissements matériels.Le tableau suivant nous donne l’évolution des dossiers approuvés dans la branche « Bois, Liège et Ameublement »entre 2004 et 2008 : TAB. /21 EVOLUTION DES DOSSIERS APPROUVÉS PAR LE BUREAU DE MISE A NIVEAU DANS LA BRANCHE BOIS LIÈGE ET AMEUBLEMENTSUR LA PERIODE 2004-2008 Nombre Investissements en mTND Années de dossiers Diagnostic Matériel Immatériel Total 2004 5 77 2 323 860 3 260 2005 1 24 5 325 455 5 804 2006 5 48 3 837 791 4 676 2007 5 66 6 459 974 7 499 2008 3 47 8 252 371 8 670 Total 19 262 26 196 3 451 29 909 Source : BMNIII.1.6 PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE LA BRANCHE BOIS, LIÈGE ETAMEUBLEMENT ET OPPORTUNITÉS D’INVESTISSEMENT:Le jeu de la concurrence a généré une offre large et excédentaire par rapport à la demande dans l’ensemble desactivités de la branche Bois, Liège et Ameublement, à l’exception de l’industrie du liège. En plus, les marchésextérieurs, même limitrophes, n’ont constitué qu’un exécutoire limité et irrégulier.Ceci a eu pour première conséquence négative une baisse des taux d’utilisation des capacités installées et, aussi,l’arrêt des entreprises les moins compétitives. La seconde conséquence, positive celle-ci, est double : amélioration dela qualité et relative baisse des prix. Ceci s’est particulièrement manifesté dans l’industrie de l’ameublement.L’industrie des panneaux dérivés du bois (agglomérés et contre-plaqués) souffre d’un autre problème : celui del’approvisionnement en matières premières. Pour les panneaux d’agglomérés, particules ou MDF, le bois de triturationlocal étant en chute de production, les entreprises ont recours aux bois d’importation pour les soudures, ce qui relèveles prix de revient. En plus, une proportion de plus en plus importante des essences du pays est utilisée en bois defeu. L’importation de bois de déroulage et de tranchage devient de plus en plus problématique, les pays producteurspréfèrent transformer sur place leurs essences. Pour le développement, voire la survie de leurs entreprises, lesindustriels doit désormais trouver des solutions de rechange. 17
  17. 17. Dans la menuiserie de bâtiment, le retard technologique par rapport au niveau européen est encore plus accentuéque dans le meuble. Cet état de fait découle des effets négatifs de la politique protectionniste dont a bénéficié cesecteur, qui n’a guère progressé durant les trois dernières décennies : conception des ouvrages, choix des matériauxet processus de fabrication inchangés. En plus, la division du travail, qui a permis en Europe des compressionsappréciables du prix de revient, n’a pas encore fait ses premiers pas en Tunisie. Ainsi, une même entreprise assureles trois volets : fabrication des huisseries, fabrication des ouvrants et pose des ouvrages.Avec les multiples instruments d’aides financières mis en place par les pouvoirs publics, il est souhaitable que desactions soient menées pour pallier aux problèmes qui entravent actuellement le développement de la branche.III.2 PATES, PAPIERS ET CARTONSIII.2.1 ENTREPRISES DE LA BRANCHE, EMPLOI ET PARTENARIATOn recense dans cette branche 194 entreprises industrielles dont l’effectif est supérieur ou égal à 10 emplois. Ces entreprisesoccupent 11 466 personnes.De l’amont à l’aval, ces entreprises sont réparties de la manière suivante :• 14 unités dans la branche pâtes à papier, papiers et cartons ;• 100 unités dans la branche articles en papier ou en carton ;• 80 entreprises dans les industries graphiques et connexes (y compris édition, reliure/photocomposition) ;Il est à signaler que certaines de ces entreprises s’adonnent à plusieurs activités à la fois.Parmi ces unités, 18 sont totalement exportatrices employant 927 personnes et réparties comme suit :• 1 papier et cartons• 5 imprimeries ;• 11 unités de transformation de papiers et cartons ;• 1 unité d’édition.La branche papetière en Tunisie comprend trois classes d’activité :1. La fabrication de pâtes à papier : la pâte d’alfa à la soude qui est actuellement assurée par une seule entreprise et la pâte de fibres recyclées intégrées qui est produite par plusieurs papeteries.2. La fabrication proprement dite des papiers et cartons qui comprend les gammes suivantes : • les papiers d’impression écriture ; • les papiers d’emballage : kraft à sac, papiers d’emballage courants et pour carton ondulé, les papiers d’emballage légers et blancs ; • le carton compact pour boîtes et étuis pliants et à l’enrouleuse pour reliure et boîtes d’archives ; • les papiers sanitaires.3. La transformation des papiers et cartons qui regroupe les activités suivantes : • la fabrication et la transformation de carton ondulé ; • la fabrication des cahiers, registres et registres comptables, carnets et bloc-notes ; • la fabrication d’emballage et articles en carton compact ; • la fabrication de sacs et sachets et autres articles en papier ; • la fabrication d’articles hygiéniques, de toilette et d’emballage en ouate de cellulose ; • la fabrication d’articles en cellulose moulée (plateaux alvéolaires) ; • la production de divers articles en papier et carton : articles de papeterie bureautique, étiquettes, enveloppes et pochettes, tubes et mandrins ; • imprimerie de presse : journaux et revues ; • imprimerie de labeur : imprimés publicitaires, formulaires commerciaux, timbres, calendriers, cartes postales illustrées et displays ; • sérigraphie, héliographie (papier-cadeaux, papiers peints) ; • reliure et finition.La répartition géographique des principales unités papetières montre une forte concentration : • Dans les grandes villes (Tunis (91), Sfax (31), Sousse (19) pour les industries de transformation des papiers et cartons. • Parmi les entreprises de la branche, 18 sont en partenariat dont 14 sont à capitaux totalement étrangers, 3 mixtes et une à capital 100% tunisien. 18
  18. 18. On remarque la présence de la France et l’Italie pour 6 unités chacune, USA et la Belgique sont présentes chacunedans 2 entreprises. Enfin, l’Allemagne et la Suisse sont présentes chacune pour une unité.III.2.2 PRODUCTION ET VALEUR AJOUTÉELes variétés de papiers et cartons fabriquées en Tunisie couvrent la quasi-totalité des qualités usuelles. Seuls lespapiers techniques et spéciaux, faute d’insuffisance du marché local de la technologie sont encore importés.Gamme produite :• Les papiers d’impression écriture• Les papiers d’emballage sont fabriqués par trois entreprises : l’une produit les emballages courants et les papiers pour carton ondulé, une autre fabrique le kraft à sac et la troisième les papiers légers et les blancs ;• Les papiers sanitaires• Le carton compact multiplex couché pour la fabrication de boîtes pliantes et d’autres applications;• La fabrication de cahiers et livres scolaires;• La fabrication des sacs kraft grande contenance est assurée par les sacheries qui approvisionnent différents secteurs de l’activité économique (Industries Manufacturières, Agriculture et Autres) en sacs pour l’emballage des liants hydrauliques, des engrais chimiques, du sucre en poudre et des aliments de bétail et dont une partie est en train d’être remplacée par des sacs en polypropylène;• L’ouate de cellulose (produite en Tunisie) est transformée en une gamme très diversifiée d’articles hygiéniques et sanitaires ;• Le carton ondulé est destiné, en majeure partie, à la confection de caisses pour l’industrie agroalimentaire (conserves) essentiellement et, par ordre d’importance décroissante, au secteur textile (confection), aux savonneries et à d’autres branches, sous forme d’emballage de groupage ( médicaments, parfums, cosmétiques, confiserie, quincaillerie) ;• Des unités développent, depuis quelques années, le segment de la micro cannelure, bien placé pour les emballages fins et de luxe. La demande dans ce type d’emballage est principalement actionnée par le domaine de l’agroalimentaire, l’hygiène beauté et l’industrie pharmaceutique.• La micro cannelure permet de donner à l’emballage une plus-value par l’impression en quadrichromie sur papier couché. En plus, le produit présente de meilleures qualités physiques à un coût moindre.• Les boîtes pliantes (ou étuis pliants) en carton compact trouvent leurs débouchés dans l’emballage de divers produits : chaussures, textiles, parfums, savons, détergents, articles scolaires. Une gamme de luxe est utilisée pour l’exportation de textile habillement (lingerie féminine, chemises) ainsi que des produits agricoles et de la pêche (dattes, asperges, fruits de mer).Cette dernière application est de plus en plus concurrencée par le carton ondulé micro cannelure, comme il a étésignalé plus haut.Evolution de la production La valeur totale de la production réalisée par le secteur est passée de 537 millions de dinars en 2004 à 648 millionsde dinars en 2008. La valeur ajoutée a été de 188 millions de dinars en 2008, soit 29% de la valeur de la production.Le tableau suivant présente l’évolution de la production sur la période 2004-2008 : TAB. /22 EVOLUTION DE LA PRODUCTION DANS LA BRANCHE PAPETIERE SUR LA PERIODE 2004-2008 En MTND Activités 2004 2005 2006 2007 2008 TCAM Pâte à papier 14 15 15 16 17 2% Papier d’impression 36 38 40 42 45 1% Papier Kraft 31 33 34 37 39 1% Papier gris d’emballage 11 11 12 13 14 - Emballage en papier 171 179 187 197 210 3% Articles divers en papier 115 121 122 126 135 5% Produits de l’imprimerie 159 170 170 176 188 4% Total production 537 567 580 607 648 4% Source:MDCI 19
  19. 19. FIG. /8 EVOLUTION DE LA PRODUCTION DE LA BRANCHE PAPETIERE SUR LA PERIODE ( 2004-2008 ) 800 700 600 500 En MTND 400 300 200 100 0 2004 2005 2006 2007 2008 Source : MDCIIII.2.3 INVESTISSEMENTSLes investissements réalisés sur la période 2004-2008 ont évolué comme suit : TAB. /23 EVOLUTION DES INVESTISSEMENTS REALISES DANS LA BRANCHE PAPETIERE SUR LA PERIODE 2004-2008 En MTND Activités 2004 2005 2006 2007 2008 Total Emballage en papier 22 17 16,5 16,5 16 88 Papiers et Autres articles en 20 17 16,3 16,8 39 109,1 papier Imprimerie 22 18 17 17,2 16 92,2 Total 64 52 49,8 50,5 71 287,3 Source : MDCIEn matière d’investissements, la branche papetière occupe la première place, avec 50% des investissements réalisésdans le secteur des industries diverses durant la période de référence.III.2.4 ECHANGES EXTÉRIEURSIII.2.4.1. LES IMPORTATIONSLe total des importations effectuées durant la période 2004-2008 atteint 2 134 MTND. Ces importations concernentessentiellement :• la pâte à papier• le kraft liner et le papier mi-chimique pour cannelure, pour la fabrication du carton ondulé ;• le carton composite, utilisé pour le conditionnement du lait boisson ;• le papier kraft à sac, utilisé pour la confection des sacs grande contenance par les sacheries existantes (en appoint de la production locale).• le papier journal TAB. /24 EVOLUTION DES IMPORTATIONS DE LA BRANCHE PAPETIERE SUR LA PERIODE 2004-2008 En MTND Années 2004 2005 2006 2007 2008 TCAM Valeur des importations 339 369 403 484 539 12% Source : INS 20
  20. 20. FIG. /9 EVOLUTION DES IMPORTATIONS DE LA BRANCHE PAPETIERE SUR LA PERIODE 2004-2008 Source : INSPrincipaux produits importés en 2008 Désignation Valeurs en MTND Pâte à papier 88 Articles de papeterie et albums 56 Boites et caisses en papier et carton 27 Papier journal 18 Articles divers 350 Total 539 Source : INS FIG. /10 REPARTITION DES PRINCIPAUX PRODUITS IMPORTES EN 2008 Pâte à papier 16% Papier journal 3% Boites et caisses en papier et carton 5% Articles divers 66% Articles de papeterie et albums 10% Source : INS 21
  21. 21. Principaux pays fournisseurs en 2008 Pays Valeurs en MTND France 138 Italie 76 Espagne 62 Allemagne 40 Suède 25 Autres pays 198 Total 539 Source : INSClassement des principaux pays fournisseurs en 2008 France Espagne Allemagne SuèdeAutres pays Source : INSIII.2.4.2.LES EXPORTATIONSLes exportations ont concerné, en premier lieu, la pâte chimique d’alfa ainsi que des produits oeuvrés en papierdestinés à l’emballage. Pour ces derniers, les exportations ont été réalisées sous deux formes :1. Les exportations directes demballage réalisées par les entreprises productrices ou par les sociétés de commerce international. Elles portent sur :• des sacs grande contenance pour l’emballage du ciment et autres liants ;• des caisses en carton ondulé ;• des boites et étuis en carton compact.2. Les exportations indirectes par le bais de produits exportés notamment :• Dans le textile : jeans, chemises et lingerie féminine (caisses en carton ondulé pour l’emballage de groupage et de transport et boîtes en carton compact comme emballage primaire) ;• Dans l’agroalimentaire : dattes, fruits de mer, agrumes, conserves alimentaires ;• Dans l’industrie chimique : détergents, savons. TAB. /25 EVOLUTION DES EXPORTATIONS DE LA BRANCHE PAPETIERE SUR LA PERIODE 2004-2008 EN MTND Années 2004 2005 2006 2007 2008 TCAM Valeur des exportations 164 165 178 226 251 11% Source INSLes exportations de la branche des Industries Papetières sont passées de 164 millions de dinars en 2004 à 251 millionsde dinars en 2008 accusant un taux de croissance annuel moyen de 11%. 22
  22. 22. FIG. /11 EVOLUTION DES EXPORTATIONS DE LA BRANCHE PAPETIERE SUR LA PERIODE 2004-2008 Source : INSPrincipaux produits exportés en 2008 Désignation Valeurs en MTND Parts Articles de papeterie et albums 78 31% Boites et caisses en papier et carton 26 10% Couches pour bébé et autres articles 22 9% hygiéniques en papier Pâte à papier 17 7% Papier ouate 11 4% Autres 97 39% Total 251 100% Source : INS FIG. /12 REPARTITION DES PRINCIPAUX PRODUITS EXPORTÉS EN 2008 Couches pour bébé et autres articles hygièniques en papier 9% pâte à papier 7% Autres 39% Article de papeterie et album 31% papier ouate 4% Boites et caisses en papier et carton 10% Source : INS 23
  23. 23. Principaux clients en 2008 Pays Valeurs en MNTD Libye 83 France 33 Algérie 19 Maroc 19 Italie 11 Autriche 10 Autres pays 76 Total 251 Source : INSPrincipaux clients en 2008La Libye est le premier client de la Tunisie en articles de papeterie et de librairie avec 33% suivie de la France avec13%. Autriche Italie Maroc Algérie France LibyeAutres paysIII 2.4.3.TAUX DE COUVERTURE TAB. /26 EVOLUTION DU TAUX DE COUVERTURE DANS LA BRANCHE PAPETIERE SUR LA PERIODE 2004-2008 En MTND Années 2004 2005 2006 2007 2008 Total Valeur des importations 339 369 403 484 539 2 134 Valeur des exportations 164 165 178 226 251 984 Taux de couverture 48% 45% 44% 47% 47% 46% Source : INS 24
  24. 24. FIG. /13 EVOLUTION DU TAUX DE COUVERTURE DANS LA BRANCHE PAPETIERE SUR LA PERIODE 2004-2008 % % % % % Source : INSIII 2.5. MISE À NIVEAUDurant la période 2004-2008, le nombre des dossiers approuvés pour la branche papeterie est de 40.L’investissement nécessaire est de 81 848 mNTD soit 502 mTND en diagnostics, 75 489 mTND en investissementsmatériels et 5 857 mTND en investissements immatériels.Le tableau suivant nous donne l’évolution de la situation pour la branche étudiée : TAB. /27 EVOLUTION DES DOSSIERS APPROUVÉS PAR LE BUREAU DE MISE A NIVEAU DANS LA BRANCHE PAPETERIE SUR LA PERIODE 2004-2008 Investissements en mTND Nombre de Années dossiers Diagnostics Matériels Immatériels Total 2004 8 96 16 393 1 571 18 060 2005 11 177 23 940 1 928 26 045 2006 7 88 13 437 703 14 228 2007 11 123 18 140 1 506 19 769 2008 3 18 3 579 149 3 746 Total 40 502 75 489 5 857 81 848 Source : BMNIII.2.6 PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE LA BRANCHE ET OPPORTUNITÉSD’INVESTISSEMENTDans un milieu fortement concurrentiel, l’industrie papetière est, à l’image des autres branches, actuellement enpleine restructuration. Cette tendance présente cependant des intensités différentes d’un sou branche à l’autre.C’est ainsi qu’en tête de filière, dans la fabrication de la pâte, des papiers et des papiers cartons, les entreprises sontsoumises à une faible concurrence intérieure du fait d’une spécialisation spontanée des opérateurs. Cette partie de labranche papetière est d’ailleurs proche de l’industrie lourde et nécessite donc une assiette financière conséquente, cequi est encore peu courant auprès des promoteurs tunisiens. Cependant, il est à craindre qu’avec l’ouverture du marchétunisien, ce segment ait à affronter la forte concurrence étrangère des pâtes, papiers et cartons. Les industriels en sontconscients et ont déjà entamé, pour la plupart d’entre eux, la restructuration de leurs entreprises.En aval, et en particulier dans le marché de l’emballage, le jeu de la concurrence a déjà apporté son double effet :l’amélioration continue du rapport qualité/prix, mais aussi la restructuration des unités. Curieusement, le phénomènede concentration et de fusion ne s’est pas encore développé, à quelques exceptions près. La concurrence est toujourstrès forte pour la maîtrise du marché local. La différence se joue sur la notoriété, le savoir-faire et la capacité deservice. Cette sous branche accuse encore un léger retard technologique par rapport au niveau européen. Ceci estconstaté particulièrement dans la finition, l’utilisation des moyens informatiques, les services connexes. 25
  25. 25. En matière d’investissements nouveaux, les nouvelles données du marché imposent l’orientation vers les activités àforte valeur ajoutée pour les nouvelles créations et vers les investissements technologiques, l’intégration verticale etl’optimisation des capacités pour les unités existantes. Les matières premières fibreuses vierges devenant de plus enplus onéreuses, les projets de recyclage-récupération-valorisation-traitement des déchets et des invendus deviennentenvisageables.Ainsi de l’amont à l’aval de la branche, les idées de projets suivantes peuvent être examinées :• unité de pâte mécanique ou thermomécanique de pin d’Alep et autres résineux du pays ;• unité de décentrage d’invendus de journaux et périodiques ;• unité de pâte kraft blanchie d’eucalyptus du pays ;• unité de triage – prétraitement - classage de vieux papiers ;• unité de collecte de vieux papiers (service) ;• sociétés de services spécialisées dans la prépresse pour les industries graphiques ;• unité de fabrication de papiers enduits : simili sulfurisés, paraffinés, hydrofuges, thermo soudables et autres ingraissables ;• unité de fabrication de papiers fiduciaires, de sécurité, filigranés et spéciaux ;• fabrication d’overlays stratifiés ;• fabrication de pochettes matelassées ;• fabrication de linge en papier, en ouate de cellulose et en tissus (non-tissés) ;• fabrication de papiers peints autocollant 26
  26. 26. III.3 INDUSTRIE DU PLASTIQUEIII.3.1 ENTREPRISES DE LA BRANCHE, EMPLOI ET PARTENARIATLes industries des matières plastiques compte 257 entreprises dont 74 entreprises opèrent sous le régime totalementexportateur. La branche emploie plus de 15 000 personnes dont 12 562 travaillent dans les entreprises de plus de 10emplois. Ces entreprises sont concentrées essentiellement dans le Grand Tunis, Sfax et Sousse, soit 67% du total desentreprises et 71% de l’emploi total. TAB. /28 REPARTITION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU PLASTIQUE PAR REGION Entreprises Emplois Régions TE NTE Total TE NTE Total Grand Tunis 23 64 87 2 037 3 220 5 257 Sousse 15 24 36 1 086 828 1 914 Sfax 1 33 34 1 161 11 1 172 Monastir 7 13 20 288 538 826 Nabeul 8 8 16 918 367 1 285 Autres régions 20 44 63 786 1 318 2 108 Total 74 183 257 5 126 7 436 12 562 Source : API/BDI-Novembre 200984 entreprises de la branche ont été montées en partenariat avec des investisseurs étrangers, dont notamment43 Français et 20 Italiens.Les articles fabriqués dans la branche peuvent être regroupés en 5 gammes de produits :• la fabrication d’articles de ménage, de menuiserie, et d’ameublement ;• la fabrication d’articles à usage agricole : films plastique pour serres, tubes, tuyaux et accessoires pour l’irrigation, grillages.• la fabrication d’articles de bâtiment : tuyauteries, quincaillerie électrique, tubes de protection de câbles électriques, gaines de ventilation ;• la fabrication de divers articles d’emballage ;• la fabrication d’articles techniques à forte valeur ajoutée.Les entreprises appliquent différents procédés :• l’injection ;• l’injection et l’extrusion ;• l’injection, l’extrusion et le soufflage ;• l’injection, le roto et le thermoformage ;• d’autres procédés.III.3.2 PRODUCTION ET VALEUR AJOUTÉELa production d’articles d’emballage est la principale activité de la branche des Industries Plastiques. C’est ainsique certains matériaux, tels que le polystyrène (PS), le polyéthylène (PE), le polychlorure de vinyle (PVC) et lepolyéthylène haute densité (PEHD et le PET), sont utilisés pour le conditionnement de certains liquides et semiliquides alimentaires. Les matériaux cités doivent se plier à plusieurs contraintes : conserver l’arôme du contenu etêtre facilement adoptés par le consommateur compte tenu de la légèreté de l’emballage, de sa facilité d’ouverture et defermeture, surtout après l’introduction des bouteilles en polyéthylène terephtalène one wau «PET».Actuellement, en Tunisie, les parts de marché de ces matériaux sont approximativement les suivantes sur le créneaudu conditionnement des liquides alimentaires :• le PEHD accapare moins de 25% du lait boisson, concurrencé par le berlingot au carton complexe ;• le PET détient la totalité du marché des eaux minérales et une bonne part de celui des boissons gazeuses conditionnées en bouteilles ; 27
  27. 27. • le polystyrène «PS» est l’unique matériau servant au conditionnement des semi liquides alimentaires : yaourt et margarine. De ce fait, il détient 100% du marché et ne laisse aucune place pour les autres matériaux (verre, métal ou papier carton) ;• le polystyrène expansé pour l’emballage de gâteaux, poissons et autres denrées alimentaires destinées pour la réfrigération.Les autres articles, fabriqués en plastique et ne faisant pas partie de la gamme des emballages, sont produits par lesentreprises pionnières du secteur. Il s’agit d’une gamme très variée d’articles appartenant aux secteurs ménager,électroménager et autres.Le taux de la valeur ajoutée pour cette branche est estimé à 29%. TAB. /28 EVOLUTION DE LA PRODUCTION DANS LA BRANCHE DU PLASTIQUE SUR LA PERIODE 2004-2008 En MTND Années 2004 2005 2006 2007 2008 TCAM Valeur de la production 427 438 462 522 564 7% Source : MDCI FIG. /14 EVOLUTION DE LA PRODUCTION DANS LA BRANCHE DU PLASTIQUE SUR LA PERIODE 2004-2008 Source : MDCIIII.3.3 INVESTISSEMENTSLa branche « Plastique » est classée au troisième rang, derrière la branche « Papier Carton» et « Bois, Liège etAmeublement » dans le secteur des Industries Diverses. Ainsi, la valeur moyenne annuelle des investissementsréalisés durant la période de référence s’élève à environ 26 MTND.Le montant investi durant la période 2004-2008 qui est de 130 MTND, représente 21% de l’enveloppe totale(626 MTND) consacrée aux industries diverses durant la même période. TAB. /29 EVOLUTION DES INVESTISSEMENTS REALISES DANS LA BRANCHE DU PLASTIQUE SUR LA PERIODE 2004-2008 En MTND  Années 2004 2005 2006 2007 2008 Total Investissements réalisés 25 26 27 26 26 130 Source :MDCI 28
  28. 28. FIG. /15 EVOLUTION DES INVESTISSEMENTS REALISES DANS LA BRANCHE DU PLASTIQUE SUR LA PERIODE (2004-2008) Source : MDCIII.3.4 ECHANGES EXTÉRIEURSIII.3.4.1. LES IMPORTATIONS :Les importations effectuées au cours de la période 2004-2008 portent sur deux catégories de produits :• matières plastiques de base ;• produits finis en matières plastiques.Les matières plastiques de base couvrent essentiellement les intrants nécessaires à la production. Elles comprennentles matières premières, les produits semi-finis et les autres intrants (colorants et autres adjuvants). La valeur desmatières plastiques de base importées est largement supérieure au montant des importations des produits finis,soit 76%.Le total des importations effectuées au cours de la période 2004-2008 s’élève à 4 803 MTND. Leur valeur est passéede 693 MTND en 2004 à 1 263 MTND en 2008, soit un TCAM de 19%. Cette croissance est due aux multiplesapplications des matériaux plastiques. TAB. /30 EVOLUTION DES IMPORTATIONS DE LA BRANCHE DU PLASTIQUE SUR LA PERIODE 2004-2008 En MTND Années 2004 2005 2006 2007 2008 TCAM Valeur des importations 693 816 899 1 132 1 263 19% Source :INS FIG. /16 EVOLUTION DES IMPORTATIONS DE LA BRANCHE DU PLASTIQUE SUR LA PERIODE 2004-2008 Source : INS 29
  29. 29. Principaux produits importés en 2008En 2008, à titre d’exemple, les principaux produits importés ont été les suivants : Désignation Valeurs en MTND Parts Granulés de plastiques 657 53% Plaques, Feuilles, Bandes et Lames 179 14% Tubes et tuyaux 94 7% Articles sanitaires 6 0% Autres produits 327 26% Total 1 263 100% Source : INS FIG. /17 REPARTITION DES IMPORTATIONS PAR FAMILLES DE PRODUITS EN 2008 Tubes et tuyaux 7% Autres produits 26% Plastiques, Feuilles, Bandes et Lames 14% Granulés de plastiques 53% Source : INSPrincipaux pays fournisseurs en 2008 Pays Valeurs en MNTD Parts France 283 22% Italie 256 20% Arabie saoudite 128 10% Allemagne 101 8% Belgique 67 5% Espagne 64 5% Autres pays 364 29% Total 1 263 100% Source : INSLes pays de l’Union Européenne sont les principaux fournisseurs de la Tunisie, leur part est de 60 % en 2008. 30
  30. 30. III.3.4.2. LES EXPORTATIONSLes exportations ont plus que doublé en valeur durant la période considérée passant de 166 MTND en 2004 à 379MTND en 2008 soit un TCAM de 23%.Elles peuvent être classées en matières plastiques de base et en produits finis. Contrairement aux importations, lavaleur des matières premières exportées n’est pas importante comparativement à celle des exportations de produitsfinis, car la Tunisie ne dispose pas d’industrie pétrochimique, à la base des matières premières plastiques. TAB. /31 EVOLUTION DES EXPORTATIONS DE LA BRANCHE DU PLASTIQUE SUR LA PERIODE 2004-2008 En MTND Années 2004 2005 2006 2007 2008 TCAM Valeur des exportations 166 163 198 343 379 23% Source:INS FIG. /18 EVOLUTION DES EXPORTATIONS DE LA BRANCHE DU PLASTIQUE SUR LA PERIODE 2004-2008 Source : INSPrincipaux produits exportés en 2008En 2008, les principales exportations de la branche du plastique par catégorie de produits se présentent ainsi : Désignation Valeurs en MTND Parts Tubes et tuyaux 65 17% Plaques, feuilles, bandes et lames 64 17% Articles techniques 46 12% Articles sanitaires 2 1% Autres produits 202 53% Total 379 100% Source : INS 31
  31. 31. FIG. /19 REPARTITION DES EXPORTATIONS DU PLASTIQUE PAR FAMILLE DE PRODUIT EN 2008 Tubes et tuyaux 17% Articles techniques 12% Autres produits 53% Articles sanitaires 1% Plaques, feuilles, bandes et lames 17% Source : INSPrincipaux clients en 2008 Pays Valeur en MNTD Parts France 157 41% Italie 56 15% Libye 28 7% Allemagne 18 5% Algérie 12 3% Autres pays 108 28% Total 379 100% Source : INSLes pays de l’UE sont aussi les premiers clients de la Tunisie en plastique soit 61% des exportations totales pourl’année 2008.III.3.4.3. TAUX DE COUVERTURE :Le taux de couverture de la branche du plastique sur la période considérée a évolué ainsi: TAB. /32 EVOLUTION DU TAUX DE COUVERTURE DANS LA BRANCHE DU PLASTIQUE SUR LA PERIODE 2004-2008 En MTND Années 2004 2005 2006 2007 2008 Total Valeur des importations 693 816 899 1 132 1 263 4 803 Valeur des exportations 166 163 198 343 379 1 249 Taux de couverture en % 24 20 22 30 30 26 Source :INS 32
  32. 32. Il est à signaler que ce taux a connu une évolution et cela est dû au développement des exportations de la brancheparticulièrement vers la Libye et L›Algérie. FIG. /20 EVOLUTION DU TAUX DE COUVERTURE DANS LA BRANCHE DU PLASTIQUE ( 2004 - 2008 ) Source : INSIII.3.5. MISE À NIVEAU :Durant la période 2004-2008, le nombre des dossiers approuvés relatif à la branche « plastique » est de 26.L’investissement nécessaire est de 58 051 mTND soit 342 mTND en diagnostic, 53 177 mTND en investissementsmatériels et 4 532 mTND en investissements immatériels.Le tableau suivant nous donne l’évolution de la situation pour la branche du plastique : TAB. /33 EVOLUTION DES DOSSIERS APPROUVÉS PAR LE BUREAU DE MISE A NIVEAU DANS LA BRANCHE DU PLASTIQUE SUR LA PERIODE 2000-2004 Nombre de Investissements en mTND Année de dossiers Diag Mat immat Total 2004 5 62 9 640 994 10 696 2005 5 61 4 137 983 5 181 2006 4 54 7 822 315 8 191 2007 8 109 19 145 1 564 20 818 2008 4 56 12 432 675 13 163 Total 26 342 53 177 4 532 58 051 Source : BMNIII.3.6 PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE LA BRANCHE ET OPPORTUNITÉSD’INVESTISSEMENTLes plastiques techniques, actuellement importés et dont les applications en Tunisie sont récentes, peuvent offriret développer d’intéressants créneaux d’investissement particulièrement en partenariat avec les pays de l’UnionEuropéenne.Il reste à prospecter les voies d’acquisition du «know-how» par les industriels tunisiens. Ceci peut avoir lieu soitpar l’achat direct de licence de fabrication ou, et cela serait l’idéal, par le biais de partenariats financiers et/oucommerciaux avec des entreprises européennes déjà existantes.L’introduction dans le secteur des produits alimentaires liquides de nouveaux types d’emballages en matière plastiquea contribué à la promotion et au développement de ce secteur, tant sur le marché local qu’à l’extérieur.Ces emballages pourraient concurrencer sérieusement ceux fabriqués à partir d’autres matériaux : verre, métal,carton, bois, etc. 33
  33. 33. Certaines entreprises tunisiennes, soucieuses de la nécessité d’améliorer la qualité de leurs produits, ont adopté denouvelles technologies pour aboutir à l’allégement et à la possibilité de recyclage aussi bien des déchets de matièresque des produits finis. A titre d’exemple, citons les bouteilles en PET utilisées pour les boissons gazeuses, eauxminérales et autres.Au niveau écologique, si on considère que la nuisance des matières plastiques à l’environnement se limite uniquementà la non biodégradabilité de certaines variétés, le volet environnemental ne cesse de marquer les tendances dedéveloppement de cette branche. Des efforts sont déployés par les Centres de Recherche et de Développement auniveau international, en vue d’alléger les produits finis et d’utiliser des matières premières facilement recyclables oubiodégradables. De ce fait le P.E.T, se substituant au P.V.C, est confronté au P.E.N, produit relativement plus cher,mais présentant des caractéristiques de biodégradabilité plus performantes.Le grand problème de l’activité plastique reste la fabrication et l’entretient des moules.Des possibilités d’investissements rentables dans la branche peuvent être explorées dans les niches suivantes :• fabrication de mousse plastique rigide ;• fabrication d’alvéoles plastiques pour blisters ;• fabrication de bandes adhésives et de bandes enduites hot-melt thermo soudables ;• fabrication de boites pliantes en plastique (avec ou sans fabrication de plaques) ;• fabrication de tourets et tambours en matière plastique (pour câbles électriques) ;• fabrication d’ampoules en matière plastique. 34
  34. 34. III.4 BRANCHE «DIVERS»III.4.1 ENTREPRISES DE LA BRANCHE, EMPLOI ET PARTENARIATLa branche «Divers» du secteur des Industries Diverses regroupe 135 entreprises dont 97 unités employant plus de10 personnes et une multitude de micro entreprises dont une bonne partie appartient au secteur non structuré àcaractère artisanal. On recense, dans la partie structurée de la branche, 5 077 emplois.Sur les entreprises de plus de 10 salariés, 43 unités sont totalement exportatrices. Celles-ci sont dans la fabricationd’articles de sport (fabrication de snowboards en particulier), les jeux et jouets et dans la bijouterie de fantaisie.On dénombre dans la branche 28 entreprises à capitaux totalement ou partiellement étrangers. Ces entreprises serencontrent essentiellement dans la fabrication d’articles de sport, de jeux et jouets. Les capitaux de ces entreprisessont essentiellement français (8), italiens (5), allemands (4).La branche «Divers», dans ses principales activités, comprend la gamme de produits suivants :• jouets et jeux éducatifs ;• lustrerie, miroiterie ;• bijouterie de fantaisie, garnitures, fermetures à glissière, médailles et écussons ;• instruments de musique ;• horlogerie : montres et réveils ;• taille de diamant et de corail ;• articles de sport ;• brosserie et pinceauterie ;• canaux, poussettes, parasols… • cassettes audio et vidéo (édition) ;• lunetterie, optiques, prothèses dentaires ;• matériaux récupérés recyclables.III.4.2 PRODUCTION ET VALEUR AJOUTÉELa valeur de la production a atteint 2 318 MTND durant toute la période 2004-2008 passant de 360 MTND en 2004à 538 MTND en 2008, soit un taux de croissance de 11%.Le taux de la valeur ajoutée de cette branche est estiméà 42%. TAB. /34 EVOLUTION DE LA PRODUCTION DANS LA BRANCHE «DIVERS» SUR LA PERIODE 2004-2008 En MTND Années 2004 2005 2006 2007 2008 TCAM Valeur de la production 360 441 476 503 538 11% Source : MDCI FIG. /21 EVOLUTION DE LA PRODUCTION DANS LA BRANCHE «DIVERS» SUR LA PERIODE 2004-2008 Source : MDCI 35
  35. 35. III.4.3 INVESTISSEMENTSLes investissements réalisés dans cette branche sont passés de 10 MTND en 2004 à 12 MTND en 2008. TAB. /35 EVOLUTION DES INVESTISSEMENTS REALISES DANS LA BRANCHE «DIVERS» SUR LA PERIODE 2004-2008 En MTND Années 2004 2005 2006 2007 2008 Total Investissements réalisés 10 10 10,5 11,7 12 54,2 Source :MDCI FIG. /22 EVOLUTION DES INVESTISSEMENTS REALISES DANS LA BRANCHE « DIVERS » SUR LA PERIODE 2004-2008 Source : MDCIIII.4.4 ECHANGES EXTÉRIEURSIII.4.4.1. LES IMPORTATIONSLes importations de la branche «Divers» sur la période (2004-2008) ont évolué de la manière suivante : TAB. /36 EVOLUTION DES IMPORTATIONS DE LA BRANCHE «DIVERS» SUR LA PERIODE 2004-2008 En MTND Années 2004 2005 2006 2007 2008 TCAM Valeur des importations 147 264 201 243 299 19% Source: I NS FIG. /23 EVOLUTION DES IMPORTATIONS DE LA BRANCHE «DIVERS» SUR LA PERIODE 2004-2008 Source : INS 36
  36. 36. Principaux produits importés en 2008 Produits Valeurs en MTND Parts Optiques et appareils scientifiques 90 30% Métaux précieux et monnaies 68 23% Coiffures 2 1% Duvet et fleurs artificielles 0,7 0%  Autres 139 46% Total 299 100%  Source : INSPrincipaux pays fournisseurs en 2008 Pays Valeurs en MTND Parts Italie 96 32% France 66 22% Chiner.P. 27 9% Allemagne 25 8% USA 15 5% Japon 12 4% Suisse 7 2% Espagne 6 2% Autres pays 45 15% Total 299 100% Source : INSIII.4.4.2. LES EXPORTATIONS :Les exportations ont connu sur la période 2004-2008 les variations contrastées, soit un total de 838 MTND : TAB. /37 EVOLUTION DES EXPORTATIONS DE LA BRANCHE «DIVERS» SUR LA PERIODE 2004-2008 En MTND Années 2004 2005 2006 2007 2008 TCAM Valeur des exportations 92 115 192 176 263 30% Source : INS FIG. /24 EVOLUTION DES EXPORTATIONS DE LA BRANCHE «DIVERS» SUR LA PERIODE (2004-2008) Source : INS 37

×