Internet des objets :  concept ou réalité ? Mathieu Weill, Mohsen Souissi AFNIC Conférence : « Ombres et lumières du Web d...
<ul><li>Paradigme relativement r éc e nt, vocable IdO très largement adopté </li></ul><ul><li>Acceptions assez diff ére nt...
Quelques exemples d’usage Source : http://www.engadget.com/2008/01/14/microsoft-and-mediacart-prepping-self-checkout-carts...
<ul><li>Des objets  très différents, aux propriétés physiques très variées </li></ul><ul><ul><li>Taille, autonomie, capaci...
<ul><li>Plusieurs paramètres entrent en jeu : y a-t-il des combinaisons gagnantes ? </li></ul><ul><ul><li>Co ût unitaire :...
<ul><li>Craintes légitimes en matière de protection des droits et des libertés des personnes </li></ul><ul><ul><li>Ne sera...
<ul><li>L’IdO est un domaine dont les contours sont encore loin d’ ê t re dé f i nis </li></ul><ul><ul><li>Tension entre d...
<ul><li>Il n’existe pas aujourd’hui d’écosystème rassemblant l’ensemble des acteurs intéressés/concernés par les aspects I...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Internet des objets: Concept ou réalite

1,759

Published on

Présentation par l'AFNIC (Mathieu Weill & Mohsen Souissi) sur l'Internet des Objets (IdO) à la conférence : «Ombres et lumières du Web de demain» le 24 mars 2011 à Paris.

L’Internet des objets est une extension de l’Internet actuel à tous les objets pouvant communiquer, de manière directe ou indirecte, avec des équipements électroniques eux-mêmes connectés à l’Internet...

0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
1,759
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
70
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide
  • L&apos;AFNIC, Association Française pour le Nommage Internet en Coopération, est une association à but non lucratif régie par la loi du 1er juillet 1901. Elle est l&apos;organisme chargé de la gestion administrative et technique des noms de domaine en . fr (France) et . re (Île de la Réunion). L&apos;association a été créée en décembre 1997 par la volonté conjointe de l&apos;INRIA (Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique) et de l&apos;État, représenté par les ministères chargés des télécommunications, de l&apos;industrie et de la recherche. L&apos;AFNIC est composée d&apos;utilisateurs, de prestataires de services internet, d&apos;organisations internationales et de représentants des pouvoirs publics.
  • Internet des objets: Concept ou réalite

    1. 1. Internet des objets : concept ou réalité ? Mathieu Weill, Mohsen Souissi AFNIC Conférence : « Ombres et lumières du Web de demain  » 24 mars 2011 - Paris
    2. 2. <ul><li>Paradigme relativement r éc e nt, vocable IdO très largement adopté </li></ul><ul><li>Acceptions assez diff ére ntes selon les communaut é impliquées/concernées </li></ul><ul><li>E x emples : </li></ul><ul><ul><li>Pour GS1/EPCglobal : la RFID représente une composante importante de l’IdO </li></ul></ul><ul><ul><li>Pour l ’P SO Alliance : schématiquement, si un objet ne « parle » pas IP, il n’a pas sa place dans l ’Id O </li></ul></ul><ul><li>Proposition de définition fédératrice : </li></ul><ul><li>« L ’In ternet des objets est une extension de l’I n ternet actuel à tous les objets pouvant communiquer, de mani ère directe ou indirecte, avec des équ ipements éle ctroniques eux-m êm e s connect és à l ’In ternet » </li></ul>Que recouvre le vocable « Internet des objets » (IdO) ?
    3. 3. Quelques exemples d’usage Source : http://www.engadget.com/2008/01/14/microsoft-and-mediacart-prepping-self-checkout-carts-with-rfid/ Source : http://energy-options.info/ Passage automatique à la caisse Réseaux de capteurs
    4. 4. <ul><li>Des objets très différents, aux propriétés physiques très variées </li></ul><ul><ul><li>Taille, autonomie, capacité mémoire, intelligence </li></ul></ul><ul><ul><li>Exemples : puces RFID (actives ou passives), capteurs, robots ménagers… </li></ul></ul><ul><li>Des modes de communication différents </li></ul><ul><ul><li>Filaire vs sans fil (bandes de fréquence ?), IP vs non IP, portée (courte, moyenne ou longue) </li></ul></ul><ul><ul><li>Connexion à l’Internet : directe vs indirecte (quelles interfaces ?) </li></ul></ul>Enjeux technologiques : gérer le foisonnement Réseau de capteurs Source: http://mychoicedelhi.blogspot.com/ Radio-étiquette RFID active Source: http://gaorfid.com/ Radio-étiquette RFID passive Source: http://barcode-solutions.com/
    5. 5. <ul><li>Plusieurs paramètres entrent en jeu : y a-t-il des combinaisons gagnantes ? </li></ul><ul><ul><li>Co ût unitaire : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Seuil de rentabilité, taille du marché espéré (« grand public » vs « niche ») </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Co ût d’intégration de l’élément électronique dans le milieu physique (objet) </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Taille, résistance, emballage… : dépasse souvent le coût unitaire de production </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Coût d’intégration dans le réseau de communication </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Coût du développement, de l’installation & configuration </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>La valeur ajoutée réside dans le service de communication rendu </li></ul></ul></ul><ul><li>Ma îtrise de la chaîne de valeur et du nouveau marché </li></ul><ul><ul><li>Acteurs qui ne maîtrisent chacun qu’une partie de la chaîne de valeur </li></ul></ul><ul><li>Importance de l’interopérabilité et des standards communs ouverts </li></ul><ul><ul><li>À la base du succès de l’Internet : un potentiel d ’in novation plus important + des économies majeures peuvent être réalisées </li></ul></ul><ul><ul><li>Il y a une contrepartie : risque de tomber dans une tension forte entre fabricants d ’ob jets et fournisseurs de services IdO </li></ul></ul>Enjeux économiques : quels modèles ?
    6. 6. <ul><li>Craintes légitimes en matière de protection des droits et des libertés des personnes </li></ul><ul><ul><li>Ne serait-ce que par extrapolation des effets des réseaux sociaux de l’Internet d’aujourd’hui </li></ul></ul><ul><ul><li>Compromis individualisé : un nouvel usage adopté  une nouvelle concession sur sa vie privée </li></ul></ul><ul><ul><li>« Droit au silence des puces » </li></ul></ul><ul><li>Croissance des risques d’espionnage industriel/économique </li></ul><ul><ul><li>Accès à des donnés sensibles d’autant plus facilité que des standards sont massivement déployés </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>C’est le revers de la médaille </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>La « protection à 100% » sur l’Internet est un mythe </li></ul></ul></ul><ul><li>… </li></ul>Enjeux et impacts sociétaux
    7. 7. <ul><li>L’IdO est un domaine dont les contours sont encore loin d’ ê t re dé f i nis </li></ul><ul><ul><li>Tension entre des acteurs divers qui le revendiquent chacun à sa manière </li></ul></ul><ul><li>Une activité de standardisation nécessaire et utile </li></ul><ul><ul><li>Des choix techniques lourds à effectuer et qui nécessitent : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Une compréhension commune des besoins et des enjeux </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Une concertation entre les différentes parties prenantes (« stakeholders ») </li></ul></ul></ul><ul><li>Mais les organismes de standardisation multiples et peu lisibles </li></ul><ul><ul><li>La multiplicité et la diversité ne sont pas un problème en soi </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Elle peut être très utile quand ils coopèrent sur des domaines de spécialité complémentaires </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Le manque de coopération, voire la redondance peuvent être un frein redoutable (cf. IETF vs ITU sur MPLS) </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Rappel : L’IdO est un dérivé de l’Internet </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>La problématique de la gouvernance de l’IdO hérite de celle de l’Internet </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Ce n’est déjà pas simple avec l’Internet, sans les objets ;-) </li></ul></ul></ul>Quels modèles de gouvernance ?
    8. 8. <ul><li>Il n’existe pas aujourd’hui d’écosystème rassemblant l’ensemble des acteurs intéressés/concernés par les aspects IdO </li></ul><ul><li>Penser à un protocole/dispositif commun pour régir un ensemble d’objets aux propriétés très disparates et des technologies très hétérogènes est une gageure </li></ul><ul><li>L’Internet des objets serait plut ôt un « web des objets » (organisés en « silos ») plus ou moins visibles et avec un rôle plus ou moins actif et des marchés plus ou moins développés </li></ul>Conclusion http://www. internetactu . net/2011/02/22/de-linternet-des-objets-au-web-des-objets/
    1. A particular slide catching your eye?

      Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

    ×