Your SlideShare is downloading. ×
La Contention orthodontique
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

La Contention orthodontique

14,371

Published on

Published in: Health & Medicine, Travel
2 Comments
6 Likes
Statistics
Notes
  • merci c'est très intéressant
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here
  • merci trés intéressant!
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here
No Downloads
Views
Total Views
14,371
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
247
Comments
2
Likes
6
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. La contention orthodontique BOUGUEZZI ADEL Réalisé par :
  • 2. PLAN:
    • Définition et buts
    • Les principes de la contention
    • Les facteurs influençant la contention:
    • Les Modalités De Contention
    • Les Dispositifs De Contention
    • Conclusion
  • 3. І -Définition:
    • Par définition la contention, c’est l’ensemble des procédés et des appareils destinés à s’opposer aux tendances naturelles de retour aux caractéristiques originelles de la malocclusion. Elle doit être immédiate chez l’adulte pour consolider les résultats obtenus.
  • 4. But:
    • Selon HUGOLAGER, le but de la contention est d’éviter la récidive de la malocclusion initiale en stabilisant le résultat du ttt pendant une certaine période du temps. Ceci permet aux tissus concernés de s’adapter aux nouvelles conditions .
  • 5.
    • La contention doit être immédiate:
    • REITAN, a montré que lorsqu’un dispositif actif appliqué sur une dent était ôté:
    • le mouvement de récidive était maximal après deux heures, très important les cinq premières heures, puis modéré ensuite.
    • Les principes de la contention
    2. La contention doit être intelligente Le praticien doit analyser les modifications obtenues et leur attribuer un mode de contention spécifique, adapté à la malocclusion, au comportement du sujet et au traitement exécuté.
  • 6.
    • La contention doit être fixée :
    • Le dispositif de contention doit, dans toute la mesure de possible, être fixé;
    • lorsqu’elle est assurée par une plaque amovible,les accidents qui interrompent la contention sont extrêmement fréquentes
    • La contention doit être prolongée:
    • Poursuivie jusqu’à:
    • La fin de la croissance faciale.
    • L’équilibre musculaire et le comportement fonctionnel s’avèrent en harmonie avec les résultats morphologique du traitement.
    • L’équilibre occ soit assuré.
  • 7. 1-l’influence des dents de sagesse:
    • Dans les récidives des ttts orthodontiques elle a été invoqués par beaucoup d’auteurs
    • En fait on tend à expliquer le chevauchement ant
    • par une croissance finale
    • en avant de la mandibule,
    • tandis que la croissance
    • maxillaire a été déjà
    • cessée.
    • Facteurs influençant la contention:
  • 8. 2-La vitesse de traitement :
    • Elle a une influence indiscutable sur la stabilité.
    • Une dent en rotation, corrigée et débaguée immédiatement après, récidivera probablement en quelques heures.
    • Il est par conséquent conseillé de réduire les rotations, dés le début du ttt, par les arcs de nivellement. Les bagues et les arcs étant portés environ 24 mois serviront de contention.
    • 3- Le plan d’occlusion:
    Si sa modification est incompatible avec l’esthétique et l’équilibre musculaire, il a tendance à revenir à son état initial.
  • 9. 4-La dysharmonie de Bolton:
    • C’est la différence de tailles des dents.
    • Elle est parfois la cause des difficultés à obtenir des rapports d’occlusion correctes.
    • Cette dysharmonie peut être une raison évidente pour faire un « stripping » ou diminution de la largeur mésio-distale des points de contact au moment du débaguage.
    5-la supraclusion incisive:
    • C’est un des symptômes les plus récidivants.
        • Elle est un facteur aggravant dans la pathogénie des dysmorphoses associées
        • Elle occasionne des traumatismes responsables des parodontopathies
        • Elle peut être à l’origine de troubles articulaires et de dysfonction de l’ATM.
  • 10.
    • Les Modalités De La Contention
    • La contention est très différente selon la croissance typologique, la dysmorphose, l’étiologie, l’âge et le sexe.
    • Reidel distingue plusieurs groupes de contention:
  • 11. Groupe I: Aucune Contention
    • L’occlusion croisée ant, à condition d’avoir établi un recouvrement incisif suffisant.
    • L’occlusion croisée post:
    • Les Canines sup en rétention palatine. Les 2 PM inf en rétention.
    • Les Cas de CL II traités avec FEO pour restreindre la croissance.
    • Une prothèse fixe est posée après un déplacement dentaire.
  • 12. Groupe II:
    • Contention Permanente ou Semi Permanente a une ou deux Arcades:
    • Les cas où il y a eu de l’expansion.
    • les cas de CL II ou CL III traités avec des élastiques intermaxillaires.
    • les cas où il y avait des espaces considérables.
  • 13. Groupe III: Contention de longueur Variable
    • Les cas de CL II avec ou sans extraction nécessitant une rétention maxillaire dont le seul problème de contention est le maintien du sens vertical.
    • Exp: La contention peut être continue pendant 6 mois, et nocturne les 12 mois suivants.
    • Cas de supraclusion incisive profonde ou brachyfaciaux CL II – Ces cas peuvent nécessiter une durée indéterminée de contention.
  • 14. V- Les différents dispositifs de contention:
    • Ils sont très variés, et peuvent être classés en:
    • _ dispositifs fixes
    • _ dispositifs amovibles
    • _ procédés gnathologiques
    • _ procédés chirurgicaux
  • 15. 1- Dispositifs fixes:
  • 16. a) Arcs linguaux: Collés lingualement: On utilise souvent un fil torsadé qui est collé directement sur toutes les dents
  • 17.
    • Ou bien le fil est soudé sur deux facettes métalliques, collées généralement sur les canines.
  • 18. Arc Lingual sur Bague: C’est un fil métallique soudé sur des bagues canines ou prémolaires. Il doit être parfaitement ajusté aux faces linguales des dents.
  • 19.
    • ces dispositifs sont soudés sur des bagues ou collés lingualement,
      • De canine à canine
      • De prémolaire à prémolaire
      • De molaire à molaire
      • Ils sont surtout employés à l’arcade inf pour prévenir les changement de longueur ou de largeur, pour prévenir la récidive des rotation.
        • Avantage: peu gênant pour le patient.Il nécessite une surveillance toutes les 6 à 8 semaines max.
        • Inconvénient: rétention de plaque bactérienne et de tartre.
  • 20. B) L’attelle de contention:
    • Lorsque on souhaite stabiliser des dents très mobiles, il est nécessaire de poser une attelle.
    Certaines d’entre elles sont souples faites dans un matériau thermoformé de type polychlorure de vinyle
  • 21. Ou bien métalliques coulées:
  • 22.
    • Les dispositifs amovibles:
  • 23.
    • Avantages:
    • - ils sont facilement acceptés et ne gênent pas l’élocution, s’ils sont correctement réalisés.
    • - Ils permettent de placer des ressorts pour la correction de mal positions ou de récidives mineures.
    • Inconvénients:
    • - N’incorporent pas l’ensemble des couronnes dentaires.
    • - Interférences des crochets.
    • - Risque de perte d’ancrage.
    • - Réouverture des espaces d’extractions.
  • 24. a) Les plaques palatines simples:
    • Elles permettent le maintien de l’arcade sup dans ses dimensions sagittales et transversales.
    • Ces plaques vestibulaires peuvent se porter conjointement ou non avec une force extra-orale conventionnelle ou exercée sur arc vestibulaire.
  • 25. b) Les plaques de Hawley:
    • C’est la contention standard la plus répandue. Elle est composée de deux Adams qui assurent la rétention et d’un arc vestibulaire de canine à canine .
    • Les plaques de Hawley
    • peuvent être portées jour et nuit
    • pendant des mois ou seulement
    • la nuit.
  • 26. c) Les activateurs:
    • Il s’agit de conserver, de consolider ou d’améliorer les rapports maxillo-mandibulaires dans le sens vertical sup, ou dans le sens antéro-postérieur dans une faible proportion.
    • Parmi les plus employés:
    l’activateur d’Andersen
  • 27. d) Le tooth positionner:
    • Il s’agit d’un protège dent qui peut être exécuté en résine molle, en caoutchouc ou en silicone transparent. Tous ces matériaux élastiques lui confèrent une souplesse idéale pour la contention.
    • - Indications:
    • - il permet la fermeture des espaces laissées par l’épaisseur des bagues
    • - il coordonne les deux arcades
    • - il corrige les petits décalages vestibulo linguaux
    • - il achève les petits détails de rotation
    • - il améliore les faibles inclinaisons axiales
    • - il termine l’engrènement cuspidien
    • - il maintien et stabilise le résultat obtenu par le ttt
  • 28.
    • - Limites:
    • - Patient non coopératif
    • - Patients et parents non motivés
    • - Les cas où la malocclusion
    • dépasse les possibilités de positionner
     L’appareil va agir seul, sans aide extérieure, uniquement grâce à son élasticité et sous la pression des forces masticatoires
  • 29.
    • Les procédés gnathologiques
  • 30.
    •  Ces procédés d’équilibration ne sont pas des dispositifs de contention, mais ils favorisent la contention terminale:
    • a) L’équilibration occlusale:
    • Elle peut être utilisée pendant ou après le ttt actif. La position des bagues est importante pour éviter l’introduction d’un facteur traumatogène.
    • Lorsque le programme d’équilibration est terminé sur les empreintes , il suffit de le transférer sur le patient.
  • 31. b) Le Stripping:
    • Il permet de diminuer la largeur mésio-distale des dents pour atténuer le risque de chevauchement après suppression totale des appareils. Il favorise le maintien des résultats. Le stripping se fait le plus souvent sur les dents ant.
    • Il se fait par un stripper ou à la main avec des bandes métalliques émerisées de grains différents et décroissants.
    • Les raisons de l’emploi sont:
    • Corriger le chevauchement et
    • donner une meilleur forme à l’arcade.
    • Améliorer les rapports d’arcades
    • max et mand.
  • 32.
    • La gingivectomie
    • La glossectomie
    • Les ostéotomies et plasties chirurgicales
    Les procédés chirurgicaux
  • 33. Conclusion
    • La contention dépend beaucoup du type de cas traité; elle doit être différentielle et se considère comme un additif temporaire ou permanent au plan de traitement.
    • C’est au moment de la phase de contention que commence la satisfaction de l’orthodontiste avec celle du patient qui voit se terminer la correction de la malocclusion.
  • 34. Merci Pour Votre Attention Merci Pour Votre Attention

×