Enjeux et demarches RFID en bibliothèques
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Enjeux et demarches RFID en bibliothèques

on

  • 8,531 views

Enjeux de la RFID dans les bibliothèques_ journée d'étude ADDNB du 14 mai 2007

Enjeux de la RFID dans les bibliothèques_ journée d'étude ADDNB du 14 mai 2007

Statistics

Views

Total Views
8,531
Slideshare-icon Views on SlideShare
8,080
Embed Views
451

Actions

Likes
0
Downloads
213
Comments
1

5 Embeds 451

http://www.scoop.it 398
http://www.pearltrees.com 39
http://www.slideshare.net 11
http://webcache.googleusercontent.com 2
http://logistics-international.blogspot.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

CC Attribution-NonCommercial LicenseCC Attribution-NonCommercial License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel

11 of 1

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
  • Catherine Auzou (Clamart) revient d'abord sur la RFID, puis décrit les démarches imposées dans la mise en oeuvre.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Enjeux et demarches RFID en bibliothèques Enjeux et demarches RFID en bibliothèques Presentation Transcript

    • Gestion automatisée des documents par RFID Pour les transactions dans les bibliothèques publiques
    • Introduction
      • RFID : comment cela marche ?
      • La gestion automatisée des documents appliquée aux bibliothèques publiques
      • Mise en œuvre d’une gestion automatisée
    • RFID : comment cela marche ?
      • RFID = Radio Fréquence Identification Digitale
      • Une puce électronique dans laquelle on va injecter des données, couplée avec une antenne radio (qui peut être amplifiée par un « booster »)
      • Une platine (ou un portique de détection) qui peut détecter les informations de la puce, couplée à un logiciel de gestion de stock (qui peut être un SIGB)
    • Le cahier des charges : objectifs du projet
          • améliorer le service rendu au public en diminuant les temps d’attente aux banques de prêt
          • optimiser le temps de travail du personnel et, en conséquence, automatiser, rationaliser et simplifier toutes les procédures de reclassement ou de récolement des collections ainsi que les procédures de prêt aux individuels ou entre les bibliothèques du réseau, afin d’être plus disponible pour répondre aux demandes du public.
    • La fourniture d’un matériel de gestion automatisée des documents
      • Progiciel d’automatisation des transactions des documents
      • Automates de pr êt (sans les retours)
      • Fournitures de 3 types d’étiquettes (imprimés, CD ou DVD, « boosters »)
      • Matériel de lecture des étiquettes (« platines » et lecteurs d’inventaires pour reclassement des doc.)
      • Formation des utilisateurs
      • Portiques antivol (comptage ou non des usagers)
    • Normalisation des étiquettes
      • Les étiquettes sont composées d’une puce et d’une antenne radiofréquence
      • Elles répondent à la norme ISO 18000-3
      • Elles répondent également à la recommandation entre les fournisseurs pour la gestion de l’antivol (avril 2006)
      • Elles peuvent être lues par les principaux fournisseurs du marché
    • Dialogue entre SIGB et progiciel de gestion automatisée
      • S’assurer que l’éditeur du progiciel SIGB a développé une interface avec le fournisseur du RFID
      • Comment sont gérer les messages concernant les réservations? Les renouvellements d’adhésion ? Les amendes pour retard ?…
    • Comment associer le personnel
      • Démonstration du système RFID
      • Démonstration d’autres systèmes antivol (électromagnétique)
      • Visites de bibliothèques déjà équipées (Rennes, …), si possible du m ême SIGB
      • Organisation de la banque de prêt
    • Comment emporter la décision politique
      • Co ût reste supérieur aux systèmes « classiques »
      • En associant la médecine du travail et en portant la réflexion sur les problèmes squeletto-musculaires des agents qui portent les livres (1 kg/livre en moyenne)
      • en organisant une démonstration pour le Comité Hygiène et Sécurité
    • Impact sur le service public
      • La transaction effectue le pr êt et la désactivation de l’antivol dans le même temps (2 fois plus vite qu’un système électromagnétique)
      • L’automate de prêt permet une transaction encore plus rapide et délivre un ticket qui récapitule l’ensemble des prêts de l‘adhérent et les dates de retour
      • Aspect ludique de l’utilisation de l’automate pour les enfants et transaction très rapide pour les adultes
    • Calendrier de mise en œuvre 1
      • Rédaction des pièces du MAPA (2 à 4 semaines)
      • Temps de publicité (4 semaines)
      • Dépouillement des offres et négociation (4 à 6 semaines)
      • Notification (4 semaines)
      • Le système peut- être subventionné dans le cadre de la DGD 2ème part (mobilier)
    • Calendrier de mise en œuvre 2
      • Temps de formation des équipes et prise en main du logiciel d’encodage (2 jours)
      • Temps d’encodage (1 500 doc. par jour et par équipe de 2 personnes)
      • Installation des platines et des portiques (3 jours)
      • Dialogue avec l’éditeur du SIGB (…)
      • Période de prise en main et tests des platines et des documents (4 à 5 j.)
    • Objectifs 2007
      • Systématiser l’utilisation des automates de pr êt pour le public
      • Diminuer le nombre de personnes à l’accueil (4 à 1) seulement chargées des inscriptions, des réservations et des « dysfonctionnements »
      • Mettre en œuvre le lecteur d’inventaires pour le reclassement
      • Equiper les deux annexes (13 000 documents)