Académie sur les migrations de main d'oeuvre - module de pré-formation
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share

Académie sur les migrations de main d'oeuvre - module de pré-formation

  • 341 views
Uploaded on

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
341
On Slideshare
242
From Embeds
99
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
2
Comments
0
Likes
0

Embeds 99

http://migration.itcilo.org 99

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide
  • A smaller-than-expected decline in 2009 overall, but differences across regions Remittances to Mexico started declining in early 2008, but there are emerging signs of a bottoming out Remittances to Latin America and Caribbean appear to be bottoming out US employment levels – signs of recovery for migrant workers Remittances to Bangladesh, Pakistan and the Philippines are still growing, mainly from the GCC “ Sale effect” -Exchange rate effects encouraged investment-related remittances to India Widening interest rate differentials sustained incentives to send remittances to India Currency effects Depreciation of the ruble has reduced remittance flows to Central Asian countries in US dollar terms (Tajikistan) Weakness of the British pound may be related to a larger decline in remittances in US dollar terms

Transcript

  • 1. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007www.itcilo.org International Training Centre of the ILO 1Module de pré-formation:Académie sur les migtrations demain-d’oeuvre2013
  • 2. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Quelques définitionsComment comprenez vous cestermes?Migration?Émigration?Immigration?Migration de main-d’œuvre?
  • 3. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007• Migration: mouvement ou déplacement d’un endroit àun autre qui peut être individuel ou collectif – spontané–interne ou international – pour différentes raisons.• Émigration: acte de quitter un État avec pour objectif des’installer dans un autre État. Le cadre normatifinternational des droits de l’homme souligne quechaque personne doit être libre de quitter quelque paysque ce soit, notamment son propre pays, et queuniquement dans des circonstances très limitées desÉtats peuvent imposer des restrictions aux droits d’unindividu de quitter son territoire.• Immigration: processus par lequel des non nationauxentrent dans un pays en vue de s’y installer.Quelques définitions
  • 4. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Quelques définitionsMigration de main-d’œuvreDéfinit comme le mouvement depersonnes depuis leur pays d’originevers un autre pays dans le but d’yobtenir un emploi
  • 5. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Quelques définitionsTravailleurs migrantsConvention internationale sur la protection des droitsde tous les travailleurs migrants et des membres de leurfamille:•désigne les personnes qui vont exercer, exercent ou ont exercé une activitérémunérée dans un Etat dont elles ne sont pas ressortissantesC097 - Convention (n° 97) sur les travailleurs migrants(révisée), 1949•désigne une personne qui émigre dun pays vers un autre pays en vuedoccuper un emploi autrement que pour son propre compte; il inclut toutepersonne admise régulièrement en qualité de travailleur migrant
  • 6. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Quelques chiffresQu’est-ce que représente ceQu’est-ce que représente cechiffre?chiffre?214 Million in 2010214 Million in 2010
  • 7. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Migrants = 3 % de lapopulation mondiale
  • 8. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Répartition de lapopulation migrante
  • 9. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Évolution de la populationmigrante 1965 - 2010
  • 10. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Statistiques214 millions de migrants (la moitié étant des travailleurs migrants) – 2010•49,0 pourcent (%) sont des travailleuses migrantes (en Europe plus de 50%)•3,1 percent (%) de la population mondiale (comme au début du XXème siècle)•Pourcentage (%) plus élevé dans certains pays (ex: Europe occidentale) en raison deschangements démographiques (diminution des taux de croissance de la population et de lamain-dœuvre)227 millions d’individus font partie de la main-dœuvre en Europeoccidentale/centrale•2005: les ressortissants de pays tiers occupent 4% de l’emploi total (UE à 15)•Les ressortissants des Etats tiers représentent 10% de la population des paysindustrialisésÉtude de la Banque mondiale: les gains engendrés par la libéralisation des migrationsdépassent ceux de la libéralisation des échanges commerciaux•3% de croissance des migrations d’ici à 2025 - 356 milliards de dollars de gains pourl’économie mondiale
  • 11. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Migration selonle genre
  • 12. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007La féminisationde la migrationPourcentage de femmes migrantes
  • 13. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007La féminisationde la migration
  • 14. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007La féminisationde la migration• Féminisation de la migration à partir des années1960• Les travailleuses migrantes sont concentréesdans des secteurs professionnels très limités• Plus vulnérables• Double discrimination• Risques d’abus, de traite et de travail forcé• Nécessité de leur apporter une protectionadéquate
  • 15. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Les routes de migrationsinternationales
  • 16. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007www.itcilo.orgPourquoi lespersonnes migrent?
  • 17. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Théorie relative auxmigrations de main d’oeuvreLes facteurs de la migration de main-d’oeuvre• Pression sur les marchés du travail des pays d’origine: chômage et sous-emploi.• Pauvreté• Demande de main d’ œuvre dans les pays de destination• Facteurs démographiques• Nécessité de soutenir les activités économiques et le développement• Inégalité de revenu entre les pays et à l’intérieur des pays• Développement technologiques en matière de communications et detransports• Proximité géographique• Liens historiques et culturels• Raisons politiques• Raisons économiques• Réunification familiale
  • 18. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007MARCHÉ DU TRAVAILPays de destinationThéorie économique: l’augmentation de l’offre de main-dœuvreentraînera une baisse des salaires ou une augmentation duchômageLes travailleurs migrants améliorent la performance économiqueÀ travers le marché du travail en : Stimulant l’augmentation de la productivité Augmentant le taux d’emploi Élargissant la population en âge de travaillerÀ travers l’augmentation du niveau de consommation : il existealors une demande de bien et services qui stimule également lebesoin de main d’œuvre et favorise la croissance économiquequi profite aussi bien aux ressortissants nationauxÀ travers l’apport de leur capacités entrepreneuriales
  • 19. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007• Les travailleurs migrants complètent les travailleurs nationaux plusqu’ils ne les remplacent.• Les travailleurs migrants peuvent avoir une incidence sur les salairesdes travailleurs nationaux peu qualifiés, mais la part de ces derniersest faible et en diminution dans les pays industrialisés• La répartition des travailleurs migrants par professions est pourl’essentiel très différente de celle des travailleurs nationaux – ce quiprouve qu’ils ne sont pas en concurrence• Les travailleurs migrants se spécialisent dans des activités desmarchés du travail qui n’existeraient pas à la même échelle sans leurprésence, d’où les gains pour l’économie.MARCHÉ DU TRAVAILPays de destination
  • 20. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007www.itcilo.org 20MARCHÉ DU TRAVAILPays d’origine• La migration de main-dœuvre peut réduire les pressions quis’exercent sur le marché du travail dans les pays avec un excédent demain-dœuvre• Dans certains pays, les migrants sont facilement remplacés sansperte de production ni augmentation de salaires• Mais la migration est sélective: Elle exerce une pression à la hausse sur les salaires dans certainssecteurs En général, la migration de travailleurs peu qualifiés engendre desgains pour ceux qui restent sur place
  • 21. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Fuite des cerveaux : il s’agit d’un défi majeur - en conflit avec lesobjectifs de développement. Peut déclencher des cercles vicieux qui ralentissent ledéveloppement en réduisant le capital humain. Elle estparticulièrement grave dans certains secteurs: soins de santé etéducation•Elle abaisse le rendement du capital car: Les gouvernements peuvent être réticents à investir dansl’enseignement supérieur Les entreprises locales qui investissent dans la formation desindividus auront des difficultés à récupérer leur investissement siles travailleurs formés partent•Elle pourrait avoir une incidence sur les mouvements de capitaux Les entreprises tiennent compte des compétences et du personneldisponible au niveau local et pourraient être dissuadées d’investirwww.itcilo.org 21MARCHÉ DU TRAVAILPays d’origine
  • 22. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Transferts de fonds:quelques chiffres…Les transferts de fonds vers lespays en développement en2012406 milliard de $Croissance de 6,5% depuis 2011
  • 23. ©InternationalTrainingCentreoftheILO200723Transferts de fonds=Argent gagné ou acqui par lesnon-nationaux qui est transféréà leur pays d’origineDéfinition
  • 24. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Transferts de fondsFonds transférés: avantages les plus immédiats et les plus tangibles.2e source de financement extérieur par ordre d’importance pour lespays en développementSource de revenus plus fiable Les flux de fonds transférés fluctuent avec les cycles économiques(anticycliques) Ils sont mieux distribués que l’investissement étranger direct (IED)Banque mondiale: les transferts de fonds ont plus que doublé 1995-2005, jusqu’à 250 milliards de dollars Les pays en développement ont reçu 72% en 2005 = 190 milliardsde dollars
  • 25. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Transferts de fonds
  • 26. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007www.itcilo.org International Labour Migration Programme 26
  • 27. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Principaux bénéficiairesdes transferts de fondsSource: IMF BoP Yearbook, 2004, and World Bank staff estimates
  • 28. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Transferts de fondsflux financierSource: World Bank, April 2009
  • 29. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Source: World Bank, April 2009Transferts de fondsflux financier
  • 30. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Source: World Bank, April 2009Transferts de fondsflux financier
  • 31. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Source: World Bank, April 2009Transferts de fondsflux financier
  • 32. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Source: World Bank, April 2009Transferts de fondsflux financier
  • 33. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Source: World Bank, April 2009Transferts de fondsflux financier
  • 34. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Source: World Bank, April 2009Transferts de fondsflux financier
  • 35. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Source: World Bank, April 2009Transferts de fondsflux financier
  • 36. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007IMPACT ÉCONOMIQUEPays d’origineFonds transférés• Effets positifs: Comme les premières vagues de migrants proviennent de la classemoyenne, les fonds qu’ils transfèrent peuvent entraîner uneaugmentation de l’inégalité. Lorsque les travailleurs peu qualifiés,provenant de familles pauvres, commencent à migrer, les fonds qu’ilstransfèrent entraînent une réduction de la pauvreté et de l’inégalité. Les familles bénéficiaires des transferts de fonds dépensent plus que lamoyenne pour la formation du capital humain (éducation et soins desanté) À long terme: augmentation de la production locale (revenu etinvestissement)• Effets négatifs: Les fonds sont dépensés en marchandises et services non échangeables –la demande additionnelle en augmente les prix À court terme: peuvent entraîner une baisse de la production locale(fortement tributaire de la main-dœuvre)
  • 37. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Transferts de fond etimpact de la crise• Dans l’ensemble une baisse moindre que celle prévu en 2009, maisavec des différences entre les régions Un déclin plus large que prévu des transfers en Amérique Latineet aux Caraibes, mais signes émergeant d’un minimum atteint Meilleur résultat en Asie du Sud et Asie de lEst, mais signesémergeants d’un plafonnement La baisse des flux en Europe et en Asie centrale et du Moyen-Orient & Afrique du Nord Afrique Subsaharienne fait mieux• Effets actuels : Effets sur la consommation/motivation sur investissement Effets de valorisation par exemple:→ la dépréciation du rouble apermis de réduire les flux de transferts en dollars américains versles pays dAsie centrale (Tadjikistan)
  • 38. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007POLITIQUE:Migrations de main-dœuvreCoopération internationaleExemples de forums, de politiques et de mesuresAccords bilatéraux• Conférences régionales et interrégionales• Évaluation des besoins du marché du travail dans les pays de destination• Augmentation des possibilités et des moyens des migrations ordinaires• Réduction du coût des transferts de fonds en favorisant la concurrence etle développement des services financiers intermédiaires• Pratiques en matière de recrutement éthique:Les pays de destination devraient s’abstenir de recruter activement destravailleurs qualifiés dans les pays à faible revenu qui connaissent despénuries de qualifications• Promotion de l’investissement dans des domaines de compétencesessentiels• Reconnaissance mutuelle des diplômes universitaires et des qualifications• Accumulation et libre passage des prestations de pension de sécuritésociale• Échange de données statistiques
  • 39. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Protection des travailleurs migrants :• La protection des travailleurs migrants et le respect de leurs droitsau travail et de leurs droits humains sont des valeurs importantesen soi Instrument très efficace pour garantir qu’ils soient traités sur unpied d’égalité par rapport aux travailleurs nationaux• Non-discrimination et égalité de traitement Font partie des quatre (4) catégories de principes et droitsfondamentaux au travail reconnus par les membres de l’OIT Meilleur moyen pour protéger les intérêts des travailleursnationaux Garantissent l’efficience du marché du travailPOLITIQUE:Migrations de main-dœuvre
  • 40. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Cadre juridique internationalProtection des droits de l’homme dans le cadre de l’ONU:• Déclaration universelle des droits de l’homme, 1948• Sept (7) instruments relatifs aux droits de l’hommeadoptés dans le contexte des Nations Unies• Accent particulier: Convention sur la protection des droitsde tous les travailleurs migrants et des membres de leurfamille, 1990
  • 41. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Les droits des travailleurs migrantsMandat de l’OITLa protection des droits fondamentaux des hommes etfemmes travailleurs/ses migrants/es et:La promotion de l’égalité de traitement et d’opportunitéest contenu dans : Constitution de l’OIT (1919) Déclaration de Philadelphie (1944) Déclaration des Principes et Droits fondamentaux autravail (1998)La Déclaration sur la Justice sociale (2008) réaffirme le rôledes normes internationales et précise que la question degenre et de non-discrimination est une questiontransversalewww.itcilo.org 41
  • 42. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Cadre juridique internationalConventions internationales du travail:Toutes les conventions internationales du travail, y compris les huitconventions fondamentales, en vertu de la Déclaration de l’OIT de1998 relative aux principes et droits fondamentaux au travail et sonsuivi, s’appliquent aux travailleurs migrants.Et plus particulièrement:Huit conventions fondamentales du travail• Convention (n° 29) sur le travail forcé, 1930• Convention (n° 87) sur la liberté syndicale et la protection du droitsyndical, 1948• Convention (n° 98) sur le droit d’organisation et de négociationcollective, 1949• Convention (n° 100) sur l’égalité de rémunération, 1951• Convention (n° 111) concernant la discrimination (emploi etprofession), 1958• Convention (n° 138) sur l’âge minimum, 1973• Convention (n° 182) sur les pires formes de travail des enfants, 1999
  • 43. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Normes spécifiques de l’OIT concernant les travailleursmigrantsConvention (n° 97) sur les travailleurs migrants (révisée),1949Convention (n° 143) sur les travailleurs migrants(dispositions complémentaires), 1975•Éléments fondamentaux d’une politique globale en matière demigration de main-dœuvre•Mesures visant à faciliter les mouvements migratoires•Promotion de l’égalité de traitement et de l’égalité des chances pourles migrants et les ressortissants nationauxCadre juridique international
  • 44. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Un ensemble de principes, lignes directrices et meilleures pratiques noncontraignants, à l’intention des gouvernements et des organisationsd’employeurs et de travailleurs en vue de suivre une approche de la migrationde main-dœuvre fondée sur les droits. Le Cadre vise à renforcer la coopérationafin d’aider à mettre en œuvre des politiques efficaces en matière de migrationde main-dœuvre.Fondé sur des instruments internationaux importants, une analyse de lapolitique, et le mandat de l’OITNeuf (9) sections, 15 principes et environ 120 lignes directrices:• Travail décent pour tous• Gouvernance• Protection des travailleurs migrants• Migration et développement• Développement international• Annexe: Exemples de meilleures pratiques, correspondant aux principes,provenant de toutes les régions.Multilateral Frameworkon Labour Migration
  • 45. ©InternationalTrainingCentreoftheILO2007Approche de l’OIT àl’égard du développement• Promotion du développement et lutte contre la pauvreté, parla création d’emplois et de travail décent, dans les paysd’origine.• En favorisant le développement et l’emploi, on créera lesconditions pour que les pays d’origine et de destinationcoopèrent pleinement à la formulation et à la mise en œuvrede politiques en matière de migration de main-dœuvre quisatisfassent leurs intérêts et ceux des travailleurs migrants.• Meilleur moyen de réduire les pressions migratoires de façonque les individus migrent par choix et non pas par nécessité.