Your SlideShare is downloading. ×

Talents

138

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
138
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
4
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Talents
  • 2. Le Canada atlantique ne comprend pasles fortes concentrations de ressourceset de population que l’on trouve ailleursdans le monde.Au Canada atlantique,proportionnellement à notre population,nous sommes parmi les pays du mondeles plus riches en talents, grâce à desuniversités et à des collèges de hautequalité qui attirent des étudiants del’extérieur comme de l’intérieur.Pourtant la région subit un exode brutalde sa jeunesse talentueuse obligée dechercher ailleurs un travail valorisant,en dépit souvent d’un ardent désir dedemeurer dans la région.Les questions importantes
  • 3. De plus, nous échouons lamentablement à convaincre de nouveaux immigrants à venirenrichir notre banque de talents, de manière à combler ces lacunes, ce qui aggrave debeaucoup la situation.Si nous voulons être concurrentiels, il nous faut attirer notre part de nouveaux immigrantset élaborer des politiques et des programmes plus adaptés aux besoins en main-d’œuvrede l’ensemble de la région. En 2011, le Canada atlantique a accueilli 4 878 immigrants dela composante économique, soit 0,21 % de sa population. Cette valeur est très faiblecomparée à la valeur totale nationale de 0,45 %.Les questions importantes
  • 4. Le fort exode (vers les autres provincesou ailleurs) et la relative faiblesse del’immigration ont provoqué une pertenette moyenne de 6 400 personnes parannée depuis les années 1990,entraînant une atonie démographique.En bref, plus de gens vivaient au Canadaatlantique il y a 20 ans que maintenant.Ajoutons que le taux de croissanceannuel composé de notre main-d’œuvren’a été que de 0,55 % au cours des dixdernières années, moins de la moitié dela moyenne canadienne, laquelle estégalement en perte de vitesse.Les questions importantes
  • 5. Nous avons une population vieillissante, avec une baisse alarmante des cohortesdémographiques de jeunes. En fait, le Canada atlantique représente la cohorte laplus âgée du pays.Les questions importantes
  • 6. Le Canada atlantique, toutes proportions gardées, compte moins de diplômésuniversitaires et le plus haut pourcentage de personnes sans diplôme détudessecondaires que la plupart des autres provinces. Et pourtant, paradoxalement, unpourcentage plus élevé de notre population détient un certificat détudespostsecondaires ou un diplôme détudes collégiales, ce qui témoigne decapacités en matière de formation susceptibles d’être exploitées.La région connait de plus certains problèmes liés à la santé et aux aspectssociaux. Par exemple, les taux respectifs de diabète et d’usage du tabac, ainsique d’obésité tant chez les adultes que chez les enfants, y sont plus élevés quela moyenne.Les questions importantes
  • 7. Ce qui est nécessaireDans un monde confronté à dépineux problèmesdordre démographique et axé sur la technologie,où les talents et les idées sont la nouvelle richessedes nations, il nous faut devancer nos concurrentsen nous concentrant avec détermination sur ledéveloppement des compétences et du capitalhumain et sur la nécessité d’attirer et de retenir lesimmigrants hautement qualifiés.Dans un monde confronté à dépineux problèmesdordre démographique et axé sur la technologie,où les talents et les idées sont la nouvelle richessedes nations, il nous faut devancer nos concurrentsen nous concentrant avec détermination sur ledéveloppement des compétences et du capitalhumain et sur la nécessité d’attirer et de retenir lesimmigrants hautement qualifiés.
  • 8. Il faut absolument améliorer la coordination entre les systèmes d’enseignementprimaire, secondaire et supérieur. Il nous faut créer une « approche Maternelle-Travail » qui met l’accent sur la façon de bien préparer les élèves et les étudiantsau marché du travail de demain, plutôt que se contenter des systèmes actuelsd’enseignement fragmentés.– nous devons favoriser une meilleure intégration des « clients » et des « fournisseurs »de l’enseignement– L’information sur l’offre et la demande futures de main-d’œuvre et sur les compétencesrequises devrait aussi venir de l’industrie et s’adresser tant aux institutionsd’enseignement qu’aux étudiants, aux élèves et aux parents, au moyen d’un outilCanada atlantique en ligne– Nous devrions nous inspirer des programmes comme le webinaire axé sur les affairesBusiness Boot Camp du Ivey School of Business, de l’Université Western Ontario, ainsique l’initiative Our top Talent (Nos meilleurs talents) du McCain Institute, pour fournirdes ressources didactiques spécifiques à l’industrie.Nos «grandes idées»
  • 9. L’apprentissage par lexpérience doit jouer un rôle important dans l’éducation denos jeunes. Aux niveaux secondaire et postsecondaire, la combinaison d’étudesthéoriques et d’expérience pratique du monde des affaires (et du secteur sansbut lucratif) donne aux élèves t étudiants la chance de mettre en pratique leursconnaissances, en expérimentant différentes carrières et en renforçant leurscompétences. Cela permet aux institutions d’enseignement d’obtenir unerétroaction en temps réel afin qu’elles puissent améliorer leurs programmesd’études.– Les employeurs du Canada atlantique doivent s’engager à offrir des possibilitésd’apprentissage et de stages d’alternance travail-études (programme COOP).– Parallèlement, les gouvernements doivent offrir des programmes de soutien àléducation coopérative et autres formes dapprentissage et prévoir des incitatifs pourles employeurs qui fournissent ce type de placements.– Les employés à la retraite constituent une source inépuisable d’expertisepotentiellement très efficace qui peut être mise à profit. Nous devons trouver des façonsde nous servir de l’expérience de nos retraités pour former ou conseiller les nouveauxvenus sur le marché du travail.Nos «grandes idées»
  • 10. Le monde des cours en ligne ouverts et de masse (les MOOC) est à nos portes,comme en témoigne le succès d’Udacity et de Coursera, lesquels distribuent descours universitaires à l’échelle mondiale. Au Canada atlantique, nous devonsdevenir des pros de l’utilisation de ces technologies denseignement à distance.– Nous exhortons le système d’enseignement public à poursuivre lexamen de l’approchepédagogique « flipped classrooms » (faire la classe à l’envers), où l’élève apprend à sapropre vitesse grâce lapprentissage en ligne, et pose ses questions lorsqu’il est enclasse– L’enseignement inspirant et dynamique en ligne pourrait augmenter le nombre d’élèvesqui finissent leur secondaire et mieux les préparer à apprendre au collégial et àl’université.Le contenu des cours des écoles intermédiaires et postsecondaires devraitdevenir plus horizontal– insister sur la créativité et fournir des solutions dapprentissage intégrées, tout en reliantla technologie avec les arts et sciences humaines, ainsi qu’avec les sciences.– Et, dans une économie mondiale, il faudrait insister davantage sur l’apprentissage deslangues à tous les niveaux du système éducatif.Nos «grandes idées»
  • 11. Étant donné nos limites démographiques, il nous faut augmentersubstantiellement le taux d’immigrants de la catégorie économique de façon àaccroître la croissance de la population active, élargir nos capacités et stimulerl’entreprenariat.– Avec une croissance de la population active se situant bien en deçà de la moyennecanadienne, en raison du vieillissement démographique et de l’émigration nette, leCanada atlantique a besoin d’un taux d’immigrants économiques égal ou supérieur à lamoyenne nationale.– Pour y parvenir, il nous faudra faire preuve de collaboration, déterminer clairement lescompétences requises et localiser des cibles géographiques spécifiques et, enfin,compter sur une communauté engagée.Nos «grandes idées»
  • 12. Le développement social est un précieux élément d’une stratégie réussied’intégration de nouveaux talents. Il nous faut améliorer les conditions de vie desgens et la vitalité de leur communauté, de façon à les encourager à participeractivement à l’économie et à contribuer utilement à la société.– Pour y parvenir, les employeurs doivent adopter des initiatives bien ciblées au sein deleur collectivité, donnant à leurs employés du temps pour exercer à titre de bénévolesdes activités d’encadrement, de mentorat et d’enrichissement de la vie des autres.– Pour aider leurs employés à vivre en bonne santé, les entreprises devraient envisagerde fournir des choix santé dans les cafétérias et les machines distributrices sur place etencourager les employés à faire de l’exercice à lheure du midi. Nous avons un certainnombre de pratiques exemplaires dans la région, mais il nous faut en faire despratiques courantes.Nos «grandes idées»
  • 13. Les propositions formulées ci-dessus sont suffisamment ambitieuses et,espérons-le, emballantes, mais elles ne sont pas impossibles à réaliser – loin delà.Elles se concrétiseront grâce à des milliers de gestes personnels posés par despersonnes passionnées et engagées qui veulent voir le Canada atlantique réussirdans le monde changeant et stimulant daujourdhui.Voici des gestes que vous pouvez poser, en tant que chef d’entreprise de notrerégion, afin d’aider à bâtir un Canada atlantique meilleur.Quest-ce que vous pouvez faire
  • 14. Engagez-vous à embaucher chaque année au moins un stagiaire ou apprenti,rémunéré à temps plein pendant au moins un terme annuel.Tirez parti des ressources communautaires et des programmesgouvernementaux existants (p.ex., Initiative d’une promesse d’emploi duministère de lÉducation postsecondaire du N.-B., Services daide àlétablissement du YMCA).Communiquez aux universités et aux collèges communautaires vos besoins enmatière de compétences ou de main-d’œuvre.Offrez d’être conférencier invité à une université, un collège communautaire ouune école secondaire pour parler de votre carrière ou entreprise.Offrez des « tours d’orientation » de votre lieu de travail à des étudiants.Quest-ce que vous pouvez faire
  • 15. Servez de mentor à un nouvel immigrant ou à une personne qui vient justed’intégrer le marché du travail.Tournez-vous vers votre communauté. Pouvez-vous mettre sur pied unprogramme de bénévolat pour conseiller, former ou aider les gens dans lebesoin?Donnez à vos employés du temps pour faire du bénévolat dans la communauté.Envisagez la possibilité de mettre en œuvre un programme de santé et deconditionnement physique sur les lieux de travail.Envisagez de travailler avec une institution locale pour mettre sur pied un MBA àfaible coût.Quest-ce que vous pouvez faire
  • 16. Nous vous remercions de votre participation et de votreengagement envers cette cause. Il s’agit de laisser enhéritage à nos enfants et à nos petits-enfants unéventail de possibilités inimaginables il y a à peine unegénération.Ensemble nous ferons toute la différence.

×