Problématologie

7,207 views
7,097 views

Published on

Une présentation de l'ouvrage de Michel Meyer.

Published in: Education, Spiritual, Technology
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
7,207
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
5,259
Actions
Shares
0
Downloads
18
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Problématologie

  1. 1. La problématologiede Michel Meyer<br />
  2. 2. Michel Meyer<br /><ul><li>enseigne la philosophie et la rhétorique à l’Université libre de Bruxelles
  3. 3. dirige la Revue Internationale de Philosophie et la collection « L’interrogation philosophique» aux PUF
  4. 4. auteur de plusieurs ouvrages dont : </li></ul>Comment penser la réalité (2005), <br />Le philosophe et les passions (2007), <br />La petite métaphysique de la différence (2008), <br />De la problématologie (2008),<br />La problématologie (2010)<br />
  5. 5. La problématologie<br /><ul><li>Elle questionne le questionnement .
  6. 6. Le questionnement est devenu aujourd’hui le point de départ de la pensée.
  7. 7. Elle considère la diversité interrogative comme la nature même de la pensée. </li></li></ul><li>Le paradoxe du Ménon<br />
  8. 8. Comment progresser vers de nouvelles réponses, si le questionnement est l’instrument inutile ou impossible de leur découverte ? <br />
  9. 9. Pour dépasser ce paradoxe, il faut aller au-delà de la seule question de l’acquisition du savoir et séparer le questionnement de l’ordre des réponses. <br />
  10. 10. Mais alors on atteint un nouveau paradoxe car des réponses sans questions préalables sont des jugements ou des propositions se suffisant à elles-mêmes et s’engendrant les uns les autres. <br />Et une nouvelle question : <br />Quel est le fondement de ces propositions, quelle est la proposition de base ?<br />
  11. 11. Il faudrait pouvoir considérer la totalité et pour cela l’avoir sous les yeux et donc être au-delà de cette totalité, nouveau paradoxe. <br />Mais au fond, ce qui est premier ne serait-ce pas tout simplement le questionnement ?<br />
  12. 12. Donc questionnons et surtout, questionnons en questionnant le questionnement. <br />Nous devenons alors un questionneur et nous sommes fatalement amenés à questionner le questionneur que nous sommes. <br />
  13. 13. Il nous reste alors les trois questions ultimes : <br /><ul><li>l’ethos pour le soi,
  14. 14. le logos pour le monde,
  15. 15. le pathos pour les relations à autrui.</li></li></ul><li>Le concept de différence problématologique: <br /><ul><li>Il définit la relation de différence et d’équilibre entre la question et la réponse.
  16. 16. Le questionnement est constitué par la différence entre le « questionner » et le « répondre ».
  17. 17. Donc questionner le questionnement devient la pensée elle-même.</li></li></ul><li>Échos et conclusion<br /><ul><li>Pour Michel Favre, la tâche de l’éducateur moderne est de préparer les jeunes à entrer dans notre univers problématique.
  18. 18. Edgar Morin insiste sur la nécessité de préparer les élèves à affronter l’incertitude.
  19. 19. Cet ouvrage de Michel Meyer participe à l’éclairage de la question de l’éducation du futur et contribue à mettre en perspective la question du questionnement qui est à l’origine de tout apprentissage. </li></li></ul><li>Ce travail a été réalisé par Stéphanie de VANSSAY<br />Il est sous licence CreativeCommons<br />Les oiseaux proviennent du site : <br />http://www.birdsdessines.fr/<br />

×