Uploaded on

Mode d'emploi de Territoires en Résidences, lancé par la 27e Région. Territoires en Résidences est conduit en partenariat avec SEP (Sustainable Everyday Project), et est soutenu par la Commission …

Mode d'emploi de Territoires en Résidences, lancé par la 27e Région. Territoires en Résidences est conduit en partenariat avec SEP (Sustainable Everyday Project), et est soutenu par la Commission européenne dans le cadre du programme Europ'act.

More in: Travel , Technology
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
1,281
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
27
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. À quoi ressemblerait la vie dans des Régions innovantes et durables ? 24 mois d’expérimentations, d’événements et d’expositions 27ème Poitou Vallée Région Charentes d'Ossau PRÉSENTATION
  • 2. PRESENTATION propositions analyse transformation innovation design immersion À quoi ressemblerait la vie co-conception 27ème Poitou Vallée dans des Régions innovantes et durables ? Région Charentes d'Ossau action publique créativité 24 mois d’expérimentations, d’événements et d’expositions TERRITOIRES EN la 27ème Région RESIDENCES La 27ème Région est le premier laboratoire d’innovation publique qui Territoires en Résidences est un programme d’expérimentation. Il vise à aide les 26 régions de France à préparer l’avenir et à faire évoluer leurs accueillir sur quelques semaines une équipe pluridisciplinaire d’innova- méthodes d’action, à l’âge numérique. Elle encourage une culture de l’in- teurs et de concepteurs - designers, innovateurs numériques, architec- novation sociale, numérique, ouverte et transversale. Elle aide les Régions tes, sociologues, chercheurs sur un territoire, au sein d’un équipement ou à imaginer de nouvelles façons de concevoir les services destinés à leurs d’un espace public : lycée, maison de service, gare, parc d’entreprises, habitants, et de produire différemment des politiques publiques différen- quartier, intercommunalité etc. Les enseignements de ces expérimenta- tes. tions doivent alimenter les réflexions des Régions associées et de leurs partenaires (ARF Commission européenne, autres échelons de collectivi- , tés, etc). 12 à 15 résidences sont prévues entre 2009 et 2010.
  • 3. THÈMES Les sujets sur lesquels sont appelés à travailler les résidents sont extrême- ment variés, et couvrent un grand nombre de thèmes d’intérêt général. Il peuvent varier d’une résidence à une autre: il peut s’agir, par exemple, de l’absentéisme dans un lycée, à l’isolement en zone rural, à l’éco-respon- sabilité dans un quartier, aux usages de l’internet dans une université, à la préfiguration d’une centrale de mobilité, à la réflexion accompagnant la rénovation d’un établissement, ou encore au maintien des services de santé en zone rurale... les thèmes d’études peuvent également concerner des «lieux virtuels» et numériques: mise en oeuvre de réseaux sociaux, de mondes virtuels, de communautés apprenantes, etc. RÉSIDENTS OBJECTIFS Une petite équipe de «résidents» est constituée, en fonction des besoins A quoi ressemblerait la vie dans des régions innovantes et durables ? identifiés. Le parti pris est celui de l’interdisciplinarité et de la créativi- En conduisant à «ciel ouvert» une douzaine de projets mobilisant des té: ce sont des designers, des architectes, des collectifs d’innovateurs méthodes innovantes (co-conception avec les utilisateurs, design, sociaux et numériques, des consultants, issus de tous les régions de méthodes immersives, démarches d’innovation sociale et numérique, France... Autour de ce premier cercle peuvent intervenir plus ponctuelle- éthiques et éco-responsables), nous voulons explorer de nouveaux modes ment des chercheurs, des experts, mais aussi des agents, des élus et des d’intervention publique. Nous faisons l’hypothèse qu’il est possible de citoyens capables d’apporter leur expérience, des journalistes ou même concevoir différemment les politiques publiques, et que de nouvelles des artistes. Dans la mesure du possible, il est recherché un équilibre méthodes de conception et d’ingénierie peuvent produire des services entre les générations, en termes de parité homme/femme, d’intervenants publics plus performants, donnant plus d’autonomie aux citoyens, et resti- seniors/juniors, ou encore entre les intervenants locaux et ceux issus tuant de nouvelles marges de manoeuvre aux politiques. Ce travail est d’autres régions. mené à titre expérimental et ses enseignements doivent profiter à tous: communautés locales, décideurs régionaux et des autres collectivités, consultants, etc.
  • 4. CE QUE LES RÉSIDENTS VONT FAIRE: VIVRE SUR PLACE PHOTOS & VIDÉOS Afin de comprendre de façon fine le contexte d’intervention et entrer le Chaque étape du projet est photographiée, voire filmée, pour permettre plus possible en empathie avec les habitants des lieux de résidences, de montrer l’évolution du projet, de produire les portraits des personnes l’équipe doit vivre sur place pendant différentes phases d’une semaine. rencontrées, et de les présenter à tous. L’image est primordiale dans ces Les résidents habitent par exemple à l’internat où chez des parents expérimentations pour permettre de partager les idées et d’exprimer les d’élèves dans le cas d’une résidence en lycée, dans un gîte d’étape si points de vue croisés. c’est une résidence dans une communauté de communes, etc.
  • 5. CE QUE LES RÉSIDENTS VONT FAIRE: REMUE-MÉNINGES INTERVIEWS Les phases de créativités mises en place par l’équipe en résidence L’analyse centrée sur l’utilisateur se base sur la rencontre et l’analyse des prennent la forme de brainstormings, auxquelles peuvent être associées différents utilisateurs du lieu d’accueil de la résidence. Pour construire les acteurs du lieu d’accueil. Ce sont à la fois des moments riches en idées cette analyse, l’équipe produit une série d’interviews, à partir, de méthodes pour les résidents, mais ils peuvent être également des outils pédagogi- créatives, de grilles de questions, et d’outils d’entretiens préparés et ques, comme dans le cas des résidences dans les lycées par exemple. conçus en fonction des thématiques et des personnes interrogées.
  • 6. CE QUE LES RÉSIDENTS VONT FAIRE: SCÉNARIOS SCHÉMAS A la fois dans la phase d’analyse et dans les phases de propositions Pour représenter les relations et les interactions entre les différentes créatives, les résidents sont amenés à scénariser les activités des parties en présence, les parcours effectués, ou encore l’organisation des habitants et à mettre en image les propositions qu’ils feront. Différents lieux, les résidents produisent des schémas. Ce sont parfois des échéan- types de scénarios sont possibles : BD, romans photos, photo-montages, ciers, des cartographies, des organigrammes, des plans, ou tout autre films, dessins, etc. moyen de représenter la complexité d’un lieu ou d’un territoire.
  • 7. CE QUE LES RÉSIDENTS VONT FAIRE: PLANCHES D’AMBIANCES BLOG Pour rendre compte d’une ambiance, d’un sentiment, d’un ressenti, d’une Dans sa logique de partage de l’expérimentation et de mutualisation des idée, les residents peuvent construire des planches de photomontage résultats, l’équipe en résidence publie en ligne, sous forme de textes, permettant de rendre compte par l’image des notions immatérielles. Cela photos, illustrations et vidéos, l’évolution du projet au fur et à mesure de permettra de communiquer une compréhension de la complexité du lieu sa construction, des préparatifs jusqu’à la présentation des résultats. Il à tous ceux qui sont extérieurs à la résidence. s’agit de raconter jour après jour l’avancement de la démarche, les difficul- tés rencontrées et les solutions imaginées pour les résoudre.
  • 8. CE QUE LES RÉSIDENTS VONT FAIRE: PRÉSENTATIONS PUBLIQUES A partir de deux à trois dates définies à l’avance, l’équipe de résidents organise des présentations publiques de son travail auprès des popula- tions locales, des élus et de tous ceux qui souhaitent en savoir plus sur les méthodes mise en oeuvre, les premiers enseignements et les résultats de la résidence. Ces présentations publiques peuvent également être l’oc- casion de faire intervenir un chercheur ou un expert associé à la résidence pour qu’il présente ses travaux. C’est également un moyen d’évaluer le projet par des regards extérieurs sur le projet en cours.
  • 9. CE QUE LES RÉSIDENCES VONT PRODUIRE SOLUTIONS DÉVELOPPABLES PROSPECTIVE Certaines solutions proposées ne peuvent être mis en place directement Plutôt que des réponses à court ou moyen terme, les acteurs locaux par l’équipe de résidents. Les idées sont néanmoins proposées et illus- peuvent souhaiter que la résidence porte sur un projet plus prospectif: trées par les résidents. Il peut par exemple s’agir: d’un site de suivi des le lycée en 2030, les services à la population de demain, ou encore la vie lycées en ligne qui demandera un développement, d’un aménagement d’une collectivité territoriale dans 20 ans. Dans ce cas, il aura été convenu différent d’une salle d’accueil qui demandera le travail d’un architecte d’in- préalablement que les attentes ne portent pas sur des questions à court térieur et de mettre en place des travaux, de l’embauche d’un animateur terme, mais plutôt sur des visions, des scénarios et des maquettes plus spécifique pour une mission particulière etc. résolument tournées vers l’avenir.
  • 10. CE QUE LES RÉSIDENCES VONT PRODUIRE Dear Architect A vision of our future school ! ENSEIGNEMENTS DIAGNOSTIC A partir des réponses apportées au lieu de résidence, l’équipe de résidents Avant tout, les résidents publient le diagnostic des différentes problé- s’attache à tirer des enseignements à destinations des élus, décideurs matiques et co-construisent une vision de ces problématiques avec les publics et acteurs régionaux. Ces enseignements peuvent peuvent être habitants du lieu ou du territoire de résidence. Les solutions imaginées d’ordre méthodologique, stratégique, et politiques. sont publiées sous forme de cahier des charges, de livret de préconisa- tions permettant aux responsables et décideurs du lieu d’envisager des solutions nouvelles. Dans l’exemple illustré ici, ce sont des designers qui ont travaillé avec des collégiens pour produire un cahier des charges à l’attention de l’architecte de leur futur collège.
  • 11. CE QUE LES RÉSIDENCES VONT PRODUIRE EXPOSITION MAQUETTES Chaque résidence doit être en mesure de présenter ses méthodes, idées Les résidents sont en mesure d’apporter des premières réponses sous et résultats sous forme d’une exposition. Ces expositions fournissent un forme de maquettes «brutes». Ces maquettes permettent de prototyper matériel pédagogique et de communication disponible pour les Régions, ou d’essayer des premières réponses faciles à mettre en place. Il peut et peuvent être installés dans différents lieux institutionnels, culturels ou s’agir de nouveaux documents, affichage, sites internet qui demanderont touristiques. peu de temps et de budget à mettre en place et permettront une grande réactivité. Certaines solutions envisagées pourront relever des petits réglages, rapides à mettre en oeuvre, d’autres de démarches plus consé- quentes.
  • 12. CE QUE LES RÉSIDENCES VONT PRODUIRE PUBLICATION Chaque résidence produit des publications, en ligne bien sûr, mais aussi un cahier décrivant l’expérimentation. A l’issue des programmes, la 27ème Région publiera un recueil rapportant les méthodes et idées apportées et les enseignements croisés tirés des différentes résidences.
  • 13. COMMENT CELA VA SE PASSER ? VISITES FINANCEMENT Avant toute résidence, une visite préliminaire est organisée. Elle permet à Chaque résidence coûte entre 20000 et 30000 euros toutes taxes l’équipe et aux habitants de se rencontrer et de communiquer sur le projet comprises pour rester dans un format réactif et facile à répliquer. Selon qui va démarer. les cas, la 27e Région peut prendre part au financement de la résidence, jusqu’à hauteur de 50%.
  • 14. COMMENT CELA VA SE PASSER ? CONVENTION CALENDRIER Une convention lie la FING, incubateur de la 27e Région, à l’établissement Les résidences seraient programmées en trois étapes d’une semaine. ou au lieu faisant l’objet de la résidence. Un modèle-type de convention > La première phase est une phase de diagnostic permettant la définition est disponible sur demande. de la problématique du projet. > La deuxième phase est une phase d’action consistant en la co-élabora- tion de réponses. > La troisième phase est une phase de communication permettant l’ap- propriation du projet par les acteurs locaux. Ces trois étapes peuvent être espacées d’une à plusieurs semaines. Du lancement jusqu’à la présentation des résultats, la durée moyenne d’une résidence est de 3 mois environ.
  • 15. DISCUSSIONS EN COURS Une dizaine de Résidences sont acutellement à l’étude Vous pouvez retrouver toutes ces information sur le site de la 27ème - en Champagne Ardenne Région (www.la27eregion.fr) et bientôt sur le blog des résidences (www. - en Pays de la Loire territoiresenresidences.net) - en Poitou Charente - en Auvergne - en Rhône Alpes - en Provence Alpes Côtes d’Azur Stéphane Vincent, directeur - en Ile de France Romain Thévenet, chargé de mission design de services - en Aquitaine - en Nord Pas de Calais - en Limousin Contact : infos @ la27eregion.fr