Your SlideShare is downloading. ×
design   SYNTHÈSE         DES ÉCHANGESpublic   La 27e Région présente le premier         évènement en France consacré aulo...
P.2   DESIGN PUBLIC LOCAL, SYNTHÈSE DES ÉCHANGES
Cher lecteur,      Les 19 et 20 septembre 2012, nous organisions « Design Public      Local  » , un évènement internationa...
Introduction                                 Depuis 2008, La 27e Région joue le rôle        Co-financé par la Région Nord-...
système en silos 	    >   écosystème              Dans le contexte de la préparation d’un                                 ...
menu      Cher lecteur                                                         P.3      Introduction                      ...
Le manifestedes Régionsingénieuses      Cet esprit « d’ingéniosité »  que défend La      27e Région a été défini en 6 vale...
de syndicalisme, le droit de parole et de       participation des agents et des salariés.                                 ...
Productionsdes ateliersthématiques       Afin d’aider les différents participant à       aboutir à des « objets tangibles ...
Quelles productions pour les ateliers thématiques ? What kind of outpout in the thematic workshops ?Cher intervenant, cher...
4 règles à suivrepour réussirdesign public local       Enfin pour susciter un état d’esprit            stagiaire et l’élu....
12 cas inspirantsde design dansl’action publiquewww.ideo.com                                Vingt ans après les premières ...
ENSEIGNEMENT #1définir le design                                Deux jours pour explorer les liens entre        Cet articl...
Et ce haut responsable d’égrener aux               Les lampes frontales en question sont de                               ...
spécifiques pour « rendre tangible »  et         mais opère par étapes en optimisant ce qui                               ...
François Jégou, designer et fondateur de                                 l’agence SDS, lui emboîte le pas et invite lui   ...
Cette nécessaire transformation ne se fera                               pas sans une réflexion profonde. « Attention     ...
ENSEIGNEMENT #2Faire confianceau piratagebienveillant           Nous avons, collectivement et durant           Le point co...
L’un des deux déjeuners de l’événement           Certains étaient déjà présents l’année                                a d...
projets, mais il n’y a pas de designer dans      ment des produits, des services ou des                                 la...
ENSEIGNEMENT #3Libérer le potentieldes agents                            Les professionnels ayant le plus de            Po...
« L’administration n’est pas assez agile » ,    travail des agents qui agiraient sur une                                 r...
Un atelier était entièrement consacré à                                  la question du management de l’innova-           ...
Un premier constat : très peu de temps de        les échanges et penser une collaboration-                              fo...
ENSEIGNEMENT #4Faire évoluer lesparties prenantes                                  Les fonctionnaires territoriaux sont pr...
Tous les acteurs étaient d’accord pour dire      Dans une production commune à l’issue                           qu’il fau...
D’ailleurs, si les designers ne sont pas les   L’idée principale qui émerge de la                                  seuls à...
ENSEIGNEMENT #5Passer du designmarginal auréflexe usager                                « Empathie » , voilà un mot qui a ...
D’autant que, comme l’a montré Nina               contrainte économique dans un pays en                                   ...
Design Public Local, la synthèse
Design Public Local, la synthèse
Design Public Local, la synthèse
Design Public Local, la synthèse
Design Public Local, la synthèse
Design Public Local, la synthèse
Design Public Local, la synthèse
Design Public Local, la synthèse
Design Public Local, la synthèse
Design Public Local, la synthèse
Design Public Local, la synthèse
Design Public Local, la synthèse
Design Public Local, la synthèse
Design Public Local, la synthèse
Design Public Local, la synthèse
Design Public Local, la synthèse
Design Public Local, la synthèse
Design Public Local, la synthèse
Design Public Local, la synthèse
Design Public Local, la synthèse
Design Public Local, la synthèse
Design Public Local, la synthèse
Design Public Local, la synthèse
Design Public Local, la synthèse
Design Public Local, la synthèse
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Design Public Local, la synthèse

12,590

Published on

10 idées à retenir de "Design Public Local", organisé les 19 et 20 septembre à Tourcoing.

Transcript of "Design Public Local, la synthèse"

  1. 1. design SYNTHÈSE DES ÉCHANGESpublic La 27e Région présente le premier évènement en France consacré aulocal design des politiques publiques, tenu à lImaginarium de Tourcoing les 19 et 20 septembre 2012
  2. 2. P.2 DESIGN PUBLIC LOCAL, SYNTHÈSE DES ÉCHANGES
  3. 3. Cher lecteur, Les 19 et 20 septembre 2012, nous organisions « Design Public Local  » , un évènement international dédié à l’innovation publique par le design. Ce livret tente de rapporter la richesse des idées échangées durant ces deux jours. Nous avons choisi de ne pas rédiger « les actes  »  de ces conférences, peut-être plus exhaustifs, mais moins partageables. Nous avons préféré nous nourrir de la documentation partagée (verbatims, notes, tweets, photos, productions des ateliers…) par la centaine de participants qui ont pu échanger durant les deux journées d’ateliers. Nous en avons tiré 10 idées phares s’appuyant sur les exemples concrets présentés, débattus et expérimentés durant les ateliers et posant les bases d’une transformation des politiques publiques. Nous espérons que la lecture des pages qui suivent vous permettra de profiter à votre tour de la réflexion collective construite par les participants pendant deux jours. L’équipe de La 27e RégionP.3 DESIGN PUBLIC LOCAL, SYNTHÈSE DES ÉCHANGES
  4. 4. Introduction Depuis 2008, La 27e Région joue le rôle Co-financé par la Région Nord-Pas de « labo de transformation publique » . de Calais, la Direction Générale de la Son rôle est de contribuer à faire évoluer Modernisation de l’État, l’Union européenne la culture de gestion en vigueur dans le (programme Europ’Act), la Caisse des secteur public, en l’hybridant avec d’autres Dépots et l’Association des Régions de cultures issues de l’innovation sociale et France, cette rencontre a permis de de l’ethnographie, de la conception et du construire une réflexion partagée autour design, de l’open source et de la culture du de la place du « design des politiques « libre » . publiques »  en France.télécharger le compte rendu En septembre 2011 avait lieu àde How Public Design : www. Copenhague et à l’invitation du MindLab,mind-lab.dk/assets/619/HowPublicDesign.pdf laboratoire interministériel danois, un évènement intitulé « How Public Design » ,retrouver tous les échanges en rencontre internationale des acteurs duligne : design dans les politiques publiques.http://www.mind-lab.dk/ Rassemblant agents des ministères danois,det-sker/design-week designers, et chercheurs, cette rencontre fut un précédent riche en échanges, en rencontres et en réflexions autour du rôle que peut prendre la discipline du design dans l’évolution de l’action publique. La pensée design appliquée au secteur Un an plus tard, l’équipe de La 27e Région public, c’est bien plus que l’apport de organisait un deuxième évènement nouvelles méthodes d’innovation dans intitulé « Design Public Local »  cherchant l’élaboration des politiques publiques. C’est à rassembler ce réseau naissant des une vision radicalement nouvelle du rôle labos d’innovation publique faisant appel et du comportement des acteurs publics, au design, des designers partenaires de et de leur rapport au citoyen et à la cité. La 27e Région, et surtout une grande Combiné aux sciences humaines, aux variété d’agents de collectivités françaises technologies et aux arts, le design possède (communes, départements, régions et le potentiel pour transformer en profondeur État). nos administrations et adapter leurs moyens d’action aux enjeux d’aujourd’hui.P.5 DESIGN PUBLIC LOCAL, SYNTHÈSE DES ÉCHANGES
  5. 5. système en silos > écosystème Dans le contexte de la préparation d’un troisième volet de la décentralisation, la maîtrise d’oeuvre > maîtrise d’usage réflexion autour de nouvelles méthodes de gestion publique est cruciale. La question trouver des ré-interroger le est bien désormais de réfléchir collective- solutions > problème ment à la vision et aux moyens nécessaires à la mise en œuvre des nouvelles pour les gens > par les gens orientations publiques à l’échelle locale, mais également nationale et européenne. innovation > mutation rapports > tests et prototypes nouvelle gestion gestion ouverte et publique > pluridisciplinaire consulting > piratage bienveillant bonnes pratiques > documentation de processusP.6 DESIGN PUBLIC LOCAL, SYNTHÈSE DES ÉCHANGES
  6. 6. menu Cher lecteur P.3 Introduction P.5 Le manifeste des Régions ingénieuses P.9 Productions des ateliers thématiques P.12 4 règles à suivre pour réussir design public local P.14 12 cas inspirants de design dans l’action publique P.15 10 enseignements : 1/ Définir le design ? P.17 2/ Faire confiance au piratage bienveillant P.23 3/ Libérer le potentiel des agents P.26 4/ Faire évoluer les parties prenantes P.30 5/ Passer du design marginal au réflexe usager P.34 6/ Promouvoir l’essai-erreur P.37 7/ Construire des espaces communs P.39 8/ Construire du tangible P.41 9/ Penser le cycle de vie des politiques publiques P.45 10/ Quel projet politique pour le design dans l’action publique ? P.47 >> Les questions en suspens P.49 La suite ? P.51P.7 DESIGN PUBLIC LOCAL, SYNTHÈSE DES ÉCHANGES
  7. 7. Le manifestedes Régionsingénieuses Cet esprit « d’ingéniosité »  que défend La 27e Région a été défini en 6 valeurs et qualité présenté le 17 novembre 2011 au Off du La compétition a créé des dynamiques, Congrès des Régions. Nous l’avons diffusé mais en la généralisant à outrance nous à tous les participants lors de « Design avons également appauvri l’ensemble du Public Local »  en amont de la rencontre système de production. Dans ce contexte pour donner un cadre général à la réflexion la recherche de qualité apparaît comme de ces deux journées. un modèle beaucoup plus rationnel. Elle se traduit par une recherche de sens empathie et d’attention, une plus grande densité dans les échanges, de nouvelles formes Dans la Région ingénieuse, on pense de médiation humaine et de prévention. différemment à son voisin : il n’y a là nulle Tout ce qui appauvrit psychiquement compassion béate, il s’agit simplement -les sondages, l’ultra-consumérisme et la d’une meilleure aptitude à le comprendre publicité- n’est plus valorisé. L’expérience et à se mettre à sa place, sans le est recherchée et mise en avant. stigmatiser, de faire sienne «  la cause Références : définition de la santé par l’OMS, indice de des autres  » . Ainsi, le changement de développement humain. regard est enfin possible entre hommes intégrité et femmes, jeunes et retraités, citoyens et élus, riches et pauvres, urbains et villageois, autochtones et immigrés, La corruption et les conflits d’intérêts sont patrons et employés, producteurs et plus rares dans les Régions ingénieuses, consommateurs, directions d’une même car le système est dissuasif, et élus organisation, micro-acteurs et grands comme responsables publics et privés sont opérateurs, partisans et opposants, régulièrement formés aux bonnes pratiques territoires dynamiques et pays en déclins... de gestion. L’exemplarité et la cohérence Le dialogue «  réel  »  et la confiance sont du pouvoir sont essentielles. Les Régions des valeurs économiques et sociales de ne préconisent plus, elles appliquent en tout premier plan. Les Régions ingénieuses, interne ce qu’elles aimeraient voir arriver encouragent des politiques et des actions sur le territoire. Des contre-pouvoirs basées sur cette empathie et décuplent existent à tous les niveaux, et le système leur niveau de coopération interne et prévoit la limitation des mandats, la externe. reconnaissance du rôle de l’opposition, Références : ethnologie, expérience utilisateur, le contrôle citoyen, de nouvelles formes co-conception.P.9 DESIGN PUBLIC LOCAL, SYNTHÈSE DES ÉCHANGES
  8. 8. de syndicalisme, le droit de parole et de participation des agents et des salariés. désir C’est une éthique positive, basée sur des La Région ingénieuse n’est pas un chemin principes simples et que chacun peut de croix ! C’est une région qui cherche à comprendre. populariser l’envie d’avenir chez ceux qui y croient le moins, et diffuse des valeurs Références : charte éthique d’Anticor.org. positives qui s’inspirent moins de la compétition que de la coopération, moins astuce du pouvoir que de la tempérance. Pour cela, elle redonne du sens au progrès, Dans les Régions ingénieuses, on elle a trouvé de nouvelles formes de ré-interroge sans cesse le problème posé, narration qui redonnent le courage d’agir, plutôt que d’être obsédé par la recherche et ne cherchent ni à parodier les codes du de solutions. C’est la fin du marché du marketing de grande consommation, ni à conseil et des ingénieries classiques, des s’illusionner dans les «  bonnes pratiques  » . réponses bouton-poussoir. On regarde différemment la situation, en repartant Références : les méthodes de backcasting, la narration. des pratiques réelles, en cherchant les opportunités possibles, en mobilisant différemment les parties prenantes, en libérant la créativité de tous, en focalisant sur des orientations positives, en bricolant. Des solutions jugées hier rétrogrades s’avèrent beaucoup plus efficaces et pérennes que des solutions réputées nouvelles. On fait des tests, tant pis-tant mieux si on se trompe : on améliorera chemin faisant. Dans les Régions ingénieuses, l’astuce est un savoir-faire à part entière qui s’apprend et se transmet ! Références : Do It Yourself, éthique du hacker. frugalité À bénéfice humain égal, dans les Régions ingénieuses on préfère valoriser des interventions légères mais efficaces plutôt que des infrastructures lourdes, polluantes et à l’efficacité nulle en termes économiques, culturels et sociaux. On ne recherche pas une résignation à la dureté des temps, mais une éthique de la transformation. Comme en médecine, les interventions lourdes n’ont pas disparu, mais de plus en plus on peut en remplacer certaines par des formes d’acupuncture et de prévention, à l’échelle de l’organisation, du territoire, d’un secteur d’activité, etc. Faire grand et spectaculaire n’est plus gage de succès, et depuis qu’on sait valoriser leur apport à la société, un regard neuf est porté sur les micro-projets, la solidarité invisible du quotidien, etc. Références : nudge, acupuncture territoriale, débat sur le revenu minimal/maximal.P.10 DESIGN PUBLIC LOCAL, SYNTHÈSE DES ÉCHANGES
  9. 9. Productionsdes ateliersthématiques Afin d’aider les différents participant à aboutir à des « objets tangibles » sensés dégager et partager plus facilement des « enseignements concrets »  nous avions également fourni aux différents animateurs la liste de propositions suivante :P.12 DESIGN PUBLIC LOCAL, SYNTHÈSE DES ÉCHANGES
  10. 10. Quelles productions pour les ateliers thématiques ? What kind of outpout in the thematic workshops ?Cher intervenant, cher modérateur.... Vous êtes invités à Dear speaker, dear moderator.... Youre invited to decide ondéterminer vous-même la méthode danimation que vous your own which is the best way to moderate your workshop.jugerez la plus adaptée à votre atelier. Mais, afin de déga- But in order to generate and share the results of the works-ger et de partager plus facilement des enseignements hop more easily, we suggest that the result takes the formconcrets, nous vous proposons de vous fixer comme objec- of a "tangible object" such as those described in the listtif daboutir à des "objets tangibles" (voir les illustrations below.plus bas). Our advice : choose one object collectively at the veryUn conseil : choisissez collectivement dès le démarrage de beginning of your workshop. Here are nine possibilities,latelier lequel de ces objets servira de production finale. choose yours or feel free to invent a new one !Voici neuf exemples possibles, choisissez-en un ou inventezle vôtre!une grille de transition / a transition grid un parcours type / a typical journeyPassage dune série de mots Shifting from a list of tags Description par étape dun Description step by step of aclefs décrivant une situation describing a contemporary cheminement dans le journey on a time-line.actuelle, à une série de mots situation to a list of tags temps.clefs décrivant une situation describing a situation of thefuture. future.une carte sociale / a social map une série de métaphores / some metaphorsPositionnement dans Mapping of the relations Quelques comparaisons qui Comparisons that show thelespace des relations entre between the different permettent déclairer le problem from another pointdifferents acteurs concernés stakeholders concerned by problème sous un autre of view.par la thématique. the subject of the workshop. angle.un manifeste / a manifesto un nuage de mots clefs / a tags cloudCinq ou six valeurs à Five or six values to be Dessin de lunivers sémanti- Sketch of the semanticaffirmer pour construire la professed to build common que de la réflexion. context of the groupsréflexion. knowledge. reflection.une liste dastuces / a tips list un scénario / a scenarioQuelques techniques de Some tips and "hacking" Déroulé dune histoire en 4 A story in 4 or 5 steps.piratage pour améliorer les methods to improve things. ou 5 étapes.choses. un schéma / a schema .......... / .......... ............................................. ............................................. Dessin de lorganisation des Sketch of the different parts ............................................. ............................................. différents éléments de la of the discussion. discussion.
  11. 11. 4 règles à suivrepour réussirdesign public local Enfin pour susciter un état d’esprit stagiaire et l’élu. Si des intervenants sont bienveillant et constructif, nous avions fixé prévus au programme des ateliers, c’est 4 règles du jeu pour la bonne réussite de uniquement pour déclencher la discussion l’événement : au moyen d’une courte présentation. 1. Tous participants ! 2. Tous producteurs ! Pendant Design Public Local, vous êtes tous Le rôle des animateurs est de s’assurer invités à prendre la parole : le protocole que chaque atelier ou séquence inspirante ne fait plus de différence entre le jeune aboutisse à la production collective de 3 propositions d’améliorations substantielles voire radicales sur le thème traité. 3. Tous documentalistes ! Durant les deux journées, le «  Studio Docu  »  va collecter vos propositions, vos notes, vos commentaires, vos photos, et tirer le meilleur de l’événement dans un journal publié fin septembre. 4. Tous bienveillants ! Vous êtes praticiens ou profanes, francophones ou anglophones, fonctionnai- res ou entrepreneurs... c’est votre diversité qui fait la richesse de l’événement ! Prenons plaisir à passer ces deux jours ensemble, et soyons positifs : ne pas dire « oui, mais... » , mais plutôt « oui, et... » . Surtout, n’hésitons pas à dire tout haut là où nous avons échoué, et pas seulement ce que nous avons réussi, l’échange n’en sera que plus riche !P.14 DESIGN PUBLIC LOCAL, SYNTHÈSE DES ÉCHANGES
  12. 12. 12 cas inspirantsde design dansl’action publiquewww.ideo.com Vingt ans après les premières expériences réseaux des entrepreneurs danois » ). Leur du pionnier américain IDEO, les initiatives point commun réside dans leur capacité à se multiplient dans le monde entier pour changer les regards entre les protagonistes, mettre à profit les principes du design et à produire des solutions pragmatiques, de service et de l’innovation sociale au à un coût généralement inférieur à la fois cœur des organisations publiques. Ces pour les finances publiques, mais aussi initiatives émanent d’agences publiques et pour la société. privées, d’organismes gouvernementaux, de collectivités, de think-tanks et do-tanks, Certains de ces cas ont pu être présentés d’individus et de collectifs de toute sorte. par leurs initiateurs pendant le colloque, et Elles concernent toutes les échelles tous ont permis de lancer la discussion àVous pouvez retrouver la territoriales - de la petite commune au partir de pratiques réelles expérimentéesprésentation de ces douze cas gouvernement en passant par les instances simultanément dans différents pays.en suivant ce lien : internationales - et couvrent tout le spectrehttp://la27eregion.fr/-Cas- des politiques publiques : économie,inspirants- emploi, éducation, politiques sociales, santé, environnement, culture, transports, etc. Les 12 cas rassemblés dans l’exposi- tion présentée lors de Design Public Local visaient à rendre compte de cette diversité : certains illustrent la capacité du design à ré-interroger nos politiques sociales et familiales traditionnelles (« Transforming early years » ), d’autres à traiter des enjeux nouveaux d’urbanisme ou d’aménagement du territoire (« Build In My Back Yard » ) ; plusieurs réalisations visent à transformer de l’intérieur les pratiques de nos institutions (« l’environ- nement de travail de l’élu » , « La Région 15-28 » , « L’Echantillonneur de lycée » ), tandis que d’autres s’attachent à changer leur rapport aux territoires et aux citoyens (« Living with dementia » , « Prendre soin de ses contribuables » , « Works +50 » , « LeP.15 DESIGN PUBLIC LOCAL, SYNTHÈSE DES ÉCHANGES
  13. 13. ENSEIGNEMENT #1définir le design Deux jours pour explorer les liens entre Cet article donnait une première définition design et politiques publiques, cela méritait du design appliqué à l’action publique bien quelques explications! D’abord et de la façon dont les décideurs publics parce que tout le monde n’est pas encore doivent s’en saisir pour faire évoluer familiarisé avec le terme «  design »   et leur pratique. Il soulignait également les ensuite parce qu’en se frottant aux collecti- carences de cette façon de penser le projet vités, cette notion doit être comprise d’une et le nécessaire croisement du design avec façon particulière. d’autres disciplines. L’équipe organisatrice avait pris soin, en L’ouverture du colloque a ainsi été confiée amont de la rencontre, de faire parvenir à Christian Bason, ainsi qu’à Romainhttp://www.la27eregion.fr/ aux participants un article de Christian Thévenet, designer et co-fondateur de LaImpulser-le-design-social-ce- 27e Région. Chacun d’entre eux a interpelé Bason, fondateur et directeur d’unque laboratoire intergouvernemental danois ses confrères pour les inviter à réfléchir d’innovation publique, dont l’objectif à la rencontre entre design et politiques publiques. « Aux quatre coins du globe, le design est de plus en plus considéré comme une discipline clé de l’innovation sociale. Cependant, pour utiliser le design à bon escient, les organisations publiques et à visée sociale doivent se doter de managers prêts à adopter de nouvelles approches telles la recherche ethnographique, l’implication des utilisateurs, l’idéation (idea generation), le prototypage et l’expérimentation » Christian Basondirecteur du Mindlab est d’accompagner les responsables de « Chers responsables publics… » , a l’action publique dans le lancement de commencé le directeur du MindLab, « voici programmes d’innovation sociale pour différentes raisons pour lesquelles nous, « changer la société »  - le MindLab. acteurs publics, devons évoluer, et le design peut nous y aider » .P.17 DESIGN PUBLIC LOCAL, SYNTHÈSE DES ÉCHANGES
  14. 14. Et ce haut responsable d’égrener aux Les lampes frontales en question sont de acteurs du secteur public venus l’écouter, bons produits pour le sport et l’escalade, les différents reproches qu’il adresse au conçus dans un écosystème de contraintes management public, de la faible prise en de sécurité très fortes et dans une logique compte du citoyen à la vision réductrice de diffusion au plus grand nombre. du design, en passant par la difficulté pour les managers de lâcher prise pour favoriser « La conception de lampes l’innovation. Christian Bason s’appuie sur et de politiques publiques différents cas dont une étude qui montre que le service idéal selon les fonctionnai- ne devrait pas être aussi res finlandais est un service public stable ; différente ! »  « Aucun n’a évoqué que le service public idéal était avant tout celui qui améliorerait Filant la métaphore entre l’objet industriel la vie des citoyens » , regrette-t-il. Il évoque issu d’une logique de design et la politique une expérience personnelle avec un groupe publique bien conçue, Romain Thévenet de décideurs dans le champ des politiques propose de retenir quatre compétences d’éducation : à la question « quel est notrewww.petzl.com propres aux designers : usager? » , la réponse « l’usager est peut - Voir les opportunités avant les problèmes être l’écolier qui vient apprendre »  arrivait - Travailler dans une logique itérative bien après « le ministre de l’éducation » , ou - S’appuyer sur la créativité et le dessin « le professeur » … - Fabriquer pour réfléchir plutôt que Christan Bason concluait ainsi cette réfléchir avant de fabriquer introduction : « Chers managers Voilà une première idée de ce que serait publics, il nous faut créer une culture le design : une combinaison de méthodes du management public ancrée dans et de compétences. Si l’on s’en tient à l’empathie, une culture du management ceci, nous saurions désormais fabriquer public qui doit faire confiance aux citoyens, des politiques publiques astucieuses, aux associations. Notre rôle est de mieux estime Romain Thévenet. Mais est-ce bien réussir à dialoguer avec tous ces acteurs. suffisant ? La comparaison avec la lampe Notre culture du management doit se Petzl atteint ici ses limites : les citoyens baser sur la consultation de l’utilisateur, la ne sont pas des consommateurs. « Dans volonté et le courage de prendre le risque le design des politiques publiques, nous d’échouer ».  Pour lui, il faut construire devons encore plus être dans la participa- une culture du management public dans tion. Le design est, et doit rester, une laquelle il soit crucial de créer, d’analyser, plus-value, et non un recours à la mode, d’observer et d’améliorer les choses... sur le court terme, pour un usage non plutôt que seulement chercher à les gérer.Romain Thévenet durable, ou dans une seule vision de Et le design peut être un bon soutien pourdesigner et co-fondateur réduction des coûts. Nous, designers,de La 27e Région cette transformation puisque cette façon devons nous poser la question de comment de fonctionner lui est familière. réussir à construire des relations solides C’est, en écho aux propos de Christian avec les politiques publiques sur le long Bason adressés aux responsables publics, terme. Quelle est l’éthique du design de la démonstration qu’a faite Romain service ? », interroge le designer, pour Thévenet, designer pour La 27e Région, souligner la question de la responsabilité, aux designers eux-mêmes, qui sont peu que doit se poser tout bon designer. nombreux à s’intéresser à la conception Pour poursuivre ce travail de définition, de services publics. « A quoi pourraient l’un des cinq ateliers pratiques organisés ressembler des politiques publiques plus pendant Design Public Local portait sur ladiaporama téléchageable à amicales, plus qualitatives, construites définition des mots de l’innovation, pourl’adresse suivante : pour « les gens en vrai » , comme savent le dépasser les « mots valises »  et tenter de faire ceux qui font aujourd’hui du designhttp://www.slideshare. s’entendre sur les termes importants etnet/27eregion/atelier-1-romain- produit ? Pourrions-nous concevoir des le sens qu’on leur donne. Les participantsthvenet-intro27eregion politiques publiques qui ressemblent à une ont souligné la différence entre le design, lampe frontale Petzl®, cette petite lampe entendu comme pratique ou comme ingénieuse, robuste, pratique, confortable, démarche, et le designer, en tant que qui existe depuis 15 ans et qui a conquis le professionnel dont le métier est de monde ? »  construire une « traduction » , doté d’outilsP.18 DESIGN PUBLIC LOCAL, SYNTHÈSE DES ÉCHANGES
  15. 15. spécifiques pour « rendre tangible »  et mais opère par étapes en optimisant ce qui « faire accoucher du projet » . existe déjà, dans une logique d’expérimen- tations successives, par essai/erreur) Le groupe a lui aussi insisté sur la qualité, et sur le fait que, sans être designers, Après une première journée qui mettait d’autres professionnels pouvaient avoir les en lumière les multiples projets que ces aptitudes nécessaires pour concevoir dans démarches ont permis de créer, Stéphane la logique du design. Vincent, directeur de La 27e Région, n’y allait pas par quatre chemins, en lançant Autour de cette notion, les participants la plénière du second jour : « Devons-nous ont choisi de définir le mot « innovation »  tous devenir designers ? »  comme la mise en place de quelque chose qui n’existait pas avant, en prenant le soinStéphane Vincent de compléter l’innovation technologique « Ce n’est pas la mêmedirecteur et co-fondateur par l’innovation sociale, à comprendre chose d’être musicien oude La 27e Région comme l’innovation « par et pour les d’avoir l’oreille musicale. gens » . « C’est une idée nouvelle qui crée de la valeur »  peut-on lire sur le « nuage Plutôt que croire que de mots-clés »  rendant compte de la chacun peut être designer, production de cet atelier. peut-être faudrait-il transmettre quelque chose de l’intelligence du design, par exemple le fait de « poser les bonnes questions »  expliquait Marco Steinberg, directeur du Sitra. Pour Christian Bason, les politiquesMarco Steinberg publiques actuelles sont tellement loindirecteur du Sitra du design que cette question n’est pas près de se poser. « Il ne faut pas tant se demander si nous devons tous devenir des designers... que si l’organisation doit avoirSitra : fond d’investissement une idée du design. » public finlandais pour l’innova-tion. http://www.sitra.fi/en Comment alors transmettre l’idée du design ? Marco Steinberg, pragmatique, insiste sur le fait que « l’innovation ordinaire se fait pas à pas et qu’il n’est pas nécessaire d’être designer pour cela. C’est Autour du mot design, les participants ont lorsque l’on s’attaque à des problèmes fait le choix de définir : plus complexes, à la rencontre de plusieurs - La créativité (capacité à oser penser milieux, qu’il est nécessaire de faire autrement) intervenir des designers. »  Cependant, - L’itération (logique non linéaire de remise pour lui les mots « design » , « design en question des acquis, capable d’intégrer thinking » , « créatif » ... sont trop à la mode. différents points de vue dans une logique Il faut s’orienter vers « un comportement, de validation des étapes faite d’allers- des compétences ». C’est un métier qui retours continus) se dessine , nous n’avons pas encore - L’empowerment (mise en capacité d’agir répondu aux questions que posent l’apport par soi-même, de faire bouger les choses, du design dans l’action publique : quelle favorisant le transfert de compétences professionnalisation ? Quels outils ? Quels plutôt que l’assistance) impacts ? Quels lieux de travail ? Le théâtre - La logique incrémentale (l’innovation qui de ces représentations ne doit en aucun n’est pas radicale, qui ne fait pas table rase cas être négligé : de sa fine connaissance dépend la précision de l’action.P.20 DESIGN PUBLIC LOCAL, SYNTHÈSE DES ÉCHANGES
  16. 16. François Jégou, designer et fondateur de l’agence SDS, lui emboîte le pas et invite lui aussi les designers à changer de logique : « si l’on est sincère sur la co-création et la démocratisation du design, il faut être conscient du changement de posture nécessaire. Une image glamour est trop souvent associée par le public à la « co-quelque chose. » François Jégoudesigner et fondateurSDS «  Il faut se méfier de cette vision qui entraîne uneStrategic Design Scenarios :agence de design bruxelloise position de supériorité deshttp://www.strategicdesignsce-narios.net designers, ce qui empêche en réalité le processus. Soyons plus modestes... sachons rester simples acteurs ! » Dans son rapport d’étonnement, qui clôturait Design Public Local, Jacques- Et de conclure en invitant les designers François Marchandise, professeur à l’Ensci à rester en dehors de la machine pour et directeur de la recherche à la Fing, a être plus efficaces dans la transforma- tenu, lui aussi, à souligner les limites de la tion : « Peut-être pouvons-nous identifier pensée design soulevées pendant les deux quelques compétences précises qu’il journées. faudrait effectivement permettre aux institutions d’acquérir. Mais ces quelques « On a tordu le cou à compétences doivent d’abord être celles l’idée que « le design EST qui permettront d’interagir : les designers seront des interprètes, des traducteurs. la solution » , il n’est en Qu’ils aident à interpréter le monde, à réalité qu’une partie du lire la réalité avec un nouveau regard, problème »  . permettant cette transversalité entre interne et externe »   Il souligne ainsi « la surprenante montée du design »  qu’il constate un peu partout De l’introduction à deux voix, en passant depuis peu de temps et dont il ne voudrait par les plénières et la conclusion, il aura pas qu’elle ne soit qu’un phénomène de été rappelé tout au long de l’événement de mode. Attention aussi à ne pas associer ne pas non plus tout miser sur le design. « design »  et « solution »  en les opposant La transformation des politiques publiques à « acteur public »  et « problème » . La doit intégrer le design pour évoluer, mais complexité sur ces sujets est grande et elle ne doit pas confondre cet apport avec le moyen (utiliser le design) ne doit pas la nécessaire réinvention du management être confondu avec le but (transformer public. les politiques publiques). La transforma- Très souvent au cours de l’événement, tion appelée est profonde et il ne sera pas lorsque le design était trop mis en avant, possible de s’en débarrasser en la confiant les participants prenaient le soin de le au design ! Un designer n’est pas et ne sera remettre à sa place. pas un manager public.P.21 DESIGN PUBLIC LOCAL, SYNTHÈSE DES ÉCHANGES
  17. 17. Cette nécessaire transformation ne se fera pas sans une réflexion profonde. « Attention au consensus mou qui ne reflète pas la réalité et au piège du design séduisant »  continue Jacques-François. Il n’y a pas de risque si cette réalité est bien prise en compte. « Comment alors laisser vivantes les controverses ? »  s’interroge-t-il,Jacques-FrançoisMarchandise « Comment laisser desdirecteur scientifique dela Fing, et professeur à vides, ne pas se laisserl’Ensci tenter par le « bien ficelé » Fing : Fondation InternetNouvelle Génération www. que permet le design etfing.org auquel il est habitué ? » Ensci : École NationaleSupérieure de CréationIndustrielle : www.ensci.com La transformation ne sera vraiment effective que si on laisse la communauté de réflexion ouverte et si l’on en organise la mixité dans la logique de cet événement »  conclue-t-il.P.22 DESIGN PUBLIC LOCAL, SYNTHÈSE DES ÉCHANGES
  18. 18. ENSEIGNEMENT #2Faire confianceau piratagebienveillant Nous avons, collectivement et durant Le point commun de tous les cas présentés les deux journées, appelé à dépasser lors des ateliers ou dans l’exposition, la « simple »  discipline du design pour quelque soit le sujet et la façon de le transformer l’action publique. Si le design traiter, réside dans leur capacité à créer n’est pas le plus petit dénominateur « des marges »  pour l’innovation. Nous commun de la transformation publique les avons appelé zones blanches, terrains souhaitée par tous les participants, d’expérimentations… Le terme le plus lequel serait-il ? Un début de réponse se utilisé étant probablement l’expression trouve peut-être dans les conditions de « lab’ »  et sa traduction française « labo » , la transformation. Quelles que soient les désignant le lieu plus ou moins officiel de méthodes convoquées pour améliorer cette recherche-action. l’action publique, elle ne seront innovantes et créatives que si le système réussit à construire des « tiers-lieux » , des cadres, des espaces physiques ou virtuels pour essayer, innover, se tromper…P.23 DESIGN PUBLIC LOCAL, SYNTHÈSE DES ÉCHANGES
  19. 19. L’un des deux déjeuners de l’événement Certains étaient déjà présents l’année a d’ailleurs permis la rencontre entre les dernière lors de l’événement « How public différents labos d’innovation publique design? »  organisé par le MindLab à de plusieurs pays présents lors de Copenhague. Une douzaine de labos de l’évènement, de statut public ou associatif : ce type ont été repérés aujourd’hui dans le monde. On pense également au TACSI, - le Nesta Public Services Lab (UK), The Australian Centre for Social Innovation - Innovation & Knowledge-Sharing, du (AUS), à l’Innovation Lab du ministère ministère danois du budget (DK) américain de la fonction publique ou Office - le SILK, Social innovation lab for Kent (UK) of Public Management (US), ou encore au - le MindLab (DK) Solutions Labs (CA). Nombre d’entre eux - la Transfo Jeunesse, nom provisoire du travaillent avec des agences privées telles laboratoire en construction en Champagne- que Think Place (Aus), Think Public (GB), Ardenne (FR), Snook (GB), User Studio (FR), Plausible - La 27e Région, labo de transformation Possible (FR), Talking Things (FR), Participle publique (FR), (GB), Strategic Design Scenarios (BEL), et - le Strategic Design Team du Sitra fond de nombreux professionnels free-lance. public d’innovation finlandais (FI). Le budget, la taille et les missions de Local. Emma Barrett, directrice du SILK, le chaque labo diffèrent mais tous se laboratoire d’innovation sociale du Kent retrouvent dans un objectif d’améliora- (Social Innovation Lab for Kent) y détaillait tion de l’action publique par l’innova- les actions entreprises dans le cadre d’un tion. Le groupe a choisi de construire un projet d’aide aux personnes atteintes de laEmma Barrett réseau informel, agile, dans lequel cette maladie d’Alzeihmer. Pour elle, le labo sedirectrice du SocialInnovation Lab for Kent communauté en constitution pourrait construit à travers une démarche d’appren- échanger de manière légère, par Skype, tissage, de recherche par des expériences. sur un blog, une liste de diffusion ou via C’est au travers cette réflexion continue, Twitter, dans l’objectif de partager ses grâce à ce processus d’essai-erreur  réflexions, ses projets, et faire de la veille permanent que les projets amenés seront entre les différentes façons de transformer réellement différents. l’action publique. Rendez-vous est pris avec chacun de ces protagonistes pour continuer « Démarrez petit, et faites la réflexion et l’échange l’année prochaine, toujours des tests »  dans un autre pays. conseille-t-elle. Dans le cas présenté, lehttp://www.slideshare.net/27eregion/atelier-4-emma- L’un de ces labos était présenté plus SILK a travaillé avec une agence de designbarrett-finished-lille-silk- longuement au cours de l’une des extérieure qui lui a permis de définir unedementia « séquences inspirantes »  de Design Public méthodologie d’action et de concevoir desP.24 DESIGN PUBLIC LOCAL, SYNTHÈSE DES ÉCHANGES
  20. 20. projets, mais il n’y a pas de designer dans ment des produits, des services ou des la structure pilote. politiques. Dans la plénière du jeudi matin, François Enfin, un atelier était consacré au partage Jégou poursuivait dans cette logique en de l’expérience en cours du programme affirmant que pour créer des laboratoi- « La Transfo »  mené simultanément dans res d’innovation, « [Les collectivités] ne 4 régions françaises par La 27e Région. [devaient] surtout pas embaucher de L’objectif de ce programme est de tester designers. En effet, ils se feraient happer pendant 2 ans l’apport d’une fonction par la machine... et ne pourraient plus faire labo au sein de différentes régions. Il leur travail, avec leurs méthodes et leurs a été question pendant l’atelier, entre outils ! Il faut avoir la capacité d’agir dans autres, de la figure du « friendly hacker » , l’entre-deux. »  Philipp Colligan, directeur le pirate bienveillant, prôné par La 27e du NESTA ne disait pas autre chose lors de Région. Au-delà d’être l’endroit par lequel la plénière d’ouverture, en soulignant que : le design arrive dans les régions, au-delà « La spécificité des labos, d’être un territoire d’expérimentation, de test, d’essai-erreur, le labo doit être c’est d’être à la fois en de- le lieu permettant de faire émerger les hors et à l’intérieur des pirates bienveillants chargés de « hacker » Philipp Colligan systèmes. De construire le système, tout en restant loyaux et en agissant pour l’amélioration de l’action des passerelles entre cedirecteur du NESTA publique.http://www.nesta.org.uk/areas_ qui relève du niveau expé-of_work/public_services_lab rimental et ce qui pourrait devenir systémique »  Il apparaît nécessaire que ces lieux soient les endroits qui facilitent l’innovation, mais qu’ils soient aussi la courroie entraînante qui puisse dialoguer avec l’institution pour que les idées expérimentées puissent passer à l’échelle. Hank Kune, directeur du cabinet de conseil hollandais de conseils Educore expliquait par ailleurs dans son atelier que la façon de mener une réflexion complexe (dans son exemple : la prospective) devait évoluer. « La prospective, a trop longtemps été confiée aux « think-tanks »  et doit désormais passer auxHank Kune « do-tanks »  » directeur d’Educorewww.educore.nl Au delà de cette formule, il présentait le cas d’un évènement de 8 jours, le « learning camp »,  montrant que l’on est plus efficace dans la réflexion, la production, l’échange et la participa- tion si les pouvoirs publics organisa- teurs acceptent de mettre en place des lieux-tests, en direct, permettant de prototyper rapidement et collective-http://fr.slideshare.net/27eregion/atelier-9-hank-kune-acsi-lpdP.25 DESIGN PUBLIC LOCAL, SYNTHÈSE DES ÉCHANGES
  21. 21. ENSEIGNEMENT #3Libérer le potentieldes agents Les professionnels ayant le plus de Pour Yann Djermoun, chef de cabinet au potentiel pour devenir ces « pirates Conseil Régional de Champagne-Ardenne, bienveillants »  sont probablement les « le problème ne vient pas des agents, agents de l’administration publique dont il est toujours possible de libérer les eux-mêmes. Leurs capacités ont été louées volontés, mais bien du logiciel global de la par différents intervenants tout au long du machine administrative » . Les fonction- colloque, en commençant par Myriam Cau naires territoriaux sont prêts, mais il faut dès l’ouverture : changer le paradigme d’organisation de « La capacité d’innovation l’action publique.Myriam Cau de l’administration existe ! « C’est le modèle dansVice-présidente de la Les meilleurs outils sont sa globalité qui est àRégion Nord-Pas deCalais et vice présidente d’ailleurs souvent venus de revoir : quelle prise dede La 27e Région l’administration elle-même, risque est aujourd’hui plus que des consultants encouragée dans les corps extérieurs. »  intermédiaires et aux Dans la première la table ronde, Stéphane échelons inférieurs ? »  Vincent lançait la discussion en regrettant « une culture très rationnelle de l’action répondait en écho Marco Steinberg lors de publique, où la comptabilité prime sur la la deuxième table ronde du lendemain. collaboration. »  Si l’on a effectivement « La créativité est là, et bien là »  notait besoin de la comptabilité pour administrer également Myriam Cau, « mais il reste à la l’action publique, est-elle pour autant diffuser et à l’intégrer. Les formations des suffisante ? L’angle comptable est-il le fonctionnaires et des élus sont encore très seul qui permette de mesurer l’action classiques et portent peu sur l’appropria- publique, alors même qu’il a montré ses tion et les méthodes. »  Une autre façonYann Djermoun limites avec la Révision générale des de libérer le potentiel des agents serait dechef de cabinet au politiques publiques (RGPP) ? Comment faire évoluer les formations qui conduisentConseil Régional de peut-on remettre en question l’évaluation à la logique comptable fustigée plus haut.Champagne Ardenne telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui pour mesurer les réussites et les échecs de l’action publique de manière plus créative, plus mobilisatrice ?P.26 DESIGN PUBLIC LOCAL, SYNTHÈSE DES ÉCHANGES
  22. 22. « L’administration n’est pas assez agile » , travail des agents qui agiraient sur une reconnaissait également Nicolas Conso, amélioration plus sensible, peut être plus chef du service « innovation »  au sein de efficace, mais moins lisible de l’action la Direction générale de la modernisation publique ? Nicolas Conso termine cette de l’Etat (DGME) dans cette première table table ronde en citant quelques exemples ronde. « On a du mal parfois à dépasser mis en place par la DGME et visant à libérer les logiques de com’  » . Les objectifs le potentiel des agents, comme le « prix de partagés des élus et des administrations l’innovation »  ou le « le portail des agents enferment les agents dans des objectifs innovants, Adminov »  pour mettre enNicolas Conso qui ne permettent pas une vraie transfor- lumière et valoriser les agents qui prennentchef du serviceinnovation au sein de la mation. « Mais d’un autre côté, les grands des risques. Bien sûr, cela ne suffit pas et ilDirection Générale de la projets sont les seuls qui savent mobiliser faudra trouver les moyens de soutenir cesModernisation de l’État des financements... »  semble-t-il regretter. initiatives, souvent personnelles, au-delà Comment peut-on mettre en valeur ce d’un simple processus de communication.http://adminnov.modernisation.gouv.frwww.modernisation.gouv.frP.27 DESIGN PUBLIC LOCAL, SYNTHÈSE DES ÉCHANGES
  23. 23. Un atelier était entièrement consacré à la question du management de l’innova- tion au quotidien. Denis Pellerin, designer, et Eva Ruaut, étudiante en sciences humaines, animaient la séance à partir de l’expérience qu’ils mènent en Région Champagne-Ardenne dans le cadre de la Transfo, l’un des programmes de La 27e Région. Ils y interviennent avec AxelDenis Pellerindesigner et cofondateur Félicité, cadre territorial, et Florencede Userstudio Massin, designer. Alors que leur programme entame bientôt sa cinquième semainewww.userstudio.fr de terrain sur un planning qui en compte dix réparties sur trois ans, ils proposent aux participants de leur atelier de se mettre dans la peau de managers publics et de se confronter ainsi à l’une des questions engendrées par leur démarche : « Comment un manager public peut-il, au quotidien, favoriser l’innovation dans son service ? Rêvons la semaine-type d’un agent » . Après une brève présentation de leur action avec les agents du ConseilEva Ruautétudiante en sciences Régional de Champagne-Ardenne, troishumaines groupes se forment. À la surprise des animateurs, les réponses sont toutes très différentes : alors que certains soulignent d’abord que la charge de travail d’une semaine doit garantir aux agents un équilibre de vie, d’autres s’attachent à leur connaissance de l’organisation et proposent des temps « d’échange de poste »  avec des élus ou des managers. Du temps pour des projets parallèles ? D’autres formes de réunions ?http://fr.slideshare. Plus de temps sur le terrain ? ... Les idéesnet/27eregion/atelier-20-denis- fourmillent.pellerin-lyco-dpl Quelques verbatims recueillis lors de la discussion qui a suivi : « Et si on mettait en place une journée par mois dédiée à l’innovation, une journée hors-conventions ? »  « Et si on avait des ordres de mission permanents ? »  « Et si on instaurait des groupes d’Agents Anonymes pour discuter de son travail avec une totale liberté de parole ? »  « Et si on demandait aux agents de travailler sur un dispositif lié à l’accès à la culture plutôt que de toujours leur demander un travail sur un chèque culture, un passe culture, ou une carte culture ? » P.28 DESIGN PUBLIC LOCAL, SYNTHÈSE DES ÉCHANGES
  24. 24. Un premier constat : très peu de temps de les échanges et penser une collaboration- formation ponctuent ces plannings. Est-ce compétitive dans les marchés publics. parce que les agents sont déjà en capacité Parmi les expérimentations proposées, d’être innovants et qu’il suffirait de libérer celle du « wiki marché » consistait par leurs volontés d’action ? Le travail des exemple en un espace collaboratif en ligne résidents en Champagne Ardenne va permettant de co-écrire l’achat à plusieurs permettre de continuer de creuser ces mains. questions. Les participants à l’atelier ont échangé Adèle Seyrig designer Un autre projet de La 27e Région était notamment sur la difficulté d’innover présenté par Adèle Seyrig et Marie Coirié, dans les marchés. Le risque du procès, membres de l’équipe de la résidence qui a notamment en cas de non respect des eu lieu à l’hôtel de la Région Rhône-Alpes règles de mise en concurrence, freine et qui visait à réinterroger la façon dont les souvent la possibilité d’avoir des marchés marchés publics sont conduits aujourd’hui vraiment durables ou vraiment innovant. au sein de l’institution. L’objectif ici Même si ce sujet est très technique, il doit était notamment d’identifier comment profiter d’un portage politique fort, et ce les politiques d’achats, avec toutes le plus tôt possible dans le processus, afin les contraintes qui leurs sont propres, d’assumer la prise de risque et libérer la pouvaient devenir un levier en matière capacité des agents à innover et atteindre de développement durable. Les résidents les objectifs de durabilité dans les achats. ont mis en place différents outils, lieux Marie Coirié et moments de rencontre pour favoriser designerhttp://fr.slideshare.net/27eregion/atelier-18-a-seyrig-presachatsdurablesP.29 DESIGN PUBLIC LOCAL, SYNTHÈSE DES ÉCHANGES
  25. 25. ENSEIGNEMENT #4Faire évoluer lesparties prenantes Les fonctionnaires territoriaux sont prêts à tion de politiques publiques s’instaure faire bouger les lignes, pour peu que leur vraiment, elle suppose effectivement que hiérarchie les laisse innover et prendre des les élus, tout autant que les autres acteurs risques. Mais peut-on les faire assumer de la chaîne, ne soient plus dans une à eux seuls les besoins de changement logique descendante de l’action publique dans la fonction publique ? Lors de ces mais acceptent de partager une part de deux jours de colloque, les autres acteurs leur pouvoir, la prise de risque et l’esprit des politiques publiques ont été appelés à d’innovation. Cela, tout en conservant une changer. position de décideur, nécessaire à l’avance- Andrea Botero Chercheuse, Aalto ment des propositions. « Les élus d’abord » , notamment dans leur university relation à leurs équipes opérationnelles. L’atelier animé par Andrea Botero de Comme le soulignait Christian Bason dans l’Université d’Aalto et Clément Dupuis de la son introduction, la relation entre élus et coopérative Kaleido’scop sur la production services n’apparaît, dans sa démonstra- en « pair-à-pair »  des politiques publiques, a tion, pas toujours très efficace : « Chers permis de lancer le débat, et les échanges Managers publics, beaucoup d’entre vous ont été d’une grande richesse sur le rôle se disent que tant que les politiciens sont de chacun. Les participants, pour la plupart contents, tout va bien. On ne se demande rompus à ces questions, arrivaient à des jamais si les citoyens sont contents du positionnements très différents en réaction service qu’on leur rend » ; et de continuer à des phrases choisies par l’intervenant, Clément Dupuis en reprochant aux responsables de trop telles que : Consultant Kaléido’scop souvent colporter l’idée qu’il est impossible de travailler avec les politiciens (parce « Dans les projets partici- qu’ils se focalisent sur des cas isolés, ne patifs, est-il est plus utile réfléchissent qu’à court terme...). « Ne devrions nous pas nous dire qu’ils sont les d’être un bon gestionnaire représentants d’une démocratie avec qui de conflit (médiateur) nous devons collaborer ? »  qu’un bon gestionnaire de Myriam Cau, lors de son introduction, ne projet ? » proposait pas autre chose à ses collègueshttp://fr.slideshare. élus : « L’important, me semble-t-il, est Si certains s’accordaient à dire que lanet/27eregion/atelier-8-andrea- de changer la posture de l’élu. Le métier gestion de conflit prévalait, d’autresbotero-p2pgovernancepublic-services même de l’élu doit être différent. Il doit insistaient sur le rôle non neutre que devait devenir un animateur, un constructeur assumer le chef de projet. de solutions collectives. »  Si la coproduc-P.30 DESIGN PUBLIC LOCAL, SYNTHÈSE DES ÉCHANGES
  26. 26. Tous les acteurs étaient d’accord pour dire Dans une production commune à l’issue qu’il faut faire bouger les lignes, mais force de l’évènement, Nicolas Rio, chercheur et est de constater que la voie pour repenser consultant sur la prospective territoriale, le rôle des élus est loin d’être tracée . affirmait : Revenons au design. Pendant ces deux « Ne considérons pas les jours, les designers eux-mêmes ont été invités à repenser la façon dont ils designers comme seuls travaillaient. Romain Thévenet leur a porteurs d’une vision et Jean Schneider chargé de projet, APCI d’emblée proposé de faire un pas vers d’outils novateurs qu’il l’action publique : « Nous designers devons nous poser la question de comment réussir suffirait de transmettre,http://www.apci.asso.fr/ à construire des relations solides avec les reproduisant les errements pouvoirs publics sur le long terme » , et du New Public Mana- nombreux ont été les participants qui les ont invités à faire évoluer leur pratique gement dans une forme du design pour l’adapter aux politiques « créative » . » publiques. A quoi lui répondait Éva Ruaut, étudiante Jean Schneider de l’APCI posait la question: en sciences humaines et résidente dans un programme de La 27e Région : « Qui sont les designers ca- pables d’être des « friendly « À l’inverse, ne nions pas Nicolas Rio chercheur hackers » , quels sont les nos différences de prati- commanditaires capables ques, de compétences et de les soutenir et de les en- de culture, annihilant ainsi gager ? » . toute la richesse que peut susciter leur croisement ! »  Les difficultés sont probablement les mêmes que dans l’intégration du design dans les entreprises, mais le contexte particulier du secteur public appelle également des changements de postures.P.31 DESIGN PUBLIC LOCAL, SYNTHÈSE DES ÉCHANGES
  27. 27. D’ailleurs, si les designers ne sont pas les L’idée principale qui émerge de la seuls à porter l’innovation, ils ne sont pas discussion de l’atelier réside dans le non plus les seuls intervenants extérieurs à constat suivant : si l’on s’en tient à un devoir changer leurs pratiques : David Miet discours économique classique, il est et Marie Blanckaert, architectes tous les difficile de prendre des risques. Pourtant deux, appelaient également lors de leurs il s’agit d’un risque mesuré : si en amont présentations respectives à faire évoluer du projet la valeur créée par celui-ci est leur métier. nécessairement intangible (elle ne se compte pas en euros), elle est bien réelle. David Miet architecte Lors de la séquence présentée par Emma Barett du SILK (Social Innovation Lab of Si on prend en compte le fait que tout Kent) -voir p.24- la discussion a porté projet monté, testé, affiné puis mené à sur le rôle des entreprises et du secteur bien ou tout bonnement abandonné produit privé dans l’innovation publique. Si leur un corpus de connaissance, fédère et participation parait indispensable pour mobilise un réseau d’acteurs, rend lisible financer certains projets, elles sont des stratégies de résolution de problèmes, trop souvent absentes du processus de installe un cadre de confiance… On conception. Alors même qu’ils sont bien s’aperçoit que la valeur créée par un projet conçus, et conçus avec les usagers, trop ne se réduit pas uniquement à la rentabilité Marie Blanckaert de projets sont abandonnés parce qu’ils ne économique perçue en aval. Elle réside architecte font pas face à une réalité économique ou également dans un ensemble d’éléments ne peuvent s’insèrer dans un écosystème intangibles qu’il faudrait pouvoir valoriser réel. Travailler hors-sol est un risque et qui peuvent contribuer à convaincre considérable, qui fragilise les meilleures définitivement les acteurs privés. En cas méthodologies de projets. d’échec ou d’abandon, cette valeur peut être mise en avant et constituer une basehttp://fr.slideshare.net/27eregion/atelier-3-wmarie-blanckaert-190912 La participation du secteur privé est donc de travail saine pour un autre projet. C’est l’une des conditions de réussite du projet. donc bien avec ces acteurs aussi qu’il faut Si le cadre viable n’existe pas, il faut chercher à faire bouger les lignes. pouvoir le mettre en posture de créativité pour ouvrir et inventer des modèles Enfin, le dernier acteur qui doit revoir ses économiques nouveaux, cohérents pour habitudes, dans le lien qu’il entretient avec le projet. Les participants se sont donc l’action publique est le citoyen-usager interrogés collectivement : Comment inviter lui-même. Si l’on veut faire de lui un l’acteur privé en amont dans le processus co-producteur, il faudra nécessairement de conception ? Au début d’un projet, il l’amener à accueillir la démarche dans n’y a quasiment aucune certitude quant son quotidien. C’est ce que soulignait à la rentabilité de celui-ci : il faut donc Marie Coirié, designer, qui a travaillé accepter l’incertitude et prendre un risque. pour l’agglomération de Saint Etienne Il faut également faire changer cet acteur, autour de la collecte sélective deshttp://fr.slideshare. notamment en le rassurant sur le fait que déchets. Dans le cadre d’une « séquencenet/27eregion/atelier-26-marie- tout projet crée de la valeur. inspirante » , elle expliquait comment ellecoiri-gabarit-dpldchetssem a travaillé avec Fanny Herbert, sociologue, pour appréhender de manière fine les changements demandés aux utilisateurs.P.32 DESIGN PUBLIC LOCAL, SYNTHÈSE DES ÉCHANGES
  28. 28. ENSEIGNEMENT #5Passer du designmarginal auréflexe usager « Empathie » , voilà un mot qui a été sommes rendus compte que la complexité souvent entendu lors de cet évènement. de l’administration leur était la plus Dans le manifeste des Régions ingénieuses insupportable lorsqu’ils étaient confrontés d’abord, distribué aux participants, puis à un décès... Nous avons fait des efforts dans l’ouverture de Christian Bason : pour traiter ce problème, mais force est « Chers managers publics, il nous faut de reconnaître que nous avons encore créer une culture du management public de la difficulté à diffuser cette culture de ancrée dans l’empathie, une culture du l’usager. On en est encore au début de la management public qui doit faire confiance prise en compte des citoyens. »  Nicolas aux citoyens, aux associations. Notre rôle Conso concluait sur cette phrase, reprise est de mieux réussir à dialoguer avec tous par la suite : ces acteurs. Notre culture du managementJohn Thackara doit se baser sur la consultation de l’utilisa-Écrivain et organisateur teur, la volonté et le courage d’échouer. » de festivalshttp://www.doorsofperception. Pendant les discussions « off » , la questioncom de la façon dont on doit nommer la personne qui bénéficie d’une nouvelle politique publique a été récurrente. Doit-on l’appeler usager ? utilisateur ? bénéficiaire ? Philipp Colligan, directeur du Nesta, citoyen ? client ? poursuivait le lendemain : « Il faut concevoir l’action publique avec les gens, et non plus pour les gens » . Dans la table ronde du premier jour, Nicolas Conso soulignait, en décrivant le rôle de la DGME, que la prise en compte de l’usager dans les services de l’Etat était souvent déficiente. La DGME a récemment engagé un travail d’analyse des besoins des usagers et mis en place un panel d’usagers pour mieux agir. « Dans une enquête auprès d’usagers, nous nousP.34 DESIGN PUBLIC LOCAL, SYNTHÈSE DES ÉCHANGES
  29. 29. D’autant que, comme l’a montré Nina contrainte économique dans un pays en Terrey dans l’atelier où elle présentait reconstruction. Hayla Meddeb montrait un projet d’assistance aux familles qu’au-delà du design, l’espoir et la valorisa- vulnérables, l’usager n’est pas toujours tion qu’induit la méthode participative celui que l’on croit : dans le cadre de son pour les populations marginalisées pouvait projet, il a été nécessaire de travailler à la fois être une force pour apporter avec les différents protagonistes, des élus l’énergie nécessaire, et en même temps aux personnels aidants, des enfants aux être terriblement décevante dans le cas parents dans les familles. d’un projet sans suite. Pour elle, la clef Nina Terrey Consultante en design du succès de la collaboration est d’opérer stratégique, Think public par parcimonie, d’accéder à des résultats (aussi petits soient-ils) pour prouver Dans la présentation par Hayla Meddeb l’efficacité de la démarche et convaincre de la reconception d’une école en Tunisie les plus réticents. après la révolution, l’objectif était similaire et l’implication de tous les acteurs s’est également révélée être une méthode efficace pour instaurer de nouvelles pratiques communautaires durables. La co-réalisation est une solution à lahttp://www.slideshare.net/27eregion/atelier-24-nina-terrey-thinkplace-rethinking-assitance-to-vulnerable-families Hayla Kekhia Meddeb designerhttp://www.slideshare.net/27eregion/atelier-5-hayla-kekhia-meddeb-lille-septembre-2012P.35 DESIGN PUBLIC LOCAL, SYNTHÈSE DES ÉCHANGES

×