2014 01 présentation re-acteur public
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

2014 01 présentation re-acteur public

on

  • 9,404 views

 

Statistics

Views

Total Views
9,404
Views on SlideShare
919
Embed Views
8,485

Actions

Likes
1
Downloads
34
Comments
0

13 Embeds 8,485

http://blog.la27eregion.fr 8369
http://www.blog.la27eregion.fr 58
http://translate.googleusercontent.com 29
http://www.google.fr 10
http://feedly.com 9
http://www.google.ca 2
http://news.google.com 2
http://la27eregion.fr 1
https://www.google.fr 1
http://blog.la27eregion.fr. 1
https://www.google.com 1
http://www.feedspot.com 1
http://rss.hdln.fr 1
More...

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

2014 01 présentation re-acteur public 2014 01 présentation re-acteur public Document Transcript

  •   [Re/acteur public] L’accélérateur collectif de l’innovation publique Programme 2014-2017 [Re/acteur public en résumé] e [Re/acteur public] est une démarche d’intérêt général initiée par la 27 Région et portée par un collectif qui réunit le SGMAP, le CNFPT, les grandes associations d’élus (ARF, ADF, ADCF) et un ensemble de collectivités pilotes. A la fois consortium d’acteurs et programme pluri-annuel destiné à accélérer la transformation de la culture de gestion publique, ce projet s’organise autour de 5 modules : § Une politique ambitieuse de formation à l’innovation dans le secteur public à travers la définition de programmes pédagogiques dédiés pour les agents et managers publics. § Un travail inédit de design prospectif sur les pratiques de gestion publique pour faire émerger collectivement des propositions radicales qui dessinent l’avenir de l’administration. § Un projet éditorial ouvert s’appuyant sur des ouvrages, des vidéos et publications web pour capitaliser et transmettre les expériences et écrire un nouveau récit de l’action publique. § La mise en réseau des acteurs de communauté de pratiques professionnelle. § La constitution d’un consortium pluridisciplinaire et territorial pour assurer le portage du projet et définir une stratégie collective. l'innovation publique au sein d’une [Re/acteur public]     1  
  •   [L’urgence de transformer la culture de gestion publique] § Refaire de l’innovation l’affaire des acteurs publics. Contrairement aux idées reçues, les acteurs publics sont à l’origine de nombreuses innovations radicales, de l’Internet aux biotechnologies. Aujourd’hui plus que jamais, ils doivent continuer à montrer l’exemple et innover “en faisant”, y compris au sein de leurs propres process. § Réinventer la fabrique des politiques publiques. Crise du modèle représentatif, pratiques de la “nouvelle gestion publique” grippées, déficit démocratique des processus publics, montée du non-recours aux aides publiques… Le constat est sans appel, il est temps de réinterroger en profondeur le processus de fabrication des politiques publiques et de franchir le cap de la co-conception. § Passer de l’évaluation à la conception innovante des politiques publiques. L’administration sait gérer, instruire, évaluer... mais elle doit (re)apprendre à concevoir, c’est à dire à se doter d’une démarche méthodique de création de politiques publiques, itérative et coopérative. § Promouvoir une décentralisation « orientée usages ». Le risque existe de décentraliser des systèmes institutionnels sans créer la moindre valeur pour les populations. Réussir la décentralisation passe nécessairement par la production d’une plus value tangible pour les utilisateurs et les citoyens, donc par une meilleure prise en compte des usagers. § Rendre l’administration à nouveau désirable. Alors que le déficit d’image de l’administration et des politiques publiques est sans précédent, un climat de défiance généralisée s’installe. Face à cela, il est urgent de proposer un nouveau récit de l’action publique afin de changer le regard entre les citoyens et l’acteur public. § Passer à l’échelle. Partout en Europe et dans le monde, des administrations ont mis au banc d’essai une nouvelle culture de l’action publique inspirée des pratiques les plus prometteuses issues du design de services, de l’open source, de l’innovation sociale, de l’ethnologie. En France, la 27e Région teste ces approches depuis 2008. Comment aller plus loin aujourd’hui ? Comment innover de façon plus radicale et systémique dans l’action publique ? Comment contribuer à redonner du sens au métier des agents, à remettre de la démocratie dans le système et réconcilier les citoyens avec leur administration ? Comment former à ces nouvelles approches ? Des réponses existent, mais l’enjeu consiste à les partager à une plus large échelle et à les rendre plus opérationnelles. [Re/acteur public]     2  
  •   [Re/acteur public, une plateforme d’innovation collective] e Pour concrétiser ce changement d’échelle, la 27 Région et ses partenaires lancent Re/acteur public, à la fois consortium d’acteurs et programme pluri-annuel destiné à accélérer la transformation de la culture de gestion publique. Un programme pluriannuel Il ne s’agit pas de lancer une nouvelle structure, mais bien de mener à son terme un programme partenarial d’une durée fixée à 4 ans et doté d’objectifs prédéfinis et d’actions à conduire. Le cadre du programme permet de mobiliser des moyens sur une durée significative et d’adresser des objectifs atteignables, tout en conservant une souplesse indispensable sur les moyens à mettre en oeuvre. Une organisation par modules Le programme s’organise en 5 grands modules qui correspondent chacun à un champ d’intervention privilégié pour répondre à l’objectif de transformation de la culture de gestion publique. Tout en étant mené en cohérence avec les autres, chaque module renvoie à un portage, une organisation, un calendrier et des partenariats spécifiques. § [Module 1. Stratégie et coordination] Ce module transversal vise à construire la vision stratégique et les objectifs, à organiser les partenariats et la gouvernance du programme, à coordonner sa mise en oeuvre et sa communication, et à s’assurer de la plus grande coopération possible entre les différents modules. Ce travail débutera par une analyse des systèmes d’influence, une cartographie des facteurs qui influent sur les représentations des managers publics (influence des grands corps d’Etat, des écoles d’administrations, des grands cabinets conseils, de la recherche, de la presse spécialisée, etc.) pour mieux prioriser les cibles à viser et les actions à conduire. Mise en pratique : Le rôle de “cheville ouvrière” est confié à la 27e Région pour le compte du consortium, en liaison étroite avec les principaux partenaires du programme. Elle assure la coordination générale et l’animation du programme. Elle est également le garant du respect des valeurs et principes d’action du projet : privilégier l’expérimentation ; promouvoir une culture de l’open-source ; agir localement ; hybrider les échelons administratifs ; favoriser le transfert mutuel de compétences plutôt que l’externalisation. [Re/acteur public]     3  
  •   § [Module 2. Formation] L’objectif de ce module est de construire le contenu, l’architecture et les formats de dispositifs de formation-action à l’innovation publique, à l’intention des agents en formation initiale et continue. Ces formations devront veiller à remettre du sens dans les processus et les valeurs de l’innovation, à autonomiser les agents dans l’emploi de ces méthodes. Les approches inter (services, -territoriales, -disciplinaires, -établissements) seront privilégiées, ainsi que l’expérience de terrain, la mise en situation, l’innovation collective, la coopération, le changement de posture permettant une approche critique de la fonction publique. Mise en pratique : > co-élaboration de modules de formation-action en cycle court et test en situation réelle, auprès d’une trentaine de personnes, au sein d’un territoire, sur 2 à 3 jours, impliquant deux à trois collectivités et/ou services de l’Etat et/ou instituts de formation ; > production et test d’une maquette de formation continue dans un cycle de 3 à 4 niveaux ; > organisation de workshops de terrain mêlant administrations et écoles de design. § [Module 3. Prospective] Ce module vise à définir des chemins concrets de modernisation pour rendre possible et tangible la transformation de l’administration à un horizon de 10-15 ans. Il s’agit de réinterroger les pratiques, les métiers, les outils de la gestion publique, l’organisation administrative ou encore les dynamiques territoriales. L’accent sera mis sur des approches immersives de type “résidences” inscrites dans des terrains, et sur des méthodes de design prospectif. Les approches inter-administratives et inter-territoriales seront privilégiées. Mise en pratique : > développement d’une nouvelle formule de résidence centrée sur les pratiques de gestion publique et duplication à grande échelle ; > test d’une résidence “distribuée” qui s’appuie sur un réseau interadministratif comprenant notamment les fonctionnaires régionaux déjà formés par la 27e Région ; > workshops de design prospectif pour prototyper des nouvelles pratiques de gestion publique à partir des travaux des séminaires co-organisés par le SGMAP et l’IGPDE. [Re/acteur public]     4  
  •   § [Module 4. Documentation-Edition] Ce module vise à explorer de nouvelles façons de faire le récit de l’action publique et des réalisations innovantes en proposant des formats alternatifs aux rapports, bonnes pratiques, ou belles histoires. Avec l’aide de différents supports, il s’agit de documenter en continu les expérimentations menées dans le cadre du programme et de mettre en valeur et diffuser des opérations similaires menées en France et à l’étranger. Ce travail privilégiera notamment l’expérience vécue et les connaissances des agents et des utilisateurs. Mise en pratique : > production collaborative de contenus sur l’innovation publique par les agents eux-mêmes, au moyen d’ateliers d’écriture, de recours à la vidéo ou au blog ; > travail exploratoire pour inventer des nouveaux modes pour documenter l’action publique, à l’attention du grand public ; > développement d’une collection d’ouvrages dédiée à l’innovation publique (parution du premier ouvrage, Design des politiques publiques #2, à la rentrée 2014). [Module 5. Communautés] Un nombre croissant d’administrations et de collectivités se dotent de fonctions de type “laboratoire d’innovation”, capables à la fois de conduire en interne un travail de recherche “orienté utilisateur”, de conduire des tests et de réaliser des prototypes de politiques publiques. L’objectif de ce module est de constituer une communauté de pratiques pluri-disciplinaire et inter-administrative entre leurs représentants, pour mettre en commun leurs enseignements et professionnaliser collectivement leurs travaux. Il permet également de travailler sur la préfiguration d’un « tiers-lieu de l’innovation publique », capable d’accueillir en permanence la communauté pour des ateliers, des séminaires et des expositions. Mise en pratique : > cycle d’ateliers pratiques entre laboratoires d’innovation ; > test de formats « conférence de terrain » ; > moments d’échanges conviviaux organisés par les membres du consortium ; > système d’échange de personnes inter-administrations ou interorganisations, avec un principe de compagnonnage ; > intégration d’un designer de la ème 27 Région en immersion dans différentes administrations (3 x 3 mois sur 2014). [Re/acteur public]     5  
  •   [2014 : une année de tests] La phase de septembre à fin 2013 a permis de cadrer le programme. L’année 2014 sert à mettre en place le programme de façon opérationnelle et à conduire une phase de tests sur les modules de formation (M2), de trajectoires d’innovation (M3), de documentation (M4), de communauté (M5). C’est la réalisation de ces tests qui va permettre d’avancer et de consolider le modèle de déploiement du programme sur les années suivantes: production de « démonstrateurs » et développement de modèles réplicables, constitution du consortium, montage des partenariats, recherche de financements. Tous les tests seront documentés, et suivront un processus identique, passant par l’identification d’un terrain, le choix d’un protocole de test, une phase de co-conception et de design orienté utilisateurs, la production de plusieurs prototypes et leur test avec les utilisateurs, puis une phase d’évaluation et d’enseignements. L’ensemble fera l’objet de livrables. Le budget prévisionnel du programme sur l’année 2014 est estimé à 768 500 €. Cette somme couvre l’ensemble des dépenses liées au développement et à la mise en oeuvre du programme pour l’année 1. [Contacts] Magali Marlin // 06 59 53 02 83 // mmarlin@la27eregion.fr Stéphane Vincent // 06 75 24 10 61 // svincent@la27eregion.fr www.la27region.fr twitter // La27eregion [Re/acteur public]     6